Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02.09.2019

2 Septembre 2021: Biographie

Seconde biographie sur Serge Lama parue aux éditions Archipel et écrite par Fréderic Quinonero, auteur de nombreuses autres biographies d'artistes

 

241120027_243469117660896_6016778480453468874_n.jpg

 

 

De Serge Lama, on apprécie les chansons, entre gravité et humour, depuis plus d'un demi-siècle. Un livre à paraître pour le grand retour du chanteur qui envisage un nouvel album et une tournée d'adieux.

Il y eut d'abord la volonté de réussir là où son père avait échoué pour l'amour d'une femme, sa mère, volonté nourrie à la fois par la passion de la chanson et un désir de vengeance personnelle.

Serge Lama avait foulé ses premières scènes porté par une ambition arrogante. Prêt à tout dévorer. Un accident de voiture a brisé net cet élan. Un signe, sans doute, pour un homme qui croit au destin. On ne sort pas indemne d'une tragédie. De la sienne, Lama sort physiquement et moralement brisé.

À vingt-deux ans, il vient de perdre son premier grand amour et, le coeur et le corps boitant, s'apprête à conquérir le public. L'esprit serein, une fois le chagrin bu. Avec une rage de vivre supplémentaire. Une autorité nouvelle. Mais une sensibilité affirmée. Plus ouvert aux autres, plus humain. Donc prêt à être aimé.

" D'aventures en aventures ", Serge Lama a tracé son chemin, entre gravité et humour, avec un appétit de vivre qui force l'admiration. Fort de 55 ans de carrière, 22 albums studio et 9 albums live, il est l'un de nos chanteurs les plus populaires.

Cette biographie documentée, riche d'une vingtaine d'entretiens avec ses proches, revient en détails sur la carrière de cet artiste généreux

 

Interview de l'auteur sur France bleu Gard le 2 septembre 2021

 

28.05.2019

28 Mai 2021:Album de Frederic Zeitoun

"J'aimerais" le nouvel album de Frédéric Zeitoun arrive dans les bacs , deux ans après Duos en solitaire

J-aimerais.jpg

 

 

Merveilleuses chansons Frédéric, tu y développes ton univers faussement gai avec maestria. Avec la joie des fêtes juives dans "j’aime tout le monde". Tu dis des choses tellement vraies . Dans ce monde de juges, Coluche, Brassens et le très regretté Desproges qui tous seraient bannis. Ce dernier peut-être en tête pour cet humour décalé mais sans vulgarité. Et toi, ton style d’écriture, d’écrivain de chansons que Nougaro se flattait d’être - une bonhommie qui cache ton mal de vivre, mais aussi cette joie nécessaire. Donnez nous s’il vous plaît notre rire quotidien. Bref j’ai plus qu’aimé. Ton antique Lama " - Serge Lama

Capture.JPG

 

Je me suis senti complètement compris quand j’ai lu ce mot. Serge Lama, c’est un des derniers des mohicans. Quand mon éditeur, Gérard Davoust, lui a donné mon disque, je ne peux pas te dire que je n’avais pas peur de son retour. Lama, c’est un maître qui a écrit et interprété tellement de chef-d’œuvres. Et quand il dit que mes textes sont faussement gais, il sait de quoi il parle. C’est un artiste qui a le rire aussi fort que ses blessures sont profondes. Vraiment, j’ai apprécié qu’il comprenne que sous mon nez rouge, il y a des choses moins joyeuses.

 

INTERVIEW EN ENTIER
 

26.04.2019

26 Avril 2021:Interview Alice Dona

Capture.JPG

Alice Dona: «Je suis une antistar qui aime chanter pour le public»

La compositrice fétiche de Serge Lama (Je suis malade, La chanteuse a vingt ans...) vient de sortir une anthologie des chansons qu'elle a interprétées entre 1963 et 1987. Un petit bijou de force et sensibilité.

 

Capture.JPG

Alice Dona est peut-être la star la plus modeste de la chanson française. Et pourtant sa carrière de compositrice et d'interprète est l'une des plus riches du répertoire. La complice de Serge Lama, qui a mis en musique des petits chefs-d’œuvre comme Je suis malade et La chanteuse a vingt ans, vient de sortir une anthologie (un coffret de 6 CD chez Marianne Mélodie) de tous les titres qu'elle a interprétés entre 1963 et 1987.

Cette «antistar» (une de ses meilleures créations) surdouée a accepté par téléphone, covid oblige, de répondre aux questions du Figaro. Avec elle, la crème de la crème de la chanson est aussitôt convoquée: du Petit Conservatoire de Mireille, où elle a fait ses premiers pas, à Pierre Delanoë, Claude Lemesle en passant, bien sûr, par Serge Lama, « sans qui rien n'eût été possible».

LE FIGARO. - Vous êtes une chanteuse très aimée du public et pourtant vous ne semblez pas rechercher la lumière. Ressemblez-vous à l'Antistar de votre chanson ?

ALICE DONA. - J'allais vous l'ôter de la bouche. En partie, j'ai refusé la lumière en me cachant derrière les autres. Je me suis aussi peut-être caché derrière moi-même. Puis, après j'ai compris que je prenais un plaisir fou à composer et à me faire chanter par les autres. De ce point de vue, ma rencontre avec Serge Lama aura été une sorte de révélation. Il faisait vivre mes idées comme je les avais rêvées.

Dans l'anthologie qui vient de sortir, on voit qu'à vos débuts en 1963 vous aviez pourtant surtout envie d'interpréter vos textes et vos musiques...

Moi à l'aube des années soixante j'étais inspirée par Ray Charles, Claude Nougaro et Gilbert Bécaud et aussi par les courants musicaux de l'époque, le rock et le twist, entre autres. Comme j'étais pianiste et que j'ai tout de suite eu le goût de composer, j'ai fait des chansons dans l'air du temps, légères, comme Les garçons, Demain j'ai dix-sept ans, Folle de t'aimer... Tout ça, c'est l'insouciance. On se dit: “hop”, et on y va. Je n'étais pas un couteau mais plutôt une éponge à l'époque.

Vous avez composé La chanteuse a vingt ans de Serge Lama qui raconte l'histoire d'une artiste qui se transfigure sur scène. C'est un peu vous...

C'est d'autant plus moi qu'aujourd'hui j'ai soixante-quinze ans ! (rire). Mais là encore ce sont les mots de Serge qui exprime une sensibilité inouïe. C'est une joie de poser des notes sur des mots aussi justes que «Puis elle rentre en écartant les bras, comme si elle rentrait pour la première fois. Puis elle chante avec cette voix-là, comme disent les journaux qu'on ne remplace pas.»

À partir des années soixante-dix vous composez sur des paroles de Serge Lama, bien sûr, mais aussi sur celles de Claude Lemesle et de Pierre Delanoë. Vous écrivent-ils des chansons sur mesure ?

Ce n'est pas la peine de répéter que ces trois-là auront été trois grands hommes de la chanson française. Sans Serge Lama, c'est simple, rien n'eût été possible. Il est mon verseau-frère. Claude Lemesle, c'est en tant que petit nouveau du Petit Conservatoire de Mireille que nous nous sommes rencontrés sur le paquebot France pour une tournée. Sur ce bateau je me souviens, il y avait un petit salon avec un piano à queue. Je me suis assise pour jouer les deux chansons qu'il m'avait spontanément écrites. Notre amitié est née là sur ce gigantesque navire et elle est toujours aussi forte aujourd'hui. Quant à Pierre Delanoë, il était “ mon tonton ronchon”, et dans le même temps, notre prof ès mots à tous.

Et avec ses paroliers, vous avez fini par chanter des chansons comme La salope qui pourrait aujourd'hui être critiquée par les mouvements de la «cancel culture » ...

Claude Lemesle a voulu écrire une chanson féministe avant l'heure. Il le faisait avec sa sensibilité. Il ne s'agissait pas de dire du mal des femmes mais précisément de montrer du doigt ceux qui se permettent de les insulter. Et tout ça, il me semble était pensé avec beaucoup de sensibilité.

Comment concevez-vous vos chansons ?

Je couche les notes sur des cahiers. Je me suis bagarré avec Serge Lama au début qui écrivait sur des feuilles volantes. Je peux utiliser des partitions mais c'est plus rare. Je peux le faire mais je préfère écrire les notes à la main comme on écrirait une lettre. Il m'est même arrivé d'utiliser un dictaphone lorsqu'une idée me vient en voiture. Après avec mon piano, je mets tout cela en ordre.

L'épidémie de Covid vous interdit de vous produire sur scène. Quand pensez-vous refaire des tournées ?

De ne pas rencontrer son public, c'est vraiment triste. Vous me dites: “Quand ?”. Je ne sais pas. Tout ça me manque beaucoup. J'ai des titres comme Chanson hypocalorique que les gens connaissent, attendent. Une chaleur envahit alors la salle. Vous savez, deux choses comptent pour moi: composer des mélodies et rencontrer mon public sur scène. C'est ça le bonheur d'une chanteuse.

Afin de donner un aperçu du talent d'Alice Dona, Le Figaro a choisi de présenter, ci-après en vidéos, trois de ses chansons qui sont chères à son cœur et à celui du public.

 

 

05.11.2018

5 Novembre 2020:Biographie

Sortie ce jour d'une biographie sur Serge Lama par Lomig Guillo.

Cette biographie fait référence à ce musée en ligne

61YiH1GtE5L.jpg

bf693b3b-720b-433f-8b50-e9bf42378bc6.jpg

Lomig Guillo est journaliste pour la presse économique (Capital et Management), spécialisé dans les enquêtes au long cours et amoureux de la musique. Son style clair nous emporte dans les méandres de la vie de l'un des artistes les plus aimés et acclamés de sa génération. C'est son troisième livre publié aux Éditions Prisma.

28.11.2017

28 Novembe 2019: Sandrine Roy

Article que le journal de Haute Marne consacre à Sandrine Roy , parolière, auteure de nombreuses chansons et admiratrice de Serge Lama

79178452_10220937444452757_6646059271735738368_n.jpg

LIRE

 

Merci à Sandrine Roy, parolière de talent, de m'avoir cité dans ce bel article que lui consacre aujourd'hui le Journal de la Haute-Marne

Serge Lama

14.02.2016

14 février 2018 : Passion classique Pierre Arditi – radio classique

2.png

 

Les invités d’Olivier Bellamy ont tous un point commun : la passion de la musique. Dans l'émission Passion classique, ils partagent les mélodies qui ont marqué leur existence, et dévoilent, à l’écoute des airs entendus, une part intime et souvent méconnue de leur personnalité.

3.png

Le 14 février 2018 Pierre Arditi est l’invité de Passion classique. Il propose comme madeleines musicales, la chanson Celui de Marie-Paule Belle et Une île de Serge Lama à la suite de sa présence au concert de l’Olympia du 11 février 2018.

4.png

EXTRAIT

 

27.06.2015

Yves Charnet

L'écrivain Yves Charnet , grand passionné de chanson française parle de Serge lama .

AVT_Yves-Charnet_5859.jpeg

La générosité Lama

«Je ne connais Serge Lama que depuis un an mais il a déjà manifesté beaucoup de générosité à mon égard. Lors de son dernier concert toulousain (le 4 novembre 2014 au casino), il m'a chanté, dans sa loge, une version a cappella, magnifique, de Je voudrais tant que tu sois là. Il est très touché d'avoir rencontré un écrivain qui lui plaît, lui qui a la religion du livre. Quant à moi, je retrouve un répertoire et un interprète, lyrique, habité, qui m'ont tant marqué dans ma jeunesse. Je me sens proche de lui dans la peinture des rapports amoureux et de l'amitié. Pouvoir le côtoyer fait partie de ce hasard objectif (comme disait Breton), de cette écoute poétique des signes de la vie que raconte aussi le livre. Avec Lama, je vis actuellement un de ces miracles.»

La dépèche 16 janvier 2015

 

Serge Lama : «Je voudrais tant que tu sois là» (1977)
«Je raconte la scène dans le livre. Lors de son dernier concert à Toulouse, au casino Barrière, en novembre 2014, Serge Lama m'a dédié cette chanson, qu'il a livrée à voix nue, dans l'obscurité. J'étais dans la salle, aux côtés de celle que j'appelle Romy dans le livre. Cette offrande, c'était comme un cadeau de fiançailles pour nous, couple empêché où l'un attend toujours l'autre. Lama me ramène aux années 70, à mes 15 ans quand déjà il me touchait énormément. Je cite également Le 15 juillet à 5 heures, chanson sublime sur deux êtres rassemblés au cœur de l'été, dans un moment de bonheur suspendu. Et puis aussi Je suis malade, grande chanson de l'abandon et du manque avec la dimension maladive, très juste, de toute passion.»

La dépèche 27 juin  2017

23.10.2014

23 Octobre 2016:"Même le dimanche"

Capture.PNG

Dans l'émission du dimanche 23 Octobre 2016, dans la chronique de Laurent Thessier sur l'actualité musicale, le disque de Serge Lama est présenté en présence d'un des compositeurs Pascal Opispo .



REPLAY ICI (vers 9'58)

 

24.06.2014

24 Juin 2016: Le Divan Nana Mouskouri

Capture 5.PNG

Dans l'émission de Marc Olivier Fogiel LE DIVAN , Nana Mouskouri évoque sa relation d'amitié avec  Serge Lama.

 

et Serge dit d'elle :

Capture 4.PNG

Capture 6.PNG

 

1.jpg

 

EXTRAIT VIDEO cliquez  ICI

 

30.04.2014

30 Avril 2016: Radio Protestante

index.jpg

 

Je vous propose une émission de radio protestante, qui fait la part belle aux chansons de Lama.

Passion de toujours, une émission de Nicolas Castelnau-Bay

 

EXTRAIT