Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04.05.2009

Marcel Amont parle de Serge Lama

Ce terrible soir-là, il nous fallut attendre la fin du gala pour savoir que les trois manquants avaient planté leur voiture à 130 à l'heure contre un platane - Qu'un seul survivait - Lequel ?
--- En pleine nuit, dans cette lugubre chambre d'hôpital, j'avais peine à reconnaître dans ce tas de chairs broyées, dans ce corps brisé, le petit Serge que j'avais connu en culottes courtes chez son père, le baryton bordelais Georges Chauvier.

---Et voilà Grand Serge, superman toutes catégories !! Quelle joie ! Quelle leçon de voir le ressuscité tanguer sur scène, si puissant, si chaleureux, si généreux !...

Le secret ? très simple.
A 20 ans se réveiller d'entre les morts ; lutter, souffrir, serrer les dents, interminablement - et puis attendre, espérer, travailler et encore souffrir et lutter...

Et puis avoir une de ces envies de vivre, mais alors de vivre, de vivre, de vivre !!


03.05.2009

Marie-Paule Belle dit de Serge Lama

Notre amitié a commencé par une rencontre à l'Ecluse où nous avons débuté l'un et l'autre, elle s'est confirmée tous les jours au long des trois tournées que j'ai eu la grande joie de faire avec lui. J'y ai découvert chaque jour davantage sa générosité, l'apport de son expérience, son regard toujours tourné vers les autres, prêt à aider et à conseiller chaque fois que c'est nécessaire. Je lui dois tout ce que j'ai appris professionnellement, et plus, l'exemple de ce don total au public qui est une forme de confiance dans la vie, de courage, et pourquoi ne pas le dire de bonté.
Pour moi c'est Serge "Mon ami, mon maître" et aussi le grand frère que je n'ai jamais eu.


Marie-Paule Belle - 1977

02.05.2009

Françoise Mallet Joris dit de Serge Lama

medium_malletjoris.jpgL'amour de la scène est toujours un peu l'amour du risque. Serge Lama l'affirme par son corps à corps avec le public, tendre et violent, par son équilibre miraculeux sur le fil d'argent qui sépare le rire de la vulgarité, la poésie de la confusion, la violence de l'emphase : il le prouve encore par le grand nombre de chansons nouvelles avec lesquelles il attaque son public et remet en cause des habitudes qui nous étaient déjà chères. Ce n'est pas un public conjugalement acquis qu'il veut, c'est un public toujours reconquis, toujours étonné et remis en cause, parce que ce public, il en est amoureux et qu'il l'exige aussi doué que lui-même, aussi présent, aussi épris de la chanson sous toutes ses formes. Il l'aura.

Françoise Mallet Joris - 1979.

Les frères Jolivet parlent de Serge Lama

- Tiens t'as vu Serge Lama passe au Palais des Congrés
- Eh hen j'irais pas le voir!
- T'aimes pas.
- C'est pas que j'aime pas je suppporte pas!
- Pourtant il a une voix et une présence fantastiques, tu peux pas nier?
- Bon d'accord, mais alors les textes ! les textes !
- Les ballons rouges et puis on s'apergoit. Je voudrais tant que tu sois là, c'est pas de la grande chanson peut-être ?
- Lama de la grande chanson rien que d'y penser je suis malade. Mais pourquoi tu demandes ça ?
- C'est pour le programme du Palais des Congrés.
- Mais alors tout le monde va savoir que je l'aime pas.
- Mais non on mettra pas les prénoms.

Les Frères Jolivet - 1977

01.05.2009

Marlène Jobert dit de Serge Lama

medium_p79_12.jpgAvec une voix pleine d'éclats de soleil...
Un rire qui ferait fondre un ordinateur...
Il a la force de la douceur.
C'est une vague qui dépasserait toutes les vagues pour venir éclabousser avec affront et bonne humeur.

Marlène Jobert - 1979

Robert Hossein dit de Serge Lama

medium_hossein.jpgSon impatience...sa persévérance...sa présence...sa générosité...sa folie et sa tendresse...sans oublier son rire qui vous éclate à la figure comme un régal, font de lui l'artiste que j'admire.

Et comme le talent consiste à s'entourer de gens de talent (ce qu'il a fait) et d'en trouver aux d'autres (ce que je fais) il n'y a donc plus aucune raison que "son" Napoléon une fois le rideau tombé après Waterloo et Sainte-Hélène n'illumine tous les soirs la scène du théâtre Marigny du soleil d'Austerlitz.

Ce serait avouez-le une belle revanche du Théâtre sur l'histoire et une belle histoire qui commence par : "Il était une fois Serge Lama !".


Robert Hossein - 1984

Paul Bocuse parle de Serge Lama

medium_bocuse.2.jpgOui, c'est toujours comme ça la première fois !

On a les bras en croix et l'on garde difficilement la position debout... De sorte que j'ai éprouvé cette curieuse impression de vertige, si bien traduite par cette force de la nature qu'est l'excellent Serge Lama, lorsque celui-ci, que je considère comme un ami d'une exceptionnelle exigence et un gastronome digne de mémoire, m'a demandé de le présenter sous la forme d'une recette inédite de la nouvelle cuisine !

La cuisine du marché ne pose certes jamais ce genre de problème, qu'il s'agisse de réaliser la soupe à la jambe de bois, la petite marmite des pirates ou le loup en croûte sauce choron...

C'est ainsi qu'après avoir écouté une fois de plus le "mémorandum pour un pucelage" et médité au son de "l'orgue de Barbara", j'ai pensé que si "la guerre à 20 ans" n'était pas sans risques (et j'en sais quelque chose), rien ne devait m'arrêter sur la voie de cette périlleuse création culinaire...

Voilà donc le "MEDAILLON DE SERGE A LA COMPOTE DE LAMA" tel que chacun et chacune pourront le réaliser à condition de respecter les proportions : "se procurer le plus tonique des chanteurs, et le trancher à vif, comme le homard, en évitant toute fois la crise de nerfs. Cela fait, si le gibier manque et les femmes sont rares, se procurer un doux agneau et une tendre chatte, et précipiter le tout dans une sono de Saint-Germain, quelques vagues de la mer, trois doigts de poésie, de l'humour en paillettes, un clouqui accroche, et une voix d'or. Ne pas négliger non plus le piment du sexe, ni le sel de la joie de vivre. Enfin, laisser réduire durant trente trois tours, et servir très chaud avec une bouteille de Beaujolais de l'année". Vous m'en direz des nouvelles.


Paul Bocuse - 1977

01.04.2009

Jean Guidoni

Jean Guidoni était parti en tournée avec Serge Lama en 1977

Interview dans La Fronde N° 30 printemps 82

Scan0058.jpg

Scan0059.jpg

 

10.02.2009

Février 74 :Poésie et chansons

Cécile Barthélemy lui consacre une monographie dans la collection Poésie et chansons de Seghers.

Dans ce petit livre on trouve une biographie, des photos et les textes des chansons

Il existe une réédition plus tardive (couverture noire) sans photos.

 

 

859640250_L.jpg

 

Quelques photos

 

numérisation0004 [640x480].jpg

Photos D.R.

Avec joseph Kessel.jpg

Avec Joseph Kessel

Photo Jacques Aubert

 

avec Alphonse Boudard.jpg

Avec Alphonse Boudard

Photo claude Delorme

 

01.02.2009

1978: Vedettes du xx ème siècle

Ce petit livret de 63 pages paru aux éditions DELVILLE propose une biographie de Serge Lama de sa naissance à 1977.

Il est très richement illustré par de nombreuses photos en noir et blanc

 

 

1978.jpg

couverture

Scan.jpg

dos du livret