Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05.05.2019

5 Mai 1921:Europe 1

ima-image-13378.jpg

Capture.JPG

Historiquement Vôtre réunit, bicentaire de la mort de la Napoléon oblige, 3 personnages qui ont été fasciné par l'Empereur : Beethoven qui se prend de passion pour un Napoléon qui, pour lui, incarne à lui seul les idéaux de la révolution et pour qui il a été jusqu'à composer l'une de ses symphonies, le philosophe Friedrich Nietzsche né après la mort de Napoléon qui représentait le surhomme si cher au philosophe au point qu’il a même fini par se prendre pour l’Empereur dans les dernières années de sa vie lorsqu’il a basculé dans la folie... Et Serge Lama, grand admirateur de Napoléon à qui il a offert non pas une symphonie mais mieux : une comédie musicale dans les années 1980. "Napoléoné, Napoléoné....".

 

Voici la chronique de Matthieu Noêl sur Serge Lama

ECOUTER

26.04.2019

26 Avril 2021:Interview Alice Dona

Capture.JPG

Alice Dona: «Je suis une antistar qui aime chanter pour le public»

La compositrice fétiche de Serge Lama (Je suis malade, La chanteuse a vingt ans...) vient de sortir une anthologie des chansons qu'elle a interprétées entre 1963 et 1987. Un petit bijou de force et sensibilité.

 

Capture.JPG

Alice Dona est peut-être la star la plus modeste de la chanson française. Et pourtant sa carrière de compositrice et d'interprète est l'une des plus riches du répertoire. La complice de Serge Lama, qui a mis en musique des petits chefs-d’œuvre comme Je suis malade et La chanteuse a vingt ans, vient de sortir une anthologie (un coffret de 6 CD chez Marianne Mélodie) de tous les titres qu'elle a interprétés entre 1963 et 1987.

Cette «antistar» (une de ses meilleures créations) surdouée a accepté par téléphone, covid oblige, de répondre aux questions du Figaro. Avec elle, la crème de la crème de la chanson est aussitôt convoquée: du Petit Conservatoire de Mireille, où elle a fait ses premiers pas, à Pierre Delanoë, Claude Lemesle en passant, bien sûr, par Serge Lama, « sans qui rien n'eût été possible».

LE FIGARO. - Vous êtes une chanteuse très aimée du public et pourtant vous ne semblez pas rechercher la lumière. Ressemblez-vous à l'Antistar de votre chanson ?

ALICE DONA. - J'allais vous l'ôter de la bouche. En partie, j'ai refusé la lumière en me cachant derrière les autres. Je me suis aussi peut-être caché derrière moi-même. Puis, après j'ai compris que je prenais un plaisir fou à composer et à me faire chanter par les autres. De ce point de vue, ma rencontre avec Serge Lama aura été une sorte de révélation. Il faisait vivre mes idées comme je les avais rêvées.

Dans l'anthologie qui vient de sortir, on voit qu'à vos débuts en 1963 vous aviez pourtant surtout envie d'interpréter vos textes et vos musiques...

Moi à l'aube des années soixante j'étais inspirée par Ray Charles, Claude Nougaro et Gilbert Bécaud et aussi par les courants musicaux de l'époque, le rock et le twist, entre autres. Comme j'étais pianiste et que j'ai tout de suite eu le goût de composer, j'ai fait des chansons dans l'air du temps, légères, comme Les garçons, Demain j'ai dix-sept ans, Folle de t'aimer... Tout ça, c'est l'insouciance. On se dit: “hop”, et on y va. Je n'étais pas un couteau mais plutôt une éponge à l'époque.

Vous avez composé La chanteuse a vingt ans de Serge Lama qui raconte l'histoire d'une artiste qui se transfigure sur scène. C'est un peu vous...

C'est d'autant plus moi qu'aujourd'hui j'ai soixante-quinze ans ! (rire). Mais là encore ce sont les mots de Serge qui exprime une sensibilité inouïe. C'est une joie de poser des notes sur des mots aussi justes que «Puis elle rentre en écartant les bras, comme si elle rentrait pour la première fois. Puis elle chante avec cette voix-là, comme disent les journaux qu'on ne remplace pas.»

À partir des années soixante-dix vous composez sur des paroles de Serge Lama, bien sûr, mais aussi sur celles de Claude Lemesle et de Pierre Delanoë. Vous écrivent-ils des chansons sur mesure ?

Ce n'est pas la peine de répéter que ces trois-là auront été trois grands hommes de la chanson française. Sans Serge Lama, c'est simple, rien n'eût été possible. Il est mon verseau-frère. Claude Lemesle, c'est en tant que petit nouveau du Petit Conservatoire de Mireille que nous nous sommes rencontrés sur le paquebot France pour une tournée. Sur ce bateau je me souviens, il y avait un petit salon avec un piano à queue. Je me suis assise pour jouer les deux chansons qu'il m'avait spontanément écrites. Notre amitié est née là sur ce gigantesque navire et elle est toujours aussi forte aujourd'hui. Quant à Pierre Delanoë, il était “ mon tonton ronchon”, et dans le même temps, notre prof ès mots à tous.

Et avec ses paroliers, vous avez fini par chanter des chansons comme La salope qui pourrait aujourd'hui être critiquée par les mouvements de la «cancel culture » ...

Claude Lemesle a voulu écrire une chanson féministe avant l'heure. Il le faisait avec sa sensibilité. Il ne s'agissait pas de dire du mal des femmes mais précisément de montrer du doigt ceux qui se permettent de les insulter. Et tout ça, il me semble était pensé avec beaucoup de sensibilité.

Comment concevez-vous vos chansons ?

Je couche les notes sur des cahiers. Je me suis bagarré avec Serge Lama au début qui écrivait sur des feuilles volantes. Je peux utiliser des partitions mais c'est plus rare. Je peux le faire mais je préfère écrire les notes à la main comme on écrirait une lettre. Il m'est même arrivé d'utiliser un dictaphone lorsqu'une idée me vient en voiture. Après avec mon piano, je mets tout cela en ordre.

L'épidémie de Covid vous interdit de vous produire sur scène. Quand pensez-vous refaire des tournées ?

De ne pas rencontrer son public, c'est vraiment triste. Vous me dites: “Quand ?”. Je ne sais pas. Tout ça me manque beaucoup. J'ai des titres comme Chanson hypocalorique que les gens connaissent, attendent. Une chaleur envahit alors la salle. Vous savez, deux choses comptent pour moi: composer des mélodies et rencontrer mon public sur scène. C'est ça le bonheur d'une chanteuse.

Afin de donner un aperçu du talent d'Alice Dona, Le Figaro a choisi de présenter, ci-après en vidéos, trois de ses chansons qui sont chères à son cœur et à celui du public.

 

 

24.04.2019

24 avril 2021 : Etonnez-moi Benoît - France Musique

Image1.png

 

Serge Lama est l'invité de Benoît Duteurtre samedi 24 avril, dans l'émission "Etonnez-moi Benoît" pour évoquer notamment le double CD "Quand Papa chantait..." .

 

Image3.jpg

Image2.jpg

 

PODCAST ICI

 

 

31.03.2019

31 Mars 2021:Message de Serge

167158784_286738109490558_846883000472951554_n.jpg

 
[MODESTE PETIT POÈME EN L'HONNEUR DES SOIGNANTS]
 
Les yeux gris de misère humaine
Ils ne ménagent pas leur peine
Les docteurs et les infirmières
Les derniers sont tous les premières
Le don de soi c'est beau à voir
C'est plus que le sens du devoir
Quelque chose de solitaire
Chez ces soldats du solidaire
Quelque chose qui me fait mal
Au fin fond de mon animal
Quelque chose qui les dépasse
Qui se mélange dans l'espace
Dans l'espace
Je les rejoins dans l'espace
Là où l'amour prend sa place…
Serge LAMA

14.03.2019

14 Mars 2021:Je suis malade par le groupe Forestella(corée du sud)

[JE SUIS MALADE - COREE DU SUD]
 
Je redécouvre sans cesse cette chanson avec une émotion qui ne faiblit pas. La merveilleuse musique d’Alice Dona, et mes paroles qui parlent toujours à l’âme.
Serge Lama
 

 

01.03.2019

1 mars 2021: La côte

L'histoire de Serge Lama et  Luana Santonino dans cette revue suisse

156233025_10159325260506738_4910945518028769859_o.jpg

156353106_10159325260496738_4747892580074467201_o.jpg

LIRE

155770141_10159325260551738_8526170853779949004_o.jpg

LIRE

 

19.02.2019

19 Février 2021:Mot de Serge

Chers amis,
Beaucoup d'entre vous ont sans doute vu et lu dans Paris Match, que le 11 février dernier, jour de mon anniversaire, j'ai épousé au civil Mademoiselle Luana Santonino, pour le meilleur et le meilleur. C'est une compagne exquise, attentionnée, qui depuis déjà 18 ans m'enchante et me surprend chaque jour que Dieu fait, notamment en cuisine où elle excelle en bonne italienne qu'elle est. Je tenais à me réjouir avec vous de ce bonheur officiel. La jeune mariée se porte bien et reprendra très vite la conduite de mes affaires de chanteur vu qu'elle manage ma carrière depuis déjà plus de 10 ans. Quand les conditions sanitaires le permettront, je reprendrai du "à votre service", car mon envie est grande de vous retrouver. Elle est, je l'espère, réciproque. À bientôt donc ici, là ou ailleurs. Je vous aime et ne vous oublie pas, croyez-le bien. Je ne pense même qu'à vous dans cette époque déplorable et sans précédent. Je sens, je sais ce que vous vivez.
Votre ami fidèle,
Serge Lama

18.02.2019

18 Février 2021:Paris Match

Serge Lama et sa compagne Luana Santonino se sont mariés le 11 Février 2021 .

Paris Match était là

150893086_3696422693745889_6935897058415104192_n.jpg

151751398_947210105685207_7808584440558863737_o.jpg

IMG_1159.PNG

 

IMG_1169.PNG

LIRE

IMG_1160.PNG

LIRE

IMG_1167.PNG

11.02.2019

Février 2021:Mariane Mélody catalogue

151261075_261572512007118_2922561339647088731_o.jpg

Scan.jpg

11 Février 2021: Double album Quand Papa chantait....

148919580_258057779025258_7188759809537444189_o.jpg

Papa, c’est l'homme de ma vie…
J'ai le grand bonheur aujourd'hui de vous présenter ce double album, qui comprend l'intégralité des 78 tours qu'il a enregistrés au début des années 50, plus l’album "Lama Père et Fils" que j'ai eu l'instinct d'imposer à ma maison de disque de l'époque pour les 60 ans de mon père, plus une trentaine de chansons populaires que j’ai sélectionnées et qui ont jalonné mon enfance et celle de beaucoup d'entre vous. Je partage, à distance (hélas), ce beau moment d'émotions. Les soixante-dix-huit tours de papa coïncident avec mes soixante-dix-huit ans le 11 février 2021, date que mes fans connaissent bien. Merci à Matthieu Moulin et à Marianne Mélodie de m'avoir offert cette opportunité.
Je vous souhaite une bonne écoute.
Serge LAMA
 
Pour se le procurer cliquez ICI

148512279_258057785691924_9067373627685828418_o.jpg

 

Texte de présentation lu par Serge Lama

 

 

Interview de Serge Lama