Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02.06.2011

2 Juin 2013: La république.fr

Article paru après le concert du 1er Juin 2013 à Orléans

Presse-papiers-2.jpg


 

Serge Lama, bluffant septuagénaire

1141461.jpeg

Zénith. Les spectateurs étaient plus de 2.500, hier, à venir applaudir Serge Lama au Zénith d'Orléans. Le chanteur, malgré ses 70 ans, qu'il a fêté en février dernier, a ravi son public pendant près de deux heures et demie. Sans jamais s'économiser. Comme pour prouver qu'il n'a rien perdu de sa vitalité, c'est par le titre « La Fronde » qu'il a débuté son spectacle adaptant un peu les paroles : « Voici la borne fatidique, j'en ai 70 au compteur. J'ai caboté pendant des lustres, mais tout ça n'a d'importance que pour moi ». Accompagné de huit musiciens et musiciennes – son « quatuor de charme » – c'est dans un décor fait de jeux de lumières sur drapé, assorti d'un cadre doré où sont venues s'imprimer les images chères à sa vie, qu'il a repris ses plus grands succès, embellis par d'autres arrangements. Le costume de Serge Lama : tantôt noir ; tantôt blanc. L'homme : tantôt émouvant, lorsqu'il chante ses parents ou rend hommage à Barbara, celle qui l'a épaulé au début de sa carrière. Tantôt révolté. Même après cinquante ans sur scène.

Les commentaires sont fermés.