Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01.10.2017

26 Juillet 2018:Mot de Serge

Voici un mot de Serge Lama au lendemain de la dernière date de la tournée "Je débute"

37878877_10156594215608007_4474838052455317504_n.jpg

Mes amis,

Nous voici arrivés au terme de cette tournée qui a été magique. Toute l’équipe s’est impliquée pour vous offrir le meilleur spectacle possible et ce, des techniciens aux musiciens... Je remercie aussi Marie Paule Belle et Juliette pour avoir apporté un plus à mon spectacle, la première à l'Olympia et la seconde pour la dernière à Saint-Malo.

Mais sans vous, cher public, sans la force de votre présence, sans vos larmes et vos sourires, tout ça eût été vain... au bout du compte, pour moi, c’est vous le spectacle. Je vous serre fort dans mes bras, je vous dis MERCI... je vous aime et je vous regrette déjà... Sans vous je n’eus été rien dans la vie, qu’un vagabond sans but et sans bagages portant ses larmes dans ses bras. Je vous dois tout et cette certitude est profondément ancrée en moi... vous m’avez inventé puis réinventé sans cesse, vous m’avez hissé jusqu’à mes 75 ans, vous m’avez insufflé un surplus de vie, une force que je n’aurais sans doute pas eue sans vous. Et ce ne sont pas des mots en l’air, ils tiennent debout, ils reflètent ma pensée, ils la nourrissent...

A bientôt donc, pour de nouvelles épopées lyriques ou dans la simplicité confidentielle d’un petit lieu... le charme est d’entrevoir et de tout ignorer mais chut... la scène s’éclaire... le spectacle commence.

18.07.2016

18 Juillet 2018: Mot de Serge

Après le concert exceptionnel de Carcassonne et la victoire en coupe du monde ,voici le mot de Serge.

 

Chers amis, (et pardon pour ceux qui s’en « foot »)

Eh oui on a gagné, c'est dur de se remettre de tant de bonheur !!! Et quand on gagne on oublie tout ; on oublie que Zidane a failli disqualifier les bleus pour un rouge en huitième en 98, que Thuram a été le héros des demies déjà contre les Croates, et on oubliera les petits manquements des bleus à la finale, la bourde du merveilleux Lloris qui, sans cette erreur, eut peut-être été le goal du mondial, et je dis ça sans manque de « Courtoisie ». On oubliera que le bus a été trop rapide sur les Champs-Elysées, que les joueurs n'ont pas été saluer leur public au Crillon. Tout vous dis-je, on oubliera tout, mais moi je n'oublierai pas la ferveur du public de Carcassonne, malgré la pluie et un vent glacé, debout pour cette marseillaise improvisée. J'aime la province car la province c'est la France.

Serge Lama

 

 

29.06.2016

29 Juin 2018:Annulation du concert du parc des oiseaux

Serge lama devait se produire le lundi 2 Juillet au parc des oiseaux de  Villars les Dombes mais le concert est annulé.

23722458_1929158423777552_4279797796765709792_n.jpg

Capture.PNG

Mot  de Serge

 

Mes chers amis,

Que personne ne s'inquiète pour ma santé, la bête va bien, malheureusement je suis tombé sur le cul : ça m'était déjà arrivé au sens figuré mais jamais au sens propre. Et "s'oxyder" le coccyx, je peux vous dire que ça fait mal, très très mal . Mais je suis entre de très bonnes mains et je pense vraiment pouvoir assurer mes concerts de Carcassonne et Saint-Malô-du-Bois.
De toute façon c'est mon destin, j'ai toujours eu à lutter pour me maintenir debout. Ça ne fait que continuer une longue série.
Ce petit mot simplement pour rassurer ceux qui étaient inquiets, l'essentiel de ma personne n'est pas en danger.
Je vous embrasse tous.
A bientôt,

Serge Lama

30.05.2016

30 Mai 2018:Hommage à Paulette Coquatrix

Serge Lama rend hommage à Paulette Coquatrix qui dirigeait l'Olympia avec son mari Bruno .

34035994_10156441768638007_2353176877415268352_n.jpg

Tu étais un tout petit bout de femme, mais Dieu quelle place tu occupais dans les cintres de l'Olympia et dans nos coeurs ! Qui sait si sans toi j'existerais, Bruno n'était pas convaincu, mais toi et Jean-Michel Boris avez su le convaincre en 1973. Si l'Olympia existe encore c'est grâce et à cause de ta ténacité.
Bon voyage petite, chère tendre et vigilante amie, bon voyage au pays de toutes les musiques.

Serge Lama

 

08.05.2016

8 Mai 2018: Mot de Serge suite au décès de Maurane

Maurane est décédée le 7 Mai, Serge Lama qui a très souvent croisé sa route sur les plateaux télés ou aux enfoirés nous fait part de sa tristesse.

enfoire-3-31286bc.jpg

Photo D.R. dans les coulisses des enfoirés

 

Une des plus grandes voix françaises s'est éteinte, un grand cœur aussi.

Le destin a mis fin à une vie compliquée, torturée par les douleurs physiques et en quête d'amour aussi.
Je l'aimais fort...
Les variétés de qualité sont en deuil.
Serge Lama

27.02.2016

27 Février 2018:Mot de Serge

Serge Lama nous fait partager son coup de cœur pour ce livre qui regroupe la correspondance entre Albert Camus et Maria Casarès.

28471954_10156203411703007_4953273708477657708_n.jpg

La correspondance entre Maria Casarès et Albert Camus vient de paraître chez Gallimard.

L'histoire de la petite émigrée espagnole, catholique fervente, que la dictature franquiste a chassée, a jetée en France, et celle du quasi émigré pied-noir, Albert Camus, écrivain en voie de célébrité, futur prix Nobel, dont la mère est analphabète. Camus, qui ne croit ni en Dieu ni au diable. L'athée qui tente de s'en convaincre ; il hait l'église, mais pour autant hait-il vraiment le Christ ? Rien n'est moins sûr.

L'histoire d'amour la plus improbable du début de la dernière moitié du 20ème siècle, et pourtant elle a existé cette histoire. Correspondance de 1 200 pages d'un amour ivre de sang et d'âme, de chair et d'elle. Le parcours triomphal de la plus grande comédienne de théâtre de cette fin de siècle. Qui ne l'a pas vue âgée dans "Mère courage" de Brecht n'a rien vu.

Courez vite acheter ce livre merveilleux où l'amour parle par toutes ses lèvres. Lui, mon idole d'adolescent, elle mon désir inaccessible. Je n'ai rien à gagner à vous crier ça, la maison d'édition ne m'a pas fait de chèque.

16.02.2016

16 Février 2018:Mot de Serge Lama

Un mot de Serge Lama au lendemain des Olympia de Février 2018

 

27857788_10156173499003007_7610131241345248_n.jpg

La victoire de la chanson

Que de roses, de champagne, de mots, que d'amour pour cet Olympia de mes 75 ans. Je ne peux hélas vous serrer tous ensemble sur mon cœur, mais pourtant le cœur y est, car on ne peut pas rester insensible à tant de preuves d'amour diverses. Cet Olympia, grâce à vous, restera gravé sans doute plus que tout autre dans mon cœur. J'ai lutté tous les soirs pour sortir le meilleur de moi, je crois y être parvenu. Je ne suis pas un homme qui marche à l'économie, mais là j'ai passé toutes les bornes du raisonnable.

Vous êtes des amours, j'ai senti monter vers moi vos fleuves de tendresse qui arrosaient abondamment l'aridité de mon Afrique. Je vous en suis reconnaissant car vous le savez, je suis né avec au cœur une grande solitude étayée par un ennui insondable, et vous avez su briser cette dure corne qui me vient de loin pour m'éclabousser de tendresse et de reconnaissance. De tels moments sont précieux. Je vous l'ai dit cent fois mais je vous le redis, sans vous je ne suis rien et, comme dans le film, sans vous "mon nom est personne".

Je sais que vos moyens sont modestes et cependant vous me comblez. Cela est beau comme l'espérance, comme tout ce qui donne foi en l’humanité. Dans ce temps sans églises, les salles de concerts sont les nouveaux temples. Vous avez su y venir, y prier et me donner la force d'être ce que je puis encore.

Je vous suis tellement reconnaissant aussi de l’accueil que vous avez fait à Marie-Paule Belle. Marie-Paule est une grande artiste, ne l’oubliez jamais ; allez la voir dans ses spectacles. Autant que moi elle a besoin de vous : si elle vous propose des rendez-vous répondez présents. Je l’aime comme si c’était ma sœur, je l’ai vue se construire, et grâce à vous je l’aie vue rebondir. Il ne faut pas que ça s’arrête là.

Je vous aime et ce n'est pas un mot écrit sur du sable.

Serge

 

Le bouquet de 75 roses , le champagne, et les cartes  avaient été offert par une petit groupe de fans de la page facebook "les amis de Serge Lama".

Une petite délégation était là le 11 Février

IMG_3087.JPG

27971563_10214198924700803_9046372357115857871_n.jpg

27752457_10156173499518007_5935276916962436567_n.jpg

 

15.01.2016

15 Janvier 2018:Message de Serge

Serge annonce que Marie Paule fera sa première partie à l'Olympia

 

26733854_10156082180988007_8547797213532621993_n.jpg

 

Mes chers amis,

Tout le monde m’a demandé : « Mais qu’est-ce que tu veux pour ton anniversaire à l’Olympia ? »

Pour mes 75 ans, ce que je veux ! Mais ça va de soi, la plus talentueuse qui soit... MARIE-PAULE BELLE en première partie ! Elle était déjà là, en première partie, quasiment au matin de ma vie, il est naturel qu’elle y soit à son soir... C’est avec elle que j’ai commis mes plus dingues folies... Depuis dix ans, elle répond à tous mes rendez-vous télévisuels (enfin, quand j’ai droit à la parole). C’est un drôle de temps celui qui laisse sur sa route les plus grands artistes. Je ne veux pas être de ce temps-là et tant qu’il me restera un peu de pouvoir, je me tiendrai sur cette crête-là.

Cher public, je sais intuitivement que c’est aussi un cadeau pour vous.

Une petite demande, je vous en prie soyez à l’heure, ne manquez pas le rendez-vous de l’amitié, portez-la où elle doit être : aux nues…

Serge

01.01.2016

1 Janvier 2018:Mot de Serge

Message de Serge Lama pour cette nouvelle année 2018

26055784_10156046914013007_283445273741776100_n.jpg

Mes amis,

En cette nouvelle année 2018, ceux qui ont tout se doivent de penser à ceux qui n’ont rien. Et je sais, je suis sûr, que parmi vous, il y en a qui n’ont pas beaucoup. Et cependant vous faites l’effort de venir me voir dans mes spectacles. Je vous en suis reconnaissant comme vous ne sauriez vous l’imaginer. Quand je vois à la fin du spectacle vos bonnes bouilles éclatantes de soleil, je me dis que peut-être je vous ai remboursé en partie.

Vous savez, vous, mes fidèles, que sans vous je ne suis rien, que sans l’amour que vous m’avez porté depuis plus de 50 ans, je n’aurais jamais rien été.

Le public est tout, c’est notre ami, c’est notre maître, il peut être aussi notre juge, il l’est certainement d’ailleurs, et quand je rentre sur scène chaque soir, c’est en pensant à tout cela que je me motive. J’ai besoin de vous, vous avez besoin de moi je l’espère.

On use abusivement du mot amour, mais je pense que c’est ce qu’il y a toujours eu entre vous et moi « ma plus longue histoire d’amour c’est vous », je vous le dis à la fin d’ « Une île » chaque soir, mais je le pense profondément.

Un artiste qui fait une longue carrière n’est pas un homme comme les autres. C’est quelqu’un qui a déplacé son amour vers le public, quand d’autres l’offrent tout à leur famille ou à leurs amis. Ce qui fait de nous un peu des êtres à part, car avec son public on trompe toujours plus ou moins ceux qui vous touchent de près, malgré le sentiment qu’on a de les aimer.

Cette année s’annonce sous des auspices internationaux difficiles, voire pire. Sans fermer nos yeux, sans boucher nos oreilles, essayons tout de même d’être heureux, c’est le mieux qu’on puisse faire. Le bonheur se reproduit, donc quand on est heureux, on rend service à la planète.

Je ne veux pas davantage faire de morale, ni proclamer des sentences qui dépassent mes compétences, néanmoins efforçons-nous de faire le bien autour de nous pour que le mieux arrive. On n’est pas habilité à régler les problèmes qui nous dépassent, mais à notre humble niveau si.

Donc mon maître-mot pour commencer cette année sera : bonheur à tout va, avec un bon rire qui part du ventre et une belle émotion qui part du cœur.

N’ayons pas honte d’être ce que nous sommes.

Si je le pouvais, je vous étreindrais tous sur mon cœur, mais je n’ai pas les bras assez longs.

À bientôt mes amis et bonne, très bonne année 2018.

Serge

06.12.2015

6 Décembre 2017:Mot de Serge Lama

vsrqll10.jpg

 

[SALUT L'ARTISTE]

Je me suis réveillé très tard et cette nouvelle m'a laissé sur le carreau, sans voix mais pas sans larmes. On vient de perdre le plus grand chanteur populaire français, ayant déjà perdu, la veille, le dernier intellectuel des lumières.
On avait fini par croire qu'il était éternel, et c’est vrai puisqu’il le reste au fond de nos cœurs.
Beaucoup de français partiront au travail le cœur très lourd en fredonnant "Que je t'aime !"

Salut l'artiste

Serge

28.11.2015

28 Novembre 2017: Mot de Serge

Un mot de Serge Lama après les concerts salle Pleyel

24067907_10155953420113007_5931211947365162011_n.jpg

(c) Photo Giancarlo Gorassini / Bestimage

 

« 4 jours à Pleyel », ça sonne comme le titre d'une comédie musicale et c'est d'ailleurs ce que ce fut ; quatre jours de lumières, de musiques, de merveilleux, car ce spectacle est magique, autant pour vous que pour moi. C'est une fête de larmes, de sourires, d'émotions. C'est du moins ce que j'ai ressenti, une sorte d'enchantement, « l'appel au moi dormant ».

J'ai découvert mes nouvelles chansons en même temps que vous, ce qu'elles avaient de neuf et ce qu'il me fallait gérer à l'intérieur d'elles, de souffrances et de joie.

LE SOUVENIR de Calogero est une mélancolique promenade que pas à pas vous avez faite avec moi. Vous avez visité BORDEAUX sur la musique d'Obispo, vous avez vu que le héros ruiné de MAIS J’ T’EN VEUX PAS, « musiquée » par Julien Clerc ne s'en sortait pas si mal. Et bien d'autres surprises dont la plus impressionnante est, sans doute, la remise à neuf de mes anciens titres par mon fidèle ami Sergio Tomassi. J'ai été moi-même bluffé chaque soir par la qualité de ce que j'entendais, ébloui par les éclairages de Laurent Chapot, par ma mise en abîme sur le grand écran. Tout a été un miracle de chaque instant...

Je n'attends plus qu'une chose, revivre cela sur la scène de l'Olympia pour l'anniversaire de mes 75 ans en février prochain. J'espère que vous avez la même impatience que moi ! Tant de bonheur exige tant de travail, de doutes domptés, de certitudes confirmées, celles bien sûr de votre fidélité et, je le crois, de votre affection. Merci à tous de m'avoir ouvert en grand les portes du paradis.

Rendez-vous en février dans la plus belle salle du monde et partout ailleurs, au hasard des fringantes villes de notre beau pays.

Serge

03.11.2015

3 Novembre 2017:Message de Serge

Un petit mot de Serge Lama suite au début de la tournée

Chers amis,
Un petit point après quelques concerts. C'est un plaisir renouvelé chaque fois car mes nouvelles chansons fonctionnent à cent pour cent. "Le souvenir", dont la musique est de Calogero, fait tous les soirs un triomphe. C'est du grand spectacle intimiste, ça pouvait paraître inconciliable eh bien non ! C'est un triomphe tous les soirs. Merci à tous. Rendez-vous fin novembre à la Salle Pleyel à Paris, et puis partout en France, Suisse et Belgique.
Je chante tous les soirs comme si c'était la dernière fois...
Merci, je vous aime.
Serge

25.09.2015

25 Septembre 2017:Mot de Serge

Un petit mot de Serge Lama avant le début de la tournée

Il est temps mes amis que je vous dise que j'ai peur. Les musiciens entrent en répétitions aujourd’hui, moi dans une semaine et si j'appelle ma tournée "JE DEBUTE" c’est que depuis 52 ans… je débute. Comme je l'explique, d’ailleurs, dans une de mes dernières et nouvelles chansons.

Dans mon show il y aura, rassurez-vous, les grands classiques mais aussi, car je les aime, quelques nouvelles chansons. On alliera le grave et le joyeux dans des proportions qui conviennent à mon âge. J'ai peur mais je me réjouis de débuter devant vous pour la... comptez pour moi, je ne sais plus !

Je fais la Salle Pleyel à Paris pour la première fois de ma vie, à mon âge c'est rare les premières fois. Je compte en profiter, soyez là et croisez les doigts. Soyez là et battez des mains. Soyez là et levez les bras.

Je vous aime

28.03.2015

28 Mars 2017:Mot de Serge

Mes amis,

Je me suis tu longtemps, vous pouvez comprendre pourquoi. Ce fut, psychologiquement, une fin d’année 2016 terrible, avec le départ prématuré de mon épouse Michèle, que rien ne laissait supposer. Grâce à vous et à mon métier, que j'exerce autant pour moi que pour vous, je commence à sortir mon cœur de l'eau glacée qui l’étreignait.

Alors il y a eu bien sûr ce disque magique « Où sont passés nos rêves », que j'ai défendu de mon mieux en dépit de mon état psychologique fragile. Ce disque va ressortir à la rentrée 2017 avec une nouvelle pochette et un nouveau titre : JE DEBUTE. Eh oui, c'est l'état dans lequel se sent l'homme de 74 ans que je suis, celui d'un débutant, mais c'est une vérité de toujours, à chaque rentrée nouvelle sur scène, depuis 53 ans, je suis dans la peau d'un débutant. Et les années, contrairement à l'idée reçue, affûtent le trac, la peur, le doute.
Il y aura donc 4 à 5 chansons inédites dans cette ressortie d'album et des bonus où je chanterai pour vous quelques extraits, yeux dans vos yeux, cœur dans vos cœurs.

C'est grâce à vous que j'ai tenu dans ces moments difficiles, et c'est vous que je veux remercier sur scène à partir d'octobre, à Pleyel entre autres.
Vous êtes mon miroir préféré, le seul où je ne déteste pas mon image. Votre fidélité m'est précieuse, votre amitié que je ressens, aussi.

A bientôt donc et courage à vous dans ce monde devenu instable et dangereux. Votez sans passion, avec justesse, pour la justice qui devrait être la garante de la démocratie. Ne vous laissez pas aveugler par les promesses vaines. Il faut simplement exiger « le possible », en attendant de retrouver nos rêves.

Je vous embrasse

Serge