Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18.10.2016

18 Octobre 2018:Fondation Barrière

Le 18 Octobre 2018, Serge Lama accompagné de son fils Frédéric assistait à la remise du prix de la Fondation Barrière aux théâtre des Bouffes-Parisiennes. Le prix a été remis à la pièce "Skorpios Au loin" .

 

4380395-semi-exclusif-serge-lama-remise-du-p-950x0-1.jpg

4380389-semi-exclusif-serge-lama-et-son-fils-f-950x0-1.jpg

4380476-semi-exclusif-serge-lama-et-anny-duper-950x0-2.jpg

Avec Annie Duperay

Photos purepeople.

17:30 Publié dans 2018 | Lien permanent | Commentaires (0)

11.10.2016

11 Octobre 2018:Concert à Erevan

Serge Lama s'est rendu à Erevan en Arménie pour rendre hommage à Charles Aznavour dans le cadre du 17 ème sommet de la francophonie.

Il a interprété "La jeunesse" accompagné au piano par le pianiste de Charles, Erik Berchot

Capture 5.PNG

Capture 0.PNG

Capture 1.PNG

Capture 3.PNG

Capture 9.PNG

Capture10.PNG

 

ou VIDEO ICI sur facebook en entier

09.10.2016

9 Octobre 2018:Article LCI

index.jpg

Charles Aznavour devait accompagner Emmanuel Macron en Arménie pour le XVII ème sommet de la Francophonie.

Un hommage lui sera rendu lors d'un concert public organisé sur la principale place d'Erevan. Concert donné par des artistes arméniens ou francophones comme

Zaz, Angelique Kidjo ,Michel Legrand, Serge Lama..

 

ARTICLE DE LCI

Capture 8.PNG

 

MUSIQUE - Le déplacement d'Emmanuel Macron en Arménie sera marqué jeudi par un concert en hommage au chanteur décédé le 1er octobre à 94 ans. Le président français fera le déplacement avec plusieurs artistes, dont Zaz et Serge Lama.

Emmanuel Macron avait prévu de s'y rendre en compagnie de Charles Aznavour. Après la mort de ce dernier, le 1er octobre à l'âge de 94 ans, le voyage présidentiel en Arménie à l'occasion du 17e Sommet de la francophonie va prendre la forme d'un dernier hommage au chanteur français, célébré dans le monde entier. 

Le grand concert prévu jeudi soir, auquel Charles Aznavour devait initialement participer, sera l'occasion de cet hommage en présence de nombreux dirigeants politiques. Auparavant, Emmanuel Macron devrait se rendre le matin au Mémorial du génocide arménien, puis, à la mi-journée, au centre Charles-Aznavour à Erevan, créé par la fondation éponyme que le chanteur avait lancée en 1988, après le tremblement de terre qui avait durement frappé la population. Une visite suivie d'un déjeuner avec la famille de l'artiste. 

 

Zaz, Lama et bien d'autres

Pour cet hommage musical prévu à partir de 19h30, plusieurs artistes se succéderont sur scène, dont la chanteuse Zaz, ou encore le chanteur Serge Lama et le pianiste d'Aznavour. Participeront également à ce concert la chanteuse béninoise Angélique Kidjo, l'Américaine Melody Gardot, ainsi que le compositeur Michel Legrand, qui avait enregistré avec Charles Aznavour, et l'auteur-compositeur André Manoukian, qui avait lui aussi collaboré avec l'artiste. Au programme : un répertoire folklorique, puis international, pour finir plus spécifiquement sur l'hommage à l'oeuvre de l'artiste d'origine arménienne. 

 

Lors de ce déplacement, Emmanuel Macron devrait être accompagné des ministres de la Culture, de l'Europe et de la Défense. Le Sommet de la francophonie accueillera également le Premier ministre canadien Justin Trudeau et celui de la Belgique, Charles Michel, ainsi qu'une quarantaine de dirigeants de pays francophones. 

 

06.10.2016

6 Octobre 2018:Obsèques d'Aznavour

Serge Lama était présent aux obsèques de Charles Aznavour , ce samedi 6 Octobre 2018

Capture.PNG

Photo D.R.

serge-lama-obseques-charles-aznavour-cathedrale-armenienne-saint-jean-baptiste-2018_width1024.jpg

Photo D.R.

serge-lama 2-obseques-charles-aznavour-cathedrale-armenienne-saint-jean-baptiste-2018_width1024.jpg

Photo D.R.

4355573-exclusif-sege-lama-et-catherine-battne-950x0-2.jpg

Photo D.R.

4355525-exclusif-serge-lama-obseques-de-char-950x0-2.jpg

Photo D.R.

 

Petite interview donnée à BFM TV

index.png

 

 

 

Interview reprise dans Gala

Capture.PNG

 

Pourquoi Serge Lama était absent de l'hommage à Charles Aznavour aux Invalides

 

Serge Lama, absent de l'hommage dans la cour d'honneur aux Invalides, était présent à la messe hommage en l'église arménienne ce 6 octobre. Au micro de BFM TV, il a partagé son émotion.

 

250 personnes ont été conviées sur invitation à une messe à l'église arménienne de Paris. Sur place ce samedi 6 octobre, des proches, des gens qui ont travaillé avec Charles Aznavour, décédé le 1er octobre à l'âge de 94 ans. Pour Serge Lama, c'était très important d'être là « hier ça ne l'était pas parce que c'est l'hommage du coeur (…) C'est dur, je perds un père, quelqu'un qui a beaucoup compté dans ma vie, depuis mes 21 ans (…) Je suis bouleversé », a témoigné le chanteur au micro de BFM TV. Parmi les autres personnalités présentes Alain Terzian, Michel Drucker.

Cet après-midi le chanteur sera inhumé dans l'intimité dans le caveau de Monfort l'Amaury, où repose son fils Patrick. Un périmètre de sécurité a été installé pour l'inhumation de l'artiste. La soeur de l'artiste habite toujours dans la région où Charles Aznavour a habité de nombreuses années. La famille a souhaité que ce moment soit intime.

 Le 5 octobre aux Invalides, Emmanuel Macron a rendu hommage à l'artiste, devant une foule de personnalités et le public qui s'était massé pour un dernier hommage. Sa femme Ulla, et ses enfants sont apparus très émus lors de cette cérémonie

Crédits photos : DR

Une message hommage
 
 

logo-le-parisien.jpg

Propos recueillis par le parisien

« Pour que je me lève à 8 heures, il faut que je perde un être cher, plaisante Serge Lama avec peine. Je perds mon meilleur ami du métier, un père qui m’a tout appris. La cérémonie était très belle et très triste, ces chants orthodoxes qui vous prennent à la gorge, la dépouille de Charles qui entre. Il voulait tellement atteindre les 100 ans. »

01.10.2016

1er octobre 2018 : Charles Aznavour : La mort d’un géant – BFM TV

2.png

1.png

 

TEMOIGNAGE DE SERGE LAMA

podcast

1er octobre 2018 _ Hommage à Charles Aznavour - France Info

2.png

1.png

 

Serge Lama témoigne dans l'hommage rendu à Charles Aznavour le 1er octobre 2018.

 

EXTRAIT

podcast

 

 

15891895.jpg

 

 

franceinfo : Comment voyait-on Charles Aznavour ?

Serge Lama : Charles Aznavour est d'abord considéré comme un auteur, c'est ce qu'il voulait être, et il l'était. Il a été extrêmement humilié parce que c'était toujours Ferrat, Brassens. On ne parlait jamais d'Aznavour, qu'on voyait comme un chanteur qui chantait des chansons d'amour. Mais il a chanté des chefs-d'œuvre sur de multiples sujets. À mon sens, c'est le plus grand auteur des 50 ou des 60 dernières années. Avec Charles, on perd le père de la chanson.

D'où lui venait cette force ?

Alors que je lui disais "nous sommes des anciens pauvres", il m'avait dit "non, je suis toujours pauvre". Charles se vivait métaphysiquement, psychologiquement comme un pauvre. Toute sa vie, se vivant comme un pauvre, il s'est battu comme un pauvre. Tout le temps, il a voulu conquérir davantage parce que cette pauvreté, il l'avait en lui. Cette phrase explique beaucoup de choses. C'est un pauvre qui se bat pour nourrir sa famille et il a ça en lui d'une façon viscérale.

Charles Aznavour prévoyait-il tout à l'avance ?

Au départ, il devait travailler un peu dans sa tête, chez lui, et je pense que sur scène, il inventait la mise en scène petit à petit, au fil des jours en chantant la chanson. La façon de chanter Comme ils disent avec cette main qui est en haut, c'est absolument génial. Il n'y a pas d'ambiguïté à partir de ce moment-là, il y a juste des petits gestes de rien du tout. C'est merveilleux d'arriver à synthétiser comme ça, un état.

Quelle est votre chanson préférée de Charles Aznavour ?

On est toujours en extase devant la chanson Avec le temps, mais je trouve que ce que dit Charles dans Ma jeunesse est aussi important que ce qui dit Ferré dans Avec le temps. Donc, je mets à égalité ces deux chansons. Nougaro disait qu'il était écrivain de chansons. S'il y en a bien un qui est un écrivain de chansons c'est bien Aznavour. C'était le Dumas de la chanson française.

Il aurait dû être reconnu par l'Académie française ?

Il manque de toute façon un grand auteur-chanteur à l'Académie française, c'est une certitude. Je pense que si quelqu'un avait dû être élu, c'était bien Charles. Il aurait été tellement heureux. Cette reconnaissance-là, il courait après, même à l'âge qu'il avait. Il courait après une reconnaissance qu'il n'avait jamais eue au fond

 

1 Octobre 2018:LCI

Interview de Serge Lama sur LCI par David Pujadas

 

Capture 1.PNG

 

ECOUTEZ ICI

 

1 Octobre 2018:Le point.fr

 

EN DIRECT. Serge Lama : « Je perds mon père dans le métier »

Charles Aznavour, dernier des géants de la chanson française, est mort dans la nuit de dimanche à lundi, à l'âge de 94 ans. Le monde lui rend hommage.

17220986-17222220-article-charles-aznavour-serge-lama-jpg_5613526_660x281.jpg

Serge Lama au "Point" : "Il m'a tout appris"

 

      "Je suis très triste. Je perds mon père dans le métier", nous explique Serge Lama. "Il m'a tout appris, tout expliqué quand j'avais 21 ans et que je commençais à percer. Il m'a dit qu'il fallait tout désirer et tout vouloir", se souvient le chanteur dont Aznavour avait écouté le premier disque et avait prophétisé : "Vous irez loin." "Le texte avait une grande importance pour lui. Pour Charles, l'auteur comptait plus que l'interprète. Il aimait aussi la jeunesse. Il allait vers les jeunes chanteurs - il avait repéré par exemple très tôt Renaud. Quand j'ai fait l'Olympia en 1973, il m'avait envoyé une lettre manuscrite de deux pages où il me disait : Ça y est, vous y êtes", se remémore Serge Lama. Sa chanson préférée ? "Sa jeunesse". "Écrire cette chanson à 32 ans, c'est magnifique."   

 

1 Octobre 2018:Message de Serge

Aznavour s'en est allé ce lundi 1 er Octobre

42928838_10156759804918007_3572480000684720128_o.jpg


J'ai perdu un père, j’ai perdu un maître, j'ai perdu un guide, j'ai perdu un ami, j'ai perdu sa voix, son irremplaçable voix, voie qu'il a tracée avec acharnement contre vents et marées.
Il va falloir m'habituer à une certaine solitude…
Serge Lama

26.07.2016

26 Juillet 2018:Mot de Serge

Voici un mot de Serge Lama au lendemain de la dernière date de la tournée "Je débute"

37878877_10156594215608007_4474838052455317504_n.jpg

Mes amis,

Nous voici arrivés au terme de cette tournée qui a été magique. Toute l’équipe s’est impliquée pour vous offrir le meilleur spectacle possible et ce, des techniciens aux musiciens... Je remercie aussi Marie Paule Belle et Juliette pour avoir apporté un plus à mon spectacle, la première à l'Olympia et la seconde pour la dernière à Saint-Malo.

Mais sans vous, cher public, sans la force de votre présence, sans vos larmes et vos sourires, tout ça eût été vain... au bout du compte, pour moi, c’est vous le spectacle. Je vous serre fort dans mes bras, je vous dis MERCI... je vous aime et je vous regrette déjà... Sans vous je n’eus été rien dans la vie, qu’un vagabond sans but et sans bagages portant ses larmes dans ses bras. Je vous dois tout et cette certitude est profondément ancrée en moi... vous m’avez inventé puis réinventé sans cesse, vous m’avez hissé jusqu’à mes 75 ans, vous m’avez insufflé un surplus de vie, une force que je n’aurais sans doute pas eue sans vous. Et ce ne sont pas des mots en l’air, ils tiennent debout, ils reflètent ma pensée, ils la nourrissent...

A bientôt donc, pour de nouvelles épopées lyriques ou dans la simplicité confidentielle d’un petit lieu... le charme est d’entrevoir et de tout ignorer mais chut... la scène s’éclaire... le spectacle commence.