Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01.11.2019

18 juillet 2020: Décès de zizi jeanmaire

110319858_10158560804088007_4090263888950106023_n.jpg

Le « Truc en plume » ne dansera plus, il a refermé ses ailes. Cette voix populaire qui m’a fait l’honneur de créer « D’aventures en aventures » ne chantera plus. Cette gouaille, ce côté parisien qui de toute façon n’existe plus, ne chantera plus. Tu fus une immense meneuse de revues, comédienne tu as joué « La dame de chez Maxim’s » de Feydeau, enfin c’est toute une vie remplie de succès en France, comme aux Etats-Unis, sous la houlette bien sûr de ton fidèle compagnon, Roland Petit. Tous les papillons s’envolent les uns après les autres, ceux qui ont façonné ma jeunesse, mon enfance. J’espère juste que tu n’as pas trop souffert.

Serge Lama

27 Mai 2020:Suite au décès de Jean - Loup DABADIE

101521358_10158406955763007_5799252730698530816_n.jpg

 
 
[JEAN-LOUP DABADIE]

Que dire que l'on n'ait jamais dit, mon cher Jean-Loup. Tu as inventé Reggiani. Tu as donné son second souffle à la carrière de Julien Clerc, mais surtout tu es l'un des hommes qui m'a fait le plus rire au monde. Tu représentes la jeunesse dans cette très vieille institution qu'est l'Académie Française. Je ne veux parler de toi et penser à toi qu'au présent. Maintenant tu vois le monde en large et en long. Ce monde dont tu as si bien décrit l'horreur dans ton texte sur la peine de mort. Moment de télé inoubliable. Maintenant tu sais. Fais-moi un signe de temps en temps, je sais les débusquer.
Au plus tard possible mon bel et tendre ami.

Serge Lama

14 Mai 2020:Modifications tournée

Changement de certaines dates de concerts et nouvelles dates

 

Chers amis bonjour,

J'espère que vous allez le mieux possible, compte tenu de cette huitième plaie d’Egypte qui nous est tombée dessus brusquement. J'ai attendu patiemment pour prendre la décision qui m'a semblé la plus sage. J'ai donc décidé de reporter ma tournée d'adieu à la province de quelques mois. Elle débutera non plus en octobre 2020, mais en janvier 2021 et ce jusqu’à décembre 2021. Que ceux, nombreux, qui avaient déjà pris des places se rassurent, elles sont gardées bien au « show ». Ils ne perdront rien, qu'il s'agisse du Palais des Congrès, reporté aux 8 et 9 décembre 2021 ou des autres villes déjà mises en vente. On a fait au plus exact selon les possibilités des salles. J’ai également pris la décision de reporter la sortie de mon nouvel album à l’année prochaine. Il est très compliqué dans le contexte actuel de faire des séances d’enregistrement d’orchestre et de voix.
Je sais que vous n'avez guère le cœur à la chanson actuellement, et pourtant je pense que de tous temps elle a apporté son lot de consolation et de rêve. J'espère surtout que cet événement tragique aura changé nos priorités, et les priorités de ceux qui nous gouvernent. Je vous espère pas trop malheureux et sur ce vœu pieux, je vous embrasse tous et toutes très fort sur mon cœur.

Serge Lama

97474221_10158366910913007_3585803766625992704_o.png

 

10 Mai 2020: Chanson inédite

Bonjour, bon dimanche,

Bonne fête des mères à celles qui sont suisses, à celles qui sont belges et à celles qui sont québécoises.
Alice Dona vient de m’envoyer cette vidéo, elle a posé une musique sur un texte que je lui avais donné il y a longtemps déjà. Elle a eu la possibilité de l’enregistrer avec la technologie du bord, mais j’ai pensé que c’était bien de vous la faire partager parce que je trouve le texte très actuel, bien qu’il ait été écrit il y a quelques années. Alice l’a retrouvé et elle a collé dessus un refrain que je trouve tout à fait charmant. C’est une chanson de non désespoir. C’est une chanson d’ouverture de fenêtre et d’un peu de vent qui souffle. Enfin bref, une chanson d’espoir. Et il n’y en a pas tant. Alors écoutez mon Alice qui semble avoir 25 ans tant elle s’est pomponnée pour vous. Et malgré sa voix érayée par le Mistral, c’est parfait. On aime les voix érayées depuis toujours en France.
Voilà c’est un petit cadeau de dimanche à la veille du déconfinement et avant de vous quitter, je voudrais vous renouveler les conseils de prudence, d’extrême prudence, car la bataille est loin d’être gagnée, et c’est nous qui avons, à travers le respect des règles, la possibilité de faire reculer la contagion. Là-dessus, je vous serre sur mon cœur, comme habituellement et à bientôt.

Sachez aussi que tous les dimanches à 17h00 le beau-fils d’Alice Dona, Laurent Foulon, vous donne rendez-vous sur son facebook https://www.facebook.com/laurentfoulon64/ afin de partager avec lui des moments musicaux « LIVE ENTRE NOUS » pour remercier tous le personnel soignant, médecins, infirmiers qui œuvrent au quotidien pour sauver des vies et surtout pour donner un peu d’espoir à ceux qui sont plus isolés que d’autres. L’âge est déjà un isolement en soi, mais être isolé dans l’isolement, comme c’est le cas de beaucoup de nos séniors, c’est pire encore.

Serge Lama

 

17.04.2018

17 Avril 2020: Décès de Christophe

Mot de Serge Lama, suite au décès du chanteur Christophe.

93881712_10158269855758007_2284414524020752384_o.jpg

[CHRISTOPHE]

Aujourd'hui est un jour sombre
De l'autre côté de l'ombre
Notre Christophe s'est en allé
Il sait toute la vérité
Mais nous ici, nous plus qu'humain
Du cœur nous lui tendons la main
Car ce jour est noyé de triste
On vient de perdre un grand artiste
Et dans cette journée funèbre
On vient de perdre un grand orfèvre
De sons et de mots enlacés
Qui font rêver, qui font danser
Pierrot retrouve Colombine
Notre Christophe son Aline
Nous, on lui crie en chœur qu'on l'aime
Et que l'amour est un poème
Rien ne s'oublie
Tout s'anoblit
Dans les greniers de nos mémoires
Chanteront tes heures de gloire
Ton prénom porteur de Jésus
Mon ami, nous pleurons dessus

Serge Lama

 

 

11.04.2018

11 Avril 2020:Mot de Serge

Découvrez le message audio de Serge Lama en ce week-end de Pâques

 

22.03.2018

22 Mars 2020: Mot de Serge

90260656_10158181327388007_21798552460066816_o.jpg

Mes chers amis,

Je fais partie d'une génération qui, exception faite de la guerre d’Algérie, n'a pas connu de guerre sur son territoire. Je pensais terminer mon existence dans ce confort-là. Eh bien non, me voilà comme vous tous enfermé. Je ne vois ni mon fils, ni ma petite-fille. Je n'entends plus le joli violon de ma belle-fille. Mes amis sont dispersés à travers toute la France. Lors comme vous, c'est à travers le téléphone portable dont j'exécrais l'existence avant cette pandémie que je reçois ma pinte de sourires et de bienveillance. En un mot, je suis comme vous, et ne jouant d'aucun instrument comme Calo dont je salue la superbe chanson humaniste, ou comme mon amie de longtemps Marie-Paule Belle, je n'ai que mes mots qui, dès qu'ils ne sont pas en vers deviennent banals. Mais je pense qu'il aurait été de mauvais aloi de vous écrire en vers ce qu’il faut exprimer en mots de tous les jours, alors j'en suis réduit à la prose. Les temps sont difficiles comme le chantait ironiquement Léo Ferré. Il faut d'autant plus se serrer les pensées positives les unes contre les autres, vu qu’on ne peut plus se serrer les coudes. Il faut s'unir dans une même et seule pensée volontaire et joyeuse car, pour citer François Mitterrand : « Je crois aux forces de l'esprit ». Je ne me sens pas catholique mais, comme la philosophe juive Simone Veil, je me sens chrétien. Et pour citer Musset : « Dieu parle, il faut qu’on lui réponde ». Il faut faire appel à cette parole primitive enfouie dans nos cœurs. Mais je veux également que ma parole soit laïque, mais à la façon de l'un des écrivains que j'admire le plus, en tout cas le plus cher à mon cœur depuis l’adolescence : Albert Camus.
Applaudissons chaque soir à 20 heures pour saluer les efforts extraordinaires que fait tout le personnel médical et aussi pour montrer à notre voisin qu'il n'est pas seul.

Soyez prudents, croyez dans le désir d’espoir.

Je vous aime.

Serge Lama

20.01.2018

20 Janvier 2020:Message vidéo de Serge

Suite à une certaine presse comme ici paris qui laissait entendre que Serge Lama était malade et que la tournée était annulée voici sa réponse en vidéo sur facebook.

Capture.JPG

04.01.2018

4 Janvier 2020:Albert Camus

Serge Lama nous parle d'Albert Camus décédé il y a 60 ans.

82188965_10157942517888007_7344264213528838144_n.jpg

[ALBERT CAMUS – LE MESSAGE DE SERGE LAMA]

Ce 4 janvier 1960, le plus grand écrivain de ma génération était victime d'un accident de voiture mortel. A cet instant-là, mon coeur s'est littéralement arrêté de battre. Il était pour moi comme un saint laïc, celui qui aurait pu ouvrir, d'une voix personnelle, une voie personnelle qui n'aurait sûrement pas changé le monde mais qui nous aurait permis de le supporter grâce à sa parole fraternelle. J'ai relu entièrement l’œuvre de ce Bogart à la plume aussi élégante que ses imperméables, et sa parole me touche toujours autant quand celle de Sartre semble dépassée. Il écrivait au passé composé pour que la famille des pauvres, dont je faisais partie, puisse le comprendre, sinon l’entendre. C'était un homme au soleil triste. Il n'a pas, contrairement à Dostoïevski, croisé Dieu sur son chemin littéraire, personnellement je le regrette. Mais ce qu'il laisse à la postérité, c'est de l'or, cette matière inaltérable mais si difficile à arracher au sol. L'or, c'est des montagnes de sueurs et de larmes mais ça reste l’or. On parle beaucoup de “L'étranger” qui peut faire songer à l'acte gratuit de Lafcadio dans “Les caves du Vatican” d’André Gide. Mais il faut absolument relire "La peste" en double lecture, voire triple. Et pourtant cela paraît simple comme bonjour. CAMUS entier semble simple comme bonjour, mais aujourd'hui il sonne simple comme “adieu” et un gamin de 17 ans est triste en moi et personne depuis lui ne l’a plus consolé.

Merci Monsieur Camus.

Serge Lama

01.01.2018

1 Janvier 2020: Voeux de Serge

Serge Lama vous présente ses vœux en ce début d'année 2020

81333339_10157934467848007_2755883860175618048_o.jpg

Mes chers amis,

Bonne année 2020, chiffre carré dans une France qui ne tourne plus rond. J'entends vos craintes, vos peurs, vos problèmes et je ne peux malheureusement faire qu’une seule chose pour vous, CHANTER. C'est, avec ECRIRE, la seule chose que je sais faire et, malheureusement, chanter pour la dernière fois en province. Adieu Bordeaux, Adieu Toulouse, Lille, Lyon, Rennes, Marseille et sa région, Nantes, Strasbourg et j'en oublie et j'en oublie. C'est une triste litanie pour moi aussi. Tant de souvenirs me rattachent à vos belles régions. Que de soirées mémorables partagées dans la joie d'une amitié contagieuse, un bonheur d'être ensemble, une convivialité. Car c'est VOUS qui avez fait ce que je suis, c'est VOUS qui, avant la capitale, m'avez reconnu et porté à bout de joie.

Depuis que j'ai pris cette décision ça tourne dans ma tête. FINI ! Fini, c'est un mot terrible, mais vous savez que je n'ai qu'une parole et que je ne reviendrai pas sur cette décision. Je vous avais dit que le baromètre serait mon corps et que je chanterai tant que mes jambes me porteraient (je devrais d’ailleurs écrire « ma » jambe car depuis 55 ans, depuis ce fameux accident, c'est elle qui me porte, l'autre n'est qu'un appui instable). Mais maintenant elle me dit basta ! C'est pendant la dernière tournée que j'ai compris que c’était cuit et que tenir le rythme des voyages était devenu trop exigeant pour moi. Mais je tiens tout de même à faire l'ultime effort, afin de venir vous remercier, car encore une fois, c'est VOUS qui m'avez élu, même à Paris, c'est VOUS qui m'avez permis de remplir cette salle mythique qu’est le Palais des Congrès, que j'ai inauguré en janvier 1975. J'y ai chanté en tout plus de huit mois. Parfois je vous reconnaissais dans la salle, amis de province. Je vous dois ma carrière en réalité.
Mais là c'est un adieu, un VRAI. La province, ce sera terminé. Si par la suite, mon état physique me permet encore de faire de la scène, il vous faudra venir me voir à Paris. Mais laissons parler le destin… Mais laissons parler le festin !

MES AMIS, JE VOUS AIME, faisons de ces adieux une fête !

Je vous souhaite la meilleure année possible.


Serge Lama