Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06.07.2009

juillet 2011: Eric Morena parle de Serge Lama

Le chanteur Eric Morena avait dédié un de ses albums à Serge Lama , il explique pourquoi.

ericmorena04.jpg

Extrait d'une interview donnée dans Idoles Mag le 6 juillet 2011

- Vous dédiez cet album à Serge Lama. Pourquoi?

- Je vous l'ai dit, c'est un album d'amour! Quand j'ai quitté l'église catholique dans les années 1975, je rentrais d'Afrique, j'ai fait pas mal de petits boulots. Parce que je n'étais pas très bien dans ma peau, et puis... il fallait tout de même remplir le porte-monnaie! Et donc, je travaillais comme gardien de nuit. Serge Lama était déjà l'artiste que l'on connaît, et un monument de la chanson. À cette époque, il s'installait pendant des mois au Palais des Congrès. C'était fabuleux. Et je vais vous dire... je travaillais exprès pour aller le voir cinq/six jours de suite. C'est le chanteur qui me touche le plus, et pas forcément avec « Je suis malade »! Il a une voix magnifique. Son papa était chanteur d'Opéra et si vous écoutez Serge, il a un peu des interprétations lyriques. Mais en plus, il a des cassures, qui sont les blessures de sa vie. C'est quelqu'un que j'aime beaucoup et que j'ai déjà rencontré. À la limite, c'est en tant que fan que je lui dis « Serge, j'aime beaucoup l'artiste que tu es. Merci de m'avoir fait rêver et de m'avoir touché ». C'est pour cette raison que je lui ai dédié cet album. C'est mon premier album de chansons d'amour, donc, c'est naturellement que j'ai voulu le dédier à Serge.

 

Dans France dimanche du 30 Mai 2014, :

En 1970, après le séminaire, j’ai fait plein de petits boulots qui me permettaient d’aller au concert. Serge est resté cinq mois au Palais des congrès, j’allais le voir trois ou quatre soirs de suite ! C’était magique. La chanson française lui doit beaucoup. Il chante l’amour avec une sensibilité qui n’appartient qu’à lui.

 

 

15.06.2009

1978: Un chanteur Français

En 1978 sur l'album d'Alice Dona "Du ventre plat au ventre rond" figurait une chanson hommage à Serge Lama 'Un chanteur Français". Chanson écrite par Claude Lemesle et musique composée par Alice Dona.

 


Alice Dona Un chanteur français (1978) par RINGOWILLYCATISTHEBEST

Scan.jpg

Photo D.R. La fronde N°20

Quand il a ri
Près de Paris
On l'entend jusqu'à Marseille
Et si t'as de l'oreille
À Tahiti t'as des nouvelles de lui
Ce bon géant
Pas tellement grand
Qui de sa marche bancale
Court la foire aux étoiles
Bien plus bancales que lui

{Refrain:}
Il a le cœur assez grand
Pour t'enfermer dedans
Il a le cœur assez fou
Pour te donner le tout
Il te ment plus vrai que vrai
Si tu veux savoir qui c'est
Je te répondrai
Que c'est un chanteur français
C'est en écrivant la nuit
Qu'il parle de l'aurore
Très fort
C'est en éclatant de vie
Qu'il parle de la mort
Trop fort
Je te parie qu'il connaît
Ton secret le plus secret
Ça n'est pas un monstre
C'est un chanteur français

Ce n'est pas lui
C'est toi qui ris
C'est par sa voix que tu chantes
Et les mots qu'il invente
Ce n'est pas lui, c'est toi qui les écris
Ce forcené
Ce condamné
À l'éternelle ballade
À se gueuler malade
Une centaine d'années

{au Refrain}

Moi, je l'aime et je me fous
Du pourquoi, du comment
Moi je l'aime comme vous
L'aimez tout simplement
Depuis l' temps qu'on s'est trouvé
Et qu'on se fait l'amitié
Je n'ai pas osé le dire
J'ose le chanter
Qu'il balance ses chansons
En balançant son corps
Plus fort
Et qu'il donne des frissons
À tous vos transistors
Plus fort
Ce gamin qui se jurait
Quand le théâtre fermait
Qu'il ne serait jamais
Rien ou chanteur français

01.06.2009

Rencontre avec Marie Paule Belle

Rencontre avec Marie Paule Belle qui parle d'elle et de Serge lama

Retranscrit dans le journal "La fronde N°29"

 

Scan0054.jpg

LIRE

Scan0055.jpg

LIRE

La fronde N° 29 hiver 1981

 

2008: Claude Lemesle

 On apprend dans le livre de Claude Lemesles que sa vie a  inspiré la chanson 'les petites femmes de Pigalles'

 

51J8x1mXRpL._SS500_.jpg

 

Extrait

 

J'avoue avoir été moi-même sujet de chanson une fois dans ma vie. Je déjeune un jour de 1972 avec mon ami Serge Lama et la flamboyante Melina Mercouri. Nous parlons de choses et d'autres et, le vin aidant, j'évoque ma vie privée. « Je suis très content, dis-je en gros... Ma femme m'a quitté mais tous les soirs, je m'encanaille à Pigalle avec des potes. Et, croyez moi ou non, je ne me suis jamais autant amusé... Je m'éclate comme un fou !» Quelques mois plus tard Serge sortait « Les petites femmes de Pigalle », un excellent texte sur une excellente musique de Jacques Datin...

 

lama 001.JPG

 

Juin 1989: Pêcheur d'étoiles

Livre-d'Eddy-Marouani.jpg

En 1989, l'impresario de Serge lama publiait ce livre  voici quelques extraits concernant Serge .

Un jour , en 1964,l'envie me vient d'aller voir Brassens répéter à Bobino (...)

Petit, cet immense garçon à l'épi rebelle, qui justement répète à cet instant, Voix grave, puissante, des textes alliant pathétique et gouaille, un vrai fils de Piaf et Chevalier, que l'on va certainement comparer à Jacques Brel (...)

S'il est peu connu du métier, il a déja chanté, tête au plafond, au cabaret l'Ecluse sur les quais , aux cotés d'une autre apprentie vedette, Barbara. Il a même été lauréat des Relais de la chanson de l'Humanité. Ses textes doux amers me frappent d'emblée.(....)

Après son accident, à l'hôpital d'Aix , une infirmière dépasse largement ses horaires pour le soigner. A l'hôpital Saint Antoine, Daisy Brun, attachée de presse de la maison Philips, le fait tout de suite entourer par une dizaine de gens importants du métier, ses futurs supporters. Il la voit de suite en robe blanche à ses côtés.....

Marcel, régisseur du théatre des Capucines et romancier, l'héberge, le soigne, le nourrit. Il pilera des coquilles d'oeuf dans son potage préparé avec affection, pour consolider ses os. (...)

Avec Daisy et son équipe, Marcel Amont, Enrico Macias nous le soutenons en une extraordinaire conspiration amicale. Le métier le reprend . Un compositeur Yves Gilbert est là tous les jours. Ils écrivent des dizaines de chansons. (..)

Debout il est directement engagé à l'Olympia, quatre chansons dans le programme de Nana Mouskouri, Freiné si longtemps, il ne les chante pas, il les crie. Sa maison de disque ne suivant pas je récupère son contrat contre une caisse de champagne!! (...)

Bobino avec Georges Chelon en vedette. Sept chansons que Serge accepte enfin...de chanter. Sept succès!. Je lui avais demandé d'utiliser sa voix, depuis son enfance, il entendait reprocher à son père Georges Chauvier, jeune premier d'opérette de trop "chanter", d'être trop classique. Il la découvre enfin, sa voix toute neuve. Il va s'envoler. Il gagne. (...)

Serge se produit au Don Camillo, il partage son cachet avec Yves Gilbert, son pianiste, ouvre une table au restaurant La Terrasse et y invite tous les gens important de la profession. Tous ses gains sont ainsi réinvestis; il aborde son métier comme peu de personnes le font.

Nous réattaquons bobino en vedette! La salle réalisera la plus petite recette jamais enregistrée (...)

J'organise, chez moi, le 11 Février 1971, une fête d'anniversaire, champagne et caviar pour Serge et maxime le Forestier (ils sont nés à la même date). le sapin de Nôel n'est pas encore déplumé , deux rouleaux enrubannés s'y accrochent! Les garçons intrigués ouvrent , déplient lisent et c'est la farandole: un contrat en vedette, pour chacun d'eux, la saison suivante à l'Olympia. Ils s'en retournent ivres de joie. Tremblement de terre en Septembre: conférence de presse à l'Olympia au cours de laquelle les vedettes de la saison sont annoncées: pas de  Maxime, pas de Serge! A l'Olympia, je m'inquiète, je me révolte. C'est le mur! "Ce théatre est difficile à gérer, c'est chaque fois une bataille navale. Je n'y peux rien , je regrette"

Je pars les larmes aux yeux , et je bouscule dans l'escalier, l'ami, l'ange gardien, le porte- bonheur, Jean Michel Boris avec qui je conclus le fameux Musicorama du 11 Février 1972.

Je dois maintenant informer Serge, lui expliquer la lutte constante de notre métier contre une adversité fantôme, les obstacles qui nous retardent mais que nous franchirons. Il faut tenir, je le console....mais c'est lui qui, de son sourire me console. Il sait la revanche et la victoire proches, les chansons de son prochain album sont encourageantes : Les glycines, l'enfant d'un autre,la chanteuse à vingt ans....(...)

Musicorama, Ambiance surchauffée et pépins en chaine; pépins merveilleux mais pépins quand même. Le public, enthousiaste , refuse de laisser partir ses vedettes. Green et Lejeune dépassent de dix minutes le temps qui leur est imparti. Maxime , qui prévoit six chansons doit en aligner quinze, tour de chant de star. Les Calchakis entrent en scène à 23 heures, et triomphent encore à 23h45.

Serge va t'il commencer après minuit? Les spectateurs resteront ils après le dernier métro?

Un clin d'oeil de réconfort dans ma direction et Serge plonge dans l'arc de lumière. Il nous coupe le souffle. A 1 h du matin, l'enthousiasme du public l'oblige à recommencer l'intégralité de son tour de chant. Rares moments! (...)

Le lendemain la vedette engagée pour quatre semaines refuse les prolongations malgré son succès. Les élections législatives sont proches, elle craint une diminution de l'affluence.(...)

Serge nous demande de foncer, je dois à nouveau monter une première partie. (...)

Tristement grises sont les affiches de la campagne électorale. alors en plein Paris éclate l'affiche sanglante de Serge. On ne voit plus qu'elle (...)

Le succès appelera le succès. Roland Hubert, le principal producteur des tournées de province, se précipite vers nous. Il associera une grande partie de sa vie à la notre, inaugure le premier spectacle de variété du Palais des congrès, immense vaisseau qui terrifie les grandes vedettes. Serge affronte la difficulté et ce sera aussi le premier grand spectacle parisien de Roland Hubert. (...)

L'intendance, les rendez vous, tous les détails petits et grands qui entourent la vie d'une vedette sont assurés par Simone, une Marouani, qui se trouve être ma soeur. Elle est l'oreille de Serge, l'amie, la confidente. La troupe entière l'accepte comme un chef.

L'accident de 1965, s'il a meurtri son corps, a fortifié la passion dévorante de Serge pour son métier. La scène explose sous ses pas. L'argent n'est pas sa préoccupation. Il a fait sienne notre devise: "Ne cours pas après le fric, il saura te rattraper !"(...)

C'est bien "sabre au clair" que nous étions allés au Châtelet, nous avions la certitude que le 'Don Juan' projeté par Serge serait accepté d'emblée.

La direction fait la fine bouche. C'est un refus déguisé...Même après ses succès du palais des congrès, Serge rêvait de chanter au Châtelet, d'offrir cette revanche à son père."ils ne veulent pas de mon don Juan, alors j'écrirai un Napoléon.

Les chansons sont écrites en deux mois, musiques d'Yves Gilbert. Le double album est une grande réussite. (...) Un jour Thierry le Luron conseille à Serge le théâtre Marigny où il vient de passer deux saisons. Mille places, c'est peu. Thierry insiste. Ce sera Marigny. L'épopée... (..)


 

numérisation0009.jpg


Bobino:octobre 1964

photo: (Ph Lipnitzki- viollet)





29.05.2009

Mai 2008 :Livre de Marie Paule Belle

couverture.JPG

En mai 2008, Marie-Paule BELLE publie MA VIE.COM.

Un livre sous forme de courriels, voici ceux échangés avec Serge Lama

 page 97.JPG

page 98.JPG
page 100.JPG

 

 

14.05.2009

Avril 1989: Peut mieux faire

Marie Laure AUGRY et Anne CASSEL ont publié ensemble "PEUT MIEUX FAIRE" en 1989, dans lequel Serge Lama confesse ses souvenirs d'écolier et dévoile son bulletin de note...

 

 

serge lama

 

 

 

 

 

medium_PMF3.JPG
medium_PMF4.JPG
 
 

12.05.2009

12 Mai 1977: Ciné revue

Un article de ciné revue dans lequel Alice Dona parle de Serge Lama

1977.JPG

LIRE

05.05.2009

Françoise Mallet Joris dit de Serge Lama

Auteur de ses textes, Serge écrit avec des couleurs; ses images violentes et sensibles ont une force primitive et très moderne aussi. Sa voix éclipse parfois sa plume et c'est un peu injuste. S'il chantait moins bien, la générosité de sa présence, la force de sa personnalité le feraient oublier. Sa voix de cuivre, son humour, une félure secrète parfois dans cet évident amour de la vie, nous sont donnés en plus, comme une surabondance de cadeaux dont nous n'avions pas l'habitude. Pour un peu on dirait : "c'est trop" mais avec Serge, un petit peu trop est juste assez pour nous.


Françoise Mallet-Joris 1977

04.05.2009

Marie Dubois dit de Serge Lama

medium_mdubois1.jpgLama la générosité, Lama la tendresse, Lama l'amitié, Lama force de la nature, Lama la mélancolie, Lama à qui il suffit de regarder une femme en scène pour qu'elle se sente la plus belle, la plus désirable, la plus aimée, Lama qui sait écouter et voir, Lama la lucidité - tel tu parais, sans truc, mais avec une sincérité formidable qui balaie tout.
Tu impressionnes, tu imposes le respect, tu es quelqu'unqui rend meilleur.
Je suis fière d'être ton amie.

Marie Dubois - 1979