Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01.12.2009

1 Decembre 1968:Discorama

Le 1er Décembre Serge Lama participait à l'émission DISCORAMA avec 2 chansons"Le temps de la rengaine" et "Le 15 juillet à 5 heure"

 

numérisation0005 (2).jpg

 

numérisation0006.jpg

Télérama

 

capture vlc2016-03-13-23h53m10s968.jpg

 

capture vlc2016-03-14-00h02m04s367.jpg

 

EXTRAIT DE L'EMISSION

 

 

21.11.2009

21 Novembre 1964: jeunesse oblige

Une des premières télé de Serge Lama et premier télé 7 jours

 

télé 7 jours du 21 au 27 Vov 1964.jpg

19.11.2009

19 Novembre 1968: France Dimanche

Petite coupure de presse de France Dimanche

france dimanche 19 nov 68.jpg

LIRE

21.10.2009

1968: 45 tours Philips 370 734

numérisation0026.jpg

 

- D'aventure en aventure

- Le temps de la rengaine

01.10.2009

Octobre 1969: Princesse

Presse-papiers-112.jpg

numérisation0002.jpg

Octobre 1968: Flash Nous deux N°1121

Paru dans le carnet rose du supplément du magazine nous deux de Octobre 1968

numérisation0019.jpg

LIRE

Octobre 1965 : Nous Deux

Article publié dans Noux Deux en octobre 1965.

Scan.jpg

 

NOUS DEUX 1965_1.JPG

07.09.2009

7 septembre 1966: Nous les garçons et les filles

Revue parue en Septembre 1966

numérisation0042.jpg

LIRE

28.08.2009

28 Aout 1965:Télé magazine

numérisation0008.jpg

13.08.2009

13 Aout 1965: coupures de presse

Presse-papiers-3.jpg

 

LIRE

Presse-papiers-4.jpg

LIRE

06.08.2009

6 Aout 1969:Le Parisien

Dans le journal , le Parisien du 6 Aout 1969.

Scan 1.jpg

02.08.2009

2 août 1969 : La semaine radio télé

Article de Bernard Delmont publié dans la SEMAINE RADIO TELE n°31 - du 2 au 8 août 1969

 

 

 serge lama

 

serge lama

Lire

 

01.08.2009

1 Aout 1969: Flash Nous Deux

Paru dans le supplément du magazine Nous Deux N°1156

Serge Lama venait de gagner le prix de la rose d'or d'Antibe

 

numérisation0018.jpg

pour lire.jpg 

04.07.2009

4 juillet 1965 : TOP n°346

 Le 4 juillet 1965, soit moins de 16 mois après le début de carrière de Serge Lama, et un mois avant son terrible accident, le journal TOP consacrait un article sur Serge Lama.

 
 
medium_top_juil_1965.jpg

La chanson ? Dans mon cas particulier, c'est une manie héréditaire ! Mon père était chanteur. Je suis né à Bordeaux dans un univers de si bémol, de livrets d'opérette et de contre-ut...

11  février 1964, date mémorable : mes débuts à «l'Ecluse», petit cabaret de la place Saint-Michel,  qui coïncidèrent avec mon anniversaire : j'ai vingt et un ans.

Depuis j'ai enregistré deux disques : « Tes quinze ans » et  « Fais ta valise » ont plu au public. Mais ma préférence va au « Fou du roi ».

Je suis allé jusqu'au bac. Ensuite,  mon  modeste  coup  de crayon m'entraîna dans une école de dessin publicitaire. Et, j'ai fait mon service militaire tout en écrivant des poèmes et des chansons. J'en ai cent cinquante dans mes tiroirs... que je sortirai plus tard.

J'ai le sentiment profond de n'avoir pas changé depuis l'âge de treize ans. A cette époque il  y a eu comme un déclic dû à je ne sais trop quoi, car mon enfance a été sans histoire. Ni les pays, ni la peinture, ni la musique ne m'étonnent. Je me sens imperméable à tout ce que j'ai déjà créé dans mon imagination. J'ai l'impression de ne rien ressentir.

J'ai composé plusieurs mélodies bien que je ne sois pas musi cien. Je suis surtout parolier.
Dans le tour de chant, la compétition me passionne. Régner dix minutes sur une foule, sortir de là vainqueur, imposer sa présence m'exaltent à un très haut point. D'ailleurs, d'une façon générale, j'aime les vainqueurs, les hommes qui ont du courage, de l'esprit de décision, qui réalisent  ce  qu'ils  ont  décidé  de réussir. Je déteste les mauviettes.

Mon plus mauvais souvenir d'enfance est lié aux vacances. J'habite Paris depuis l'âge de huit ans et mes parents m'envoyaient régulièrement à la campagne. Or, je détestais la campagne. Pour moi, le cauchemar commençait avec les grandes vacances  et,  chaque fois, je comptais les jours qui me ramèneraient vers  la ville. Je m'ennuyais désespérément et pour chasser l'ennui, j'écrivais. C'est resté.  J'écris  par  représailles.

N'allez pas conclure que j'ai beaucoup écrit parce que je me suis beaucoup ennuyé ! Non. Je suis un solitaire mais j'aime les villes, le quartier latin parce que c'est  un  quartier  qui  bouge. Chaque fois que je descends le boulevard Saint-Michel, j'ai la sensation de suivre un estuaire qui va déboucher sur un port. Ostende, le plus beau que je connaisse.  Les  ports,  c'est la route ouverte à l'évasion. J'aime mes amis. J'en ai très peu mais je leur consacre beaucoup de temps. Nous dégustons ensemble des gratinées de ma confection. La gratinée, c'est ma spécialité.

Et puis, j'aime le théâtre. Et c'est là mon grand rêve, écrire pour le théâtre.

Si un jour je gagne beaucoup d'argent, je ne  sais pas trop ce que j'en ferai car je n'ai aucun besoin personnel en dehors d'un  appartement.  Peut-être achèterai-je une librairie pour un de mes amis qui rêve d'être libraire ou quelque chose dans ce genre. Oui, rien n'est trop grand pour un ami.

Discographie : « Le Fou du roi », « Tes quinze ans » (Bel air). « Ils viendront », « Clara »,
« Fais ta valise », « le Jugement dernier » (Pathé EGF 819).