Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31.03.2011

31 Mars 2013: Le progrès

Compte rendu du concert de Roanne du 30 Mars 2013


2 200 spectateurs ont célébré les 50 ans de carrière de Serge Lama au Scarabée

serge-lama-se-veut-un-chanteur-dramatique-photo-yannick-vernay.jpg

Photo Le progrès

 

 

le-public-a-ete-le-choriste-d-un-soir-photo-yannick-vernay.jpg

  Photo Le progrès

 

À l’occasion de ses 50 ans de carrière, Serge Lama célébrait samedi soir ses plus belles chansons sur la scène du Scarabée. Dans une ambiance intimiste, alliant théâtre et music-hall, 2 200 spectateurs ont soufflé avec lui cet anniversaire musical durant plus de deux heures.

À tout juste 70 ans – quelle année pour le chanteur populaire ! – l’auteur-compositeur-interprète est apparu dans un décor sobre au drapé de scène coloré, sur une musique aux notes orientales. Et puisque « la chanson est un battement de cœur, un battement de vie », les souvenirs du chanteur s’égrainent sur un tableau électronique placé à gauche de la scène.

Malgré des titres au caractère jovial, Serge Lama se veut un chanteur dramatique. Alliés à une superbe réorchestration des morceaux, les textes du défenseur de la Chanson Française embrassent de nombreuses thématiques.

Des tubes indémodables

Servi par un orchestre composé de neuf musiciens (piano, instruments à cordes, accordéon, guitare et batterie), l’artiste conte avec énergie et passion l’amour, la vie, la mort et leurs douleurs.

Serge Lama se livre, se donne complètement à un public en symbiose. Plaisante avec la foule, choriste d’un soir.

Avec dextérité et assurance, il manie les mots d’une carrière jalonnée de succès. Et ses tubes, indémodables pour beaucoup, sont nombreux ! Entre autres inédits et a cappella, D’aventure en aventure, Femmes femmes, femmes, Les glycines, Une île ou encore Les petites femmes de Pigalle et Le 15 juillet à 5 heures sont notamment repris avant un hommage à Barbara.

Apothéose du spectacle, le magnifique Je suis malade prouve bien que Serge Lama est un grand, vivement applaudi par ses fans Roannais.

Les commentaires sont fermés.