Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08.06.2011

8 Juin 2013: Le journal de Montréal

Publié dans le journal de Montréal avant le concert du 16 juin 2013

journal-de-montr-...uin-2013-3ec84ad.jpg

LIRE

04.06.2011

4 Juin 2013: Tweet

Quart de finale à Rolland Garros, Féderrer (suisse) contre Tsonga (France)

 

federer-devra-venir-a-bout-de-nadal-pour.jpg

Photo D.R.


Bonne chance Roger... Je suis français, mais quand il s'agit de Federer, mon chauvinisme disparaît complètement. S.L


Ferderer s'est incliné en 3 sets devant Tsonga



Le meilleur a gagné, largement... Maintenant, jusqu'au bout, je serai à fond derrière Tsonga. S.L

06:40 Publié dans 2013, tweets | Lien permanent | Commentaires (0)

02.06.2011

2 Juin 2013: La république.fr

Article paru après le concert du 1er Juin 2013 à Orléans

Presse-papiers-2.jpg

Serge Lama, bluffant septuagénaire

1141461.jpeg

Zénith. Les spectateurs étaient plus de 2.500, hier, à venir applaudir Serge Lama au Zénith d'Orléans. Le chanteur, malgré ses 70 ans, qu'il a fêté en février dernier, a ravi son public pendant près de deux heures et demie. Sans jamais s'économiser. Comme pour prouver qu'il n'a rien perdu de sa vitalité, c'est par le titre « La Fronde » qu'il a débuté son spectacle adaptant un peu les paroles : « Voici la borne fatidique, j'en ai 70 au compteur. J'ai caboté pendant des lustres, mais tout ça n'a d'importance que pour moi ». Accompagné de huit musiciens et musiciennes – son « quatuor de charme » – c'est dans un décor fait de jeux de lumières sur drapé, assorti d'un cadre doré où sont venues s'imprimer les images chères à sa vie, qu'il a repris ses plus grands succès, embellis par d'autres arrangements. Le costume de Serge Lama : tantôt noir ; tantôt blanc. L'homme : tantôt émouvant, lorsqu'il chante ses parents ou rend hommage à Barbara, celle qui l'a épaulé au début de sa carrière. Tantôt révolté. Même après cinquante ans sur scène.

01.06.2011

1 Juin 2013: France Musique

SAMEDI 1er Juin à 11h

Presse-papiers-1.jpg

 

 

ETONNEZ MOI BENOIT

 

Par Benoît Duteurtre

Samedi 1er Juin 2013

de 11h à 12h30

BItq_23CcAE6qgD.jpg

 

EXTRAIT

 

26.05.2011

26 Mai 2013: tweet

Le 26-05-2013
 
J'embrasse toutes les mères, vu qu'elles sont avant tout des femmes et que je suis resté un enfant.
S.L

05:55 Publié dans 2013, tweets | Lien permanent | Commentaires (0)

25.05.2011

25 Mai 2013: Tweet

4932948.image.jpg

Le 25-05-2013
 
Je suis heureux que mon idole @rogerfederer soit aussi sur @twitter. Bonne chance à lui pour Roland Garros.
S.L

05:50 Publié dans 2013, tweets | Lien permanent | Commentaires (0)

21.05.2011

21 Mai 2013: L'avenir.net

Après le concert du 17 Mai 2013 à Marche en Famenne

Presse-papiers-2.jpg

Serge Lama a enchanté le public

PID_$460902$_d6448ca4-c0a5-11e2-8f03-4771eeb6c9c6_original.jpg.h170.jpg

MARCHE-EN-FAMENNE - Vendredi, Serge Lama était en concert au Wex. Le nombreux public présent a été ravi de ce spectacle d’un chanteur hors du commun.

Vendredi, la salle de spectacle du Wex a fait le plein à l’occasion du concert anniversaire de Serge Lama qui fête cette année ses 70 ans mais surtout ses 50 ans de carrière.
C’est donc un tout nouveau tour de chant que le chanteur a présenté à près de 3 000 personnes venues d’un peu partout en Wallonie pour applaudir un Serge Lama en pleine forme. Si le grand Serge a interprété un certain nombre de ses chansons connues comme Les petites femmes de Pigalle ou encore L’Algérie et Je suis malade, il a également ravi le public avec ses nouvelles chansons. Durant plus de deux heures, il a fait participer son public qui l’a accompagné en claquant des mains dans Femme, femme, femme et a chanté avec lui Je t’aime à la folie.
Le chanteur a également voulu rendre hommage à la chanteuse Barbara avec qui il a débuté un certain 11 février 1964 à l’Écluse avant de poursuivre à Bobino.
R.E.

 

 

14.05.2011

14 Mai 2013: Le point

 

Presse-papiers-1.jpg

 

Serge Lama et Enrico Macias se sont abandonnés au jeu de la vérité pour Mireille Dumas sur France 3.

Un moment d'intense émotion qui a marqué Nathalie Rheims.

macias-lama-1456025-jpg_1338298.JPG

Cela fait du bien, un peu d'air frais et d'émotion pure en ces temps de déprime. Comme mon coeur ne parvient plus à palpiter pour une équipe supposée de Paris ayant gagné de façon mécanique le Championnat de France de football grâce à l'investissement du Qatar destiné à acheter des joueurs qui sont des marques connues dans le monde entier, comme David Beckham, afin d'avoir une belle photo devant un logo du club en relief, la tour Eiffel en personne, j'ai préféré regarder l'émission d'une grande dame de la télévision : Mireille Dumas.
L'émission d'hier soir, une fois de plus, le confirmait : personne ne sait interviewer comme elle, obtenir de ceux qu'elle reçoit des confidences d'une incroyable intimité sans qu'il y ait jamais une seconde de voyeurisme, d'obscénité ou de vulgarité. Elle avait invité deux monstres sacrés de la chanson, ayant consacré leur vie à la scène, pour chanter, se donner au public, être aimés, encore et toujours, jusqu'au bout. Dans Signé Mireille Dumas, elle recevait Serge Lama et Enrico Macias et, pour leurs cinquante ans de carrière, elle leur a offert grâce à un montage subtil un film bouleversant, croisant leurs portraits, fait de coïncidences étonnantes. Quand la télévision atteint ce niveau, elle produit une émotion comparable à celle d'un grand film, j'avoue m'être surprise à pleurer à de nombreuses reprises.


"À mon âge, on peut tout dire"


Il faut dire que ces deux hommes d'exception, au soir de leur vie, emportés par la finesse et la sensibilité des questions, se sont confiés comme ils ne l'avaient jamais fait. Serge Lama l'affirme : "À mon âge, on peut tout dire." Et ces deux grands artistes, dont, finalement, on ne connaît que les chansons, racontent, avec une franchise et une simplicité dont beaucoup devraient s'inspirer, leur besoin vital d'amour, les femmes qui défilent et se mêlent à leur passion de chanter, à ce besoin étrange d'être encore tous les soirs sur scène et puis, au coeur de leur vie, une femme, une seule femme, Michelle, la femme de Serge Lama, et Suzy, l'irremplaçable Suzy d'Enrico. Deux épouses comme le dit si joliment Serge Lama semblable à celles des marins

En découvrant leur destin, leurs drames, l'Algérie, la disparition des êtres qui donnaient un sens à leur vie, grâce à ce travail d'orfèvre, Mireille Dumas rejoint ici la qualité des entretiens mythiques de Denise Glaser. On redécouvrait hier soir ces deux monuments de la chanson française, que l'on croyait connaître par coeur, pénétrant ainsi dans leur monde magique où chaque mot a le poids d'une larme.

 

13.05.2011

13 Mai 2013: Voici.fr

Serge Lama et Enrico Macias évoquent le drame qui les a liés

« Comment pour­rais-je lui en vouloir ? »

 

serge-lama-et-enrico-macias-1.jpg

Pour la dernière de Signé Mireille Dumas, son émis­sion de confes­sions, la jour­na­liste a reçu Enrico Macias et Serge Lama. Deux chan­teurs unis à jamais par un tragique destin. 

Voilà bien­tôt quarante-huit ans que Serge Lama et Enrico Macias partagent la même douleur, celle d’avoir perdu un être cher. Pour Serge s’ajoute à cela d’in­tenses souf­frances physiques. C’était le 12 août 1965, il n’a alors que 22 ans et est victime d’un terrible acci­dent de la route. Depuis il a « eu droit à 14 opéra­tions » : « Je ne suis pas droit, mon pied gauche est para­lysé. Ma jambe droite est telle­ment fati­guée de porter ma jambe gauche. Mon bassin est en train de se dété­rio­rer. […] Les vieilles douleurs se réveillent et main­te­nant j’ai mal partout. C’est insup­por­table, vrai­ment très dur », confiait l’in­ter­prète de Je suis malade au Pari­sien en 2011. Ce que beau­coup ne savent pas ou ont oublié, c’est qu’En­rico Macias a perdu son frère, Jean-Claude Ghre­nas­sia, dans l’ac­ci­dent.

Un horrible souve­nir que les deux hommes vont évoquer ce soir pour la dernière de Signé Mireille Dumas, diffu­sée ce soir en prime time sur France 3. « Ce qui m’a surprise, c’est la douleur avec laquelle Macias est revenu sur l’ac­ci­dent survenu lors de la première tour­née de Lama. Le frère d’En­rico, qui condui­sait la voiture de Serge, s’est tué, Liliane Benelli, l’amour de Serge, pianiste de Barbara, est morte aussi. Et Lama a été grave­ment blessé. Je pensais que Serge et Enrico s’en étaient reparlé, ce n’était pas le cas. Enrico m’a dit : “J’ai toujours gardé la culpa­bi­lité d’être le frère de celui qui a provoqué la mort de son amour et ses graves souf­frances physiques.” Quand Serge a vu les images, il m’a dit : “Comment pour­rais-je lui en vouloir ? Son frère en est mort.” » Deux témoi­gnages boule­ver­sants qui leur permet­tront peut-être de se parler libre­ment à l’ave­nir.

 

13 Mai 2013: Signé Mireille Dumas

Émission diffusée lundi 13 Mai à 20h45 sur France 3

 

index.jpg

 

BHbcajECMAAfOeZ.jpg

 

numérisation0001.jpg

Télé star du 11 au 17 Mai 2013

 

numérisation0003.jpg

numérisation0002.jpg

Télé 7 jours du 11 au 17 Mai 2013

numérisation0005.jpg

LIRE

Le républicain

 

Le dernier documentaire de l'animatrice présentait, lundi, Serge Lama et Enrico Macias.

Il a été suivi par 2 800 000 

téléspectateurs, très bon score pour un lundi soir.

                                                             France info

 

EXTRAIT

1.jpg