Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03.04.2011

Avril 2013: Jour de France

Presse-papiers-2.jpg

Presse-papiers-3.jpg

LIRE

3 Avril 2013: Tweet

166784_10151528256993007_1351568358_n.jpg


Le 03-04-2013


Je viens de terminer, "Nos gloires secrètes". Du grand, du très grand Tonino Benacquista. En librairie le 5 avril. Bonne lecture... S.L

07:31 Publié dans 2013, tweets | Lien permanent | Commentaires (0)

01.04.2011

1 Avril 2013: Tweet

733797_10151526754003007_1966974997_n.jpg



Twitter - @SLamaOfficiel

Le 01-04-2013

Vu Coriolan en VOD, un ovni. Vanessa Redgrave, sublimissime. Et oui, il nous reste Shakespeare. S.L

08:26 Publié dans 2013, tweets | Lien permanent | Commentaires (0)

31.03.2011

31 Mars 2013: Le progrès

Compte rendu du concert de Roanne du 30 Mars 2013

 

2 200 spectateurs ont célébré les 50 ans de carrière de Serge Lama au Scarabée

serge-lama-se-veut-un-chanteur-dramatique-photo-yannick-vernay.jpg

Photo Le progrès

 

 

le-public-a-ete-le-choriste-d-un-soir-photo-yannick-vernay.jpg

  Photo Le progrès

 

À l’occasion de ses 50 ans de carrière, Serge Lama célébrait samedi soir ses plus belles chansons sur la scène du Scarabée. Dans une ambiance intimiste, alliant théâtre et music-hall, 2 200 spectateurs ont soufflé avec lui cet anniversaire musical durant plus de deux heures.

À tout juste 70 ans – quelle année pour le chanteur populaire ! – l’auteur-compositeur-interprète est apparu dans un décor sobre au drapé de scène coloré, sur une musique aux notes orientales. Et puisque « la chanson est un battement de cœur, un battement de vie », les souvenirs du chanteur s’égrainent sur un tableau électronique placé à gauche de la scène.

Malgré des titres au caractère jovial, Serge Lama se veut un chanteur dramatique. Alliés à une superbe réorchestration des morceaux, les textes du défenseur de la Chanson Française embrassent de nombreuses thématiques.

Des tubes indémodables

Servi par un orchestre composé de neuf musiciens (piano, instruments à cordes, accordéon, guitare et batterie), l’artiste conte avec énergie et passion l’amour, la vie, la mort et leurs douleurs.

Serge Lama se livre, se donne complètement à un public en symbiose. Plaisante avec la foule, choriste d’un soir.

Avec dextérité et assurance, il manie les mots d’une carrière jalonnée de succès. Et ses tubes, indémodables pour beaucoup, sont nombreux ! Entre autres inédits et a cappella, D’aventure en aventure, Femmes femmes, femmes, Les glycines, Une île ou encore Les petites femmes de Pigalle et Le 15 juillet à 5 heures sont notamment repris avant un hommage à Barbara.

Apothéose du spectacle, le magnifique Je suis malade prouve bien que Serge Lama est un grand, vivement applaudi par ses fans Roannais.

30.03.2011

30 Mars 2013 : La montagne

Compte rendu du concert de Clermont Ferrand le 29 mars 2013

Serge Lama a célébré hier soir ses cinquante ans de carrière devant 2.500 spectateurs

 

1064671.jpeg

Serge Lama a assuré un spectacle digne de ce nom pendant près de 2?h?30 sur la scène du Zénith.? - photo pierre couble

 

2 h 30 de show mêlant mélancolie et ambiance de cabaret parisien des années 60 sont venues dignement célébrer les cinquante ans de carrière de Serge Lama devant les yeux ébahis de quelque 2.500 spectateurs.

Comme on pouvait s'y attendre, le public avait répondu présent, hier soir au Zénith d'Auvergne. Et comme on pouvait s'y attendre, Serge Lama, 50 ans de carrière au compteur, a assuré le show.

Alliant avec finesse, malice et dramaturgie l'ensemble de son répertoire, l'artiste a donné le change à son public conquis qui le suit depuis ses premières heures. Avec toujours comme maîtres mots l'amour et les femmes. Ces dernières dans le public n'ont d'ailleurs pas caché leur émotion lorsque Serge Lama a entonné avec sa voix inimitable ses plus grands classiques accompagnés par ses huit musiciens et des jeux de lumière ébouriffants. Dignes d'un certain théâtre Bobino des années 60 qui avait vu voir naître musicalement Lama.

 

Les Ballons Rouges ont ainsi ouvert le bal avant de donner le change aux P'tites Femmes De Pigalle ensuite devenues, au cours D'aventures en aventures, des Femme, femme, femme.

Le public a failli en être malade

Le tout avec un immense cadre photo retraçant l'enfance du chanteur, montrant les personnalités importantes au cours de sa carrière : Barbara, Maurice Chevalier, Jacques Brel…

Le public a enfin bien failli tomber malade à force de ne pas entendre l'un des titres phares de son idole… Mais au bout de deux rappels, Serge Lama a fini par entonner Je suis malade et a ainsi clôturé son show de près de 2 h 30. Chapeau l'artiste.

Benjamin Pommier

 

30 Mars 2013 : Simplement pour un soir

Serge Lama fait partie des invités de cette émission enregistrée le 4 Mars 2013 et présentée par Patrick Sabatier et Virginie Guihaume

Diffusion le 30 Mars sur France 2:

 

5097c6c5a94b2_9d4c87dc0645323268c74a60f4a35913.jpg

 

 

4048700-1.jpg

simplement pour un soir.jpg

Télé Star du 30 Mars au 5 Avril 2013

 

486685_490635217651029_1444395582_n.jpg

 Photo D.R.

64107_493809707333580_1985533816_n.jpg

Photo D.R.

Les copains d'abord

Serge Lama Je t'aime à la folie

et hommage à Serge Lama

 

 

 

29.03.2011

29 Mars 2013: DNA

 Sausheim:Serge Lama était à l’Eden le 22 Mars 2013

Presse-papiers-3.jpg

 

Spectacle émouvant

 

spectacle-emouvant.jpg

 

Ils étaient au rendez-vous. Heureux et impatients, les admirateurs de Serge Lama n’ont pas été déçus vendredi soir à l’Eden de Sausheim

 

Sur la scène spécialement rallongée pour accueillir huit excellents musiciens, dont un quatuor à cordes, le décor est sobre. Les chansons de Serge Lama, qui n’ont souffert d’aucune transformation majeure au fil des périodes, sont simplement sublimées par un timbre de voix grave et reconnaissable entre tous et de superbes jeux de lumières.

Élégant dans son costume deux pièces, l’artiste a réalisé durant deux heures bien passées, un tour d’horizon de sa carrière musicale déjà grande d’un demi-siècle. De son dernier album La balade du poète, le chanteur a égrainé des titres connus à l’instar de Chez moi, Les Glycines, Une Île, La Vie lilas, L’Enfant d’un autre mais aussi, D’Aventures en aventures, les P’tites femmes de Pigalle. S ans oublier ceux qui restent gravés dans les mémoires de toute une génération qui n’ignore pas l’écriture frénétique de celui qui sublime autant les femmes dans ses textes que les émotions.

Engagé par Barbara

Il est fort à parier que chacun des spectateurs a misé sur l’un ou l’autre titre repris par Serge Chauvier (de son véritable patronyme) ; lequel n’a pas omis de remercier en fin de spectacle, ses fidèles compositeurs, Alice Dona et Yves Gilbert.

Sur un ton empreint de nostalgie, il s’est souvenu de ses débuts dans la chanson et, avec La Chanteuse a vingt ans , il a rendu un vibrant hommage à « une dame bien talentueuse ». Et d’expliquer : « J’ai débuté le 11 février 1964 dans un cabaret de la Rive Gauche qui s’appelait L’Écluse et dont la vedette était Barbara. […] Je considère que c’est Barbara qui m’a vraiment engagé surtout que, six mois après, ils cherchaient quelqu’un pour ouvrir le spectacle, en octobre, à Bobino et Barbara a parlé de moi au directeur. C’est grâce à elle que j’ai fait mon premier music-hall, rendez-vous compte ! ».

Beau moment que celui où le public, debout, a repris plusieurs fois en chœur le refrain de Je t’aime à la folie. Avant de quitter la scène, Serge Lama a encore chanté Je suis malade, l’une de ses plus célèbres chansons. Fin du rêve

29 Mars 2013: Le Journal de Saône et Loire

 Presse-papiers-2.jpg

MACON. Vendredi 5 avril. Serge Lama fête 50 ans de carrière

 

eternel-beau-brun-serge-lama-toujours-photo-luc-valigny.jpg

Un chanteur populaire qui chante les femmes, prétexte à ritournelles qui s’imposent et trottent dans notre esprit malgré nous, Serge Lama en tournée passe par Mâcon.

 
 
Alors qu’une victoire de la musique devait lui être décernée cette année en compagnie de Sheila, Adamo et Enrico Macias, Serge Lama a décliné cette Victoire «… nous remettre quatre Victoires en même temps, cela donne l’impression d’être dans un paquet d’anciens dont on se débarrasse. ». A 70 ans sonnés, après 50 ans de carrière le gaillard tient encore la route et après l’Olympia il parcourt les salles et s’arrête au Spot mâconnais pour un récital moins en voix mais qui lui permet de proposer une trentaine de chansons. Je suis malade, Les ballons rouges, Je t’aime à la folie, D’aventures en aventures, Les petites femmes de Pigalle, Superman, Seul tout seul autant de titres qui ont jalonné une partie du paysage musical de la chanson. Serge Lama a débuté en 1964 au cabaret l’Ecluse à Paris et sa carrière a failli basculer l’année suivante. Victime d’un grave accident de la route dans lequel sa fiancée décède, il mettra deux ans avant de reprendre son métier avec, en 1967, Les ballons rouges qui le propulsera de l’Ecluse à l’Olympia, puis quelques années plus tard au Palais des Congrès dont il assurera l’ouverture.

Une carrière bien remplie

Lama s’essaiera aussi au cinéma, au théâtre et à la télévision, avec des succès d’estime mais peu probants, l’emphase ne suffit pas pour être acteur. Il s’est même fendu d’un volumineux recueil de textes érotiques surprenant son public. Un peu réac, un peu cabotin, entier toujours, Serge Lama a composé une comédie musicale sur Napoléon en 1982 qui sera jouée deux années de suite au théâtre Marigny avant une tournée deux années plus tard. Cette comédie en tournée sera un succès public, plus d’un million d’entrées, mais les critiques ne seront pas tendres avec lui, il est vrai que le reproche d’identification qui lui sera fait prête à sourire. Entre trente et quarante albums tout au long de sa carrière, des salles combles aussi bien Bercy en 2003 que d’autres salles plus petites, Serge Lama a su se créer un public fidèle.

Mâcon. Spot. Vendredi 5 avril à 20 h 30. Tarifs : 51 € et 55 €. Tél. : 03.85.21.30.03

 

28.03.2011

28 Mars 2013 : Concert à Lyon

Le 28  mars 2013, Serge Lama était en concert à la bourse du travail de Lyon

 

43261984-3cf900e.jpg

Photo D.R.

 

 

Tribune de Lyon 28 Mars 2013


Napoléon. Et d’aventure en aventure, de train en train, Serge Lama arrive à Lyon pour un concert unique. Dans le cadre de sa tournée anniversaire – 50 ans de carrière et 70 printemps, ça se fête – le chanteur de ces dames interprétera ses plus beaux morceaux. Difficile de passer à côté de Je suis malade, Les Ballons rouges ou encore Femme femme femme. Une occasion pour le septuagénaire de se faire acclamer comme à ses débuts, par un public qui ne l’a jamais quitté. Préparez vos mouchoirs.

 

1661471416.2.jpg

 

 

010 [640x480] [640x480].JPG

048 [640x480].JPG

014 [640x480].JPG

029 [640x480].JPG

057 [640x480].JPG

063 [640x480].JPG

072 [640x480].JPG

Photos personnelles.

 

 

26.03.2011

26 Mars 2013: La Montagne

Serge Lama en concert le 29 Mars 2013 au Zenith de Clermont Ferrand

1059177.jpeg

 

Lors de son dernier passage au Zénith d’Auvergne, fin 2011.? - photo pierre couble

 

50 ans de carrière célébrés sur la scène du Zénith d’Auvergne le 29 mars prochain

 
Certains de ses titres sont inscrits au patrimoine de la chanson française. Serge Lama a cinquante ans… de carrière derrière lui. Et regarde encore devant.

Un peu moins de bruit que Johnny. Et pourtant. Pas le même genre, évidemment, mais quand même. Serge Lama affiche cinquante ans de carrière, lui aussi. Il est de la famille de ceux qui restent. Et donne rendez-vous au public le 29 mars au soir du côté du Zénith d'Auvergne. L'occasion de souffler quelques bougies autant que de faire un voyage en terre de patrimoine. Serge Lama, au départ, c'est Barbara, la grande dame dont il assure les premières parties au cabaret l'Ecluse, en 1964.

 

Le succès arrivera réellement avec la sortie de son premier album - on disait 33 tours à l'époque - en 1968, D'aventures en aventures. Lama c'était alors le temps-le temps béni de la rengaine, c'était le temps où les chanteurs avaient d'la voix ; tous les charmeurs chantaient la Tosca ou Carmen, on savait faire de la musique en ce temps-là ! Les succès suivront, les morceaux magnifiques également. Une Ile, Je suis malade, Les p'tites femmes de Pigalle, je t'aime à la folie ou encore Les amitiés particulières, l'Algérie, La Braconne, etc. La liste est aussi longue que subjective. Quoi qu'il en soit, Serge Lama a publié, en cinquante ans, une vingtaine d'albums studio et près d'une dizaine de live.

 

Son timbre de voix a peu bougé, sa passion pour les femmes et la chose amoureuse demeure la même, son rire reste de stentor, et son caractère toujours aussi entier. Il ne refusera pas par hasard, la Victoire de la musique que l'on voulait lui remettre à titre honorifique voilà quelques semaines, étranger à l'idée de faire partie de ses « anciens dont on se débarrasse » selon ses propres mots. Sa victoire, c'est sur scène qu'il la célèbre, et la partage.

Julien Dodon