Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01.12.2019

BIENVENUE

BIENVENUE


SUR LE PETIT MUSEE WEB

DE


SERGE LAMA

 

 

 

Il s'agit d'un site sur  la carrière et l'actualité de Serge Lama au travers de nombreux documents classés par année. N'hésitez pas à le parcourir il contient plus de 3000 notes.

IMG_4625_OK2 [1600x1200].JPG

 

forumsergelama@gmail.com

Make Money at : http://bit.ly/copy_win

contact: forumsergelama@gmail.com

 

forumsergelama@gmail.com

Make Money at : http://bit.ly/copy_win

17.07.2019

17 Juillet 2021:Hommage à Marion Sarraut

218910133_353151056182596_3875698848375366967_n.jpg

 
[BON VOYAGE MARION]
Ma chère Marion Sarraut, déjà presque une semaine que tu n'es plus, et mon cœur est toujours aussi triste. Tu as accompagné ma vie et la vie de tous les artistes, pendant la plus belle partie de nos existences. Nous étions jeunes, téméraires, indisciplinés, et de ta main dans un gant de velours tu nous dirigeais dans les décors des Carpentier. Ça fait encore le bonheur de plein de télévisions. Il est trop tard pour te dire merci, mais je te l'ai dit assez récemment lors d’une émission radio.
Bon voyage si c'en est un. Tous on pense à toi du bout du cœur.
Serge LAMA

10.06.2019

10 Juin 2021: Chanson pour Teresa

Serge Lama et Téresa Kesovija, une chanteuse croate se connaissent depuis le début de leurs carrières. Serge Lama a déjà écrit plusieurs textes pour elle. Voici une nouvelle chanson signée Lama,"Kilimandjaro sans neige"

 

06.06.2019

6 juin 2021 - Totalement idoles – Souvenirs FM

2.jpg

 

Serge Lama était l'invité de Totalement idoles le dimanche 6 juin 2021 à 20 heures à l'occasion de la sortie de l'album Quand papa chantait.

 

3.jpg

 

EXTRAIT AUDIO

 

29.05.2019

29 Mai 2021: 20 h 30 le samedi

Capture.JPG

Au sommaire de cette émission de France 2, présentée par Thomas Sotto

Le jour où > Serge Lama, des adieux pour de vrai ?

Au début de l’année 2021, Serge Lama a annoncé le cœur lourd qu’il lui serait impossible de maintenir sa dernière grande tournée de concerts en France, "Adieu chère province", prévue à partir d’octobre 2021. Avec près de soixante ans de carrière et plus de trente albums, celui qui n’aimait rien tant que monter sur scène ne pourra pas dire au revoir comme il le voulait à son public. Une nouvelle difficile à croire tant, au cours de sa vie, Serge Lama a dû affronter des obstacles, des embûches, des accidents dont il s’est toujours relevé. Alors, il n’y aura pas de tournée d’adieux, mais pour “20h30 le samedi”, il a accepté de retourner à l’Olympia.

Actu > Immortels Daft Punk

L’annonce de la séparation du duo de robots Daft Punk, artistes français les plus écoutés au monde, a fait l’effet d’une déflagration dans le monde musical. Et c’est une vidéo choc dans laquelle l’un des robots explose qui a fait office de communiqué de presse. Fidèles à leurs habitudes, ils n’ont donné aucune explication, les deux Français ne parlent pas et donnent encore moins d’interview. Grâce à l’identité qu’ils ont créée depuis 1993, ces musiciens ne sont plus des êtres humains mais… des machines. Des robots peuvent-ils vraiment mourir ? Plongée aux origines de ce coup de génie.

Bonus > Kendji Girac et “Je suis malade”

C’est un chanteur de la nouvelle génération qui a pourtant grandi en écoutant du Serge Lama. Pour lui rendre hommage, il reprend à sa façon Je suis malade, une de ses chansons préférées.

 

REPLAY

28.05.2019

28 Mai 2021:Album de Frederic Zeitoun

"J'aimerais" le nouvel album de Frédéric Zeitoun arrive dans les bacs , deux ans après Duos en solitaire

J-aimerais.jpg

 

 

Merveilleuses chansons Frédéric, tu y développes ton univers faussement gai avec maestria. Avec la joie des fêtes juives dans "j’aime tout le monde". Tu dis des choses tellement vraies . Dans ce monde de juges, Coluche, Brassens et le très regretté Desproges qui tous seraient bannis. Ce dernier peut-être en tête pour cet humour décalé mais sans vulgarité. Et toi, ton style d’écriture, d’écrivain de chansons que Nougaro se flattait d’être - une bonhommie qui cache ton mal de vivre, mais aussi cette joie nécessaire. Donnez nous s’il vous plaît notre rire quotidien. Bref j’ai plus qu’aimé. Ton antique Lama " - Serge Lama

Capture.JPG

 

Je me suis senti complètement compris quand j’ai lu ce mot. Serge Lama, c’est un des derniers des mohicans. Quand mon éditeur, Gérard Davoust, lui a donné mon disque, je ne peux pas te dire que je n’avais pas peur de son retour. Lama, c’est un maître qui a écrit et interprété tellement de chef-d’œuvres. Et quand il dit que mes textes sont faussement gais, il sait de quoi il parle. C’est un artiste qui a le rire aussi fort que ses blessures sont profondes. Vraiment, j’ai apprécié qu’il comprenne que sous mon nez rouge, il y a des choses moins joyeuses.

 

INTERVIEW EN ENTIER
 

10.05.2019

10 Mai 1921: RCF

Capture.JPG

La radio RCF, met à l'honneur des poèmes mis en musique et interprétés par des chanteurs.

Ce lundi est diffusé "Brise marine' de Stéphane Mallarmé mis en musique par Carolin Petit et interprété par Serge Lama

Capture.JPG

Brise Marine est un poème paru en 1865 dans Le Parnasse contemporain l’une des innombrables revues consacrées à la poésie, car la pensée au 19ème siècle est un art poétique. Il commence par le vers célèbre : « La chair est triste, hélas ! et j'ai lu tous les livres ». Mallarmé y exprime un dégoût du présent insupportable et une volonté irrésistible de partir découvrir un horizon lointain, l’appel du large autant que ce qui le retient, sa peur du naufrage.
Mais est-ce un voyage réel ou la métaphore de l'aventure poétique ou encore un voyage spirituel qui pourrait servir au poète de source d'inspiration ? Sa peur du naufrage ne serait-elle pas l’angoisse de l'échec ?

 

05.05.2019

5 Mai 1921:Europe 1

ima-image-13378.jpg

Capture.JPG

Historiquement Vôtre réunit, bicentaire de la mort de la Napoléon oblige, 3 personnages qui ont été fasciné par l'Empereur : Beethoven qui se prend de passion pour un Napoléon qui, pour lui, incarne à lui seul les idéaux de la révolution et pour qui il a été jusqu'à composer l'une de ses symphonies, le philosophe Friedrich Nietzsche né après la mort de Napoléon qui représentait le surhomme si cher au philosophe au point qu’il a même fini par se prendre pour l’Empereur dans les dernières années de sa vie lorsqu’il a basculé dans la folie... Et Serge Lama, grand admirateur de Napoléon à qui il a offert non pas une symphonie mais mieux : une comédie musicale dans les années 1980. "Napoléoné, Napoléoné....".

 

Voici la chronique de Matthieu Noêl sur Serge Lama

ECOUTER

26.04.2019

26 Avril 2021:Interview Alice Dona

Capture.JPG

Alice Dona: «Je suis une antistar qui aime chanter pour le public»

La compositrice fétiche de Serge Lama (Je suis malade, La chanteuse a vingt ans...) vient de sortir une anthologie des chansons qu'elle a interprétées entre 1963 et 1987. Un petit bijou de force et sensibilité.

 

Capture.JPG

Alice Dona est peut-être la star la plus modeste de la chanson française. Et pourtant sa carrière de compositrice et d'interprète est l'une des plus riches du répertoire. La complice de Serge Lama, qui a mis en musique des petits chefs-d’œuvre comme Je suis malade et La chanteuse a vingt ans, vient de sortir une anthologie (un coffret de 6 CD chez Marianne Mélodie) de tous les titres qu'elle a interprétés entre 1963 et 1987.

Cette «antistar» (une de ses meilleures créations) surdouée a accepté par téléphone, covid oblige, de répondre aux questions du Figaro. Avec elle, la crème de la crème de la chanson est aussitôt convoquée: du Petit Conservatoire de Mireille, où elle a fait ses premiers pas, à Pierre Delanoë, Claude Lemesle en passant, bien sûr, par Serge Lama, « sans qui rien n'eût été possible».

LE FIGARO. - Vous êtes une chanteuse très aimée du public et pourtant vous ne semblez pas rechercher la lumière. Ressemblez-vous à l'Antistar de votre chanson ?

ALICE DONA. - J'allais vous l'ôter de la bouche. En partie, j'ai refusé la lumière en me cachant derrière les autres. Je me suis aussi peut-être caché derrière moi-même. Puis, après j'ai compris que je prenais un plaisir fou à composer et à me faire chanter par les autres. De ce point de vue, ma rencontre avec Serge Lama aura été une sorte de révélation. Il faisait vivre mes idées comme je les avais rêvées.

Dans l'anthologie qui vient de sortir, on voit qu'à vos débuts en 1963 vous aviez pourtant surtout envie d'interpréter vos textes et vos musiques...

Moi à l'aube des années soixante j'étais inspirée par Ray Charles, Claude Nougaro et Gilbert Bécaud et aussi par les courants musicaux de l'époque, le rock et le twist, entre autres. Comme j'étais pianiste et que j'ai tout de suite eu le goût de composer, j'ai fait des chansons dans l'air du temps, légères, comme Les garçons, Demain j'ai dix-sept ans, Folle de t'aimer... Tout ça, c'est l'insouciance. On se dit: “hop”, et on y va. Je n'étais pas un couteau mais plutôt une éponge à l'époque.

Vous avez composé La chanteuse a vingt ans de Serge Lama qui raconte l'histoire d'une artiste qui se transfigure sur scène. C'est un peu vous...

C'est d'autant plus moi qu'aujourd'hui j'ai soixante-quinze ans ! (rire). Mais là encore ce sont les mots de Serge qui exprime une sensibilité inouïe. C'est une joie de poser des notes sur des mots aussi justes que «Puis elle rentre en écartant les bras, comme si elle rentrait pour la première fois. Puis elle chante avec cette voix-là, comme disent les journaux qu'on ne remplace pas.»

À partir des années soixante-dix vous composez sur des paroles de Serge Lama, bien sûr, mais aussi sur celles de Claude Lemesle et de Pierre Delanoë. Vous écrivent-ils des chansons sur mesure ?

Ce n'est pas la peine de répéter que ces trois-là auront été trois grands hommes de la chanson française. Sans Serge Lama, c'est simple, rien n'eût été possible. Il est mon verseau-frère. Claude Lemesle, c'est en tant que petit nouveau du Petit Conservatoire de Mireille que nous nous sommes rencontrés sur le paquebot France pour une tournée. Sur ce bateau je me souviens, il y avait un petit salon avec un piano à queue. Je me suis assise pour jouer les deux chansons qu'il m'avait spontanément écrites. Notre amitié est née là sur ce gigantesque navire et elle est toujours aussi forte aujourd'hui. Quant à Pierre Delanoë, il était “ mon tonton ronchon”, et dans le même temps, notre prof ès mots à tous.

Et avec ses paroliers, vous avez fini par chanter des chansons comme La salope qui pourrait aujourd'hui être critiquée par les mouvements de la «cancel culture » ...

Claude Lemesle a voulu écrire une chanson féministe avant l'heure. Il le faisait avec sa sensibilité. Il ne s'agissait pas de dire du mal des femmes mais précisément de montrer du doigt ceux qui se permettent de les insulter. Et tout ça, il me semble était pensé avec beaucoup de sensibilité.

Comment concevez-vous vos chansons ?

Je couche les notes sur des cahiers. Je me suis bagarré avec Serge Lama au début qui écrivait sur des feuilles volantes. Je peux utiliser des partitions mais c'est plus rare. Je peux le faire mais je préfère écrire les notes à la main comme on écrirait une lettre. Il m'est même arrivé d'utiliser un dictaphone lorsqu'une idée me vient en voiture. Après avec mon piano, je mets tout cela en ordre.

L'épidémie de Covid vous interdit de vous produire sur scène. Quand pensez-vous refaire des tournées ?

De ne pas rencontrer son public, c'est vraiment triste. Vous me dites: “Quand ?”. Je ne sais pas. Tout ça me manque beaucoup. J'ai des titres comme Chanson hypocalorique que les gens connaissent, attendent. Une chaleur envahit alors la salle. Vous savez, deux choses comptent pour moi: composer des mélodies et rencontrer mon public sur scène. C'est ça le bonheur d'une chanteuse.

Afin de donner un aperçu du talent d'Alice Dona, Le Figaro a choisi de présenter, ci-après en vidéos, trois de ses chansons qui sont chères à son cœur et à celui du public.

 

 

24.04.2019

24 avril 2021 : Etonnez-moi Benoît - France Musique

Image1.png

 

Serge Lama est l'invité de Benoît Duteurtre samedi 24 avril, dans l'émission "Etonnez-moi Benoît" pour évoquer notamment le double CD "Quand Papa chantait..." .

 

Image3.jpg

Image2.jpg

 

PODCAST ICI