Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21.11.2009

21 Novembre 2011: Album Nana Mouskouri

Nana Mouskouri sort un nouvel album composé de grands succès repris en duo avec certains de ses amis.

Serge Lama en fait partie et chante avec elle 'aux marches du palais'

 

nana-mouskouri-rendez-vous.jpg

Pauvre Rutebeuf (avec Alain Delon)
Here’s to You (avec Joan Baez)
Adieu Angelina (avec Roch Voisine)
Tous les arbres sont en fleurs (avec Lénou)
Le Temps des cerises (avec Dave)
Guantanamera (avec Francis Cabrel)
Quand tu chantes (avec Martinho Da Vila)
Suzanne (avec Graeme Allwright)
La Ve, l’amour, la mort (avec Lara Fabian)
Aux marches du palais (avec Serge Lama)
Le ciel est noir (avec Garou)
C’est bon la vie (avec Alain Souchon)
Je chante pour toi, Liberté (avec Herbet Léonard)
Grande grande (avec Julio Iglesias)

 

 

739578-serge-lama-rend-hommage-a-gilbert-0x414-2.jpg

  La vidéo de l'enregistrement de l'album

 

 

 

 

19.11.2009

19 Novembre 2011: Concert de Lyon

le 19 Novembre 2011 Serge lama se produisait à lyon, épuisé, douloureux Serge décide à contre coeur de s'arrêter. Ce concert marquera l'arrêt de 3 ans de tournée avec le spectacle le tour d'horizon, 3 ans de triomphe un peu partout en France et à l'étranger.

 

lyon 19 nov  11.JPG

 

numérisation0008.jpg

 

 

18.11.2009

18 Novembre 2011 : Quotidien Suisse '24 heures'

Interview de Serge Lama parue avant  le concert du 18 Novembre 2011 à Montreux en Suisse

 

 

983254521.jpg

 

Article-Serge-Lama(2).jpg

LIRE

18 Novembre 2011: Concert à Montreux

2011_A_Serge-lama4.jpg

Sur scène, un géant. Serge Lama apparaît. Il est applaudi. Pourtant, on voit à son visage qu'il souffre. Durant une heure quarante, il va tout donner devant un public qui l'ovationne debout à l'issue du concert. Hier soir à Montreux, il s'est passé un moment de communauté profonde entre un immense artiste et son public. Il y avait presque quelque chose de religieux dans le rapport que l'on a eu avec notre (Dalaï) Lama. Au bout de ce spectacle, on est ressortis touchés et bouleversés à la fois.

 

Après un "Je suis malade" d'anthologie a cappella et sans micro, chanson qui prenait tout son sens tant Lama souffrait de sa hanche, Serge est revenu pour un rappel en forme de poème. Il a déclamé ces mots d'Alfred de Musset qui en disait long sur le calvaire qu'il vit. Le poème s'appelle: "Tristesse".

J'ai perdu ma force et ma vie,
Et mes amis et ma gaieté;

J'ai perdu jusqu'à la fierté
Qui faisait croire à mon génie.

Quand j'ai connu la Vérité,
J'ai cru que c'était une amie ;
Quand je l'ai comprise et sentie,
J'en étais déjà dégoûté.

Et pourtant elle est éternelle,
Et ceux qui se sont passés d'elle
Ici-bas ont tout ignoré.

Dieu parle, il faut qu'on lui réponde.
Le seul bien qui me reste au monde
Est d'avoir quelquefois pleuré.

Ces mots ont profondément touché le public de Montreux. C'étaient les mots d'un homme blessé, mais toujours debout. Et le concert qu'il a donné à l'Auditorium a pris une couleur grave, mais puissante à la fois. Ainsi, une chanson comme "L'Algérie" s'est trouvée magnifiée par l'interprétation de Lama. Ce fut simplement grandiose. Quand a résonné le refrain final, "Un beau jour je raconterai l'histoire, à mes petits enfants, du voyage où notre seule gloire, c'était d'avoir vingt ans. L'Algérie, avec ou sans fusil, ça reste un beau pays, l'Algérie...", à ce moment une clameur a envahi l'Auditorium. Quelle force. Quel interprète d'exception. Quel grand monsieur de la chanson française.
 

Pourquoi l'aime-t-on, Lama? Pour cela. Parce qu'il se bat. Parce qu'il vit ses chansons comme sur un ring de boxe. Et même affaibli par la douleur, il a tout donné. Dans un dernier discours, il a déclaré que le concert de Montreux était l'avant-dernier avant celui qu'il donne ce soir à Lyon. Il n'a pas voulu annuler, par respect pour son public. Pourtant on sentait bien que ce guerrier se sentait mal de ne pas pouvoir donner le maximum. Alors, Serge, si vous lisez ce message, sachez que le public a été vraiment conquis par ce concert, qu'il a été bouleversé parfois, a ri d'autre fois car vous savez comme Pierre Desproges que l'humour est la politesse du désespoir.
 

Franchement, le public de Montreux a vécu un moment d'une intensité rare, et cela c'était un immense cadeau que vous nous avez fait.
 

Sur son site internet, Serge Lama a écrit ce message SMS il y a une dizaine de jours: "Je reçois encore et toujours des messages d'amitié pour mon Olympia d'il y a un mois, DIEU comme le temps passe, déjà un mois. Sachez que j'ai fait Arras, Tours et Nantes depuis. Sachez que je travaille beaucoup pour des textes, pas forcément pour moi. Moi je suis loin encore dans la perspective de mon disque ou de la rentrée, mais j'essaie de donner un ultime tournant à ma carrière, j’espère le prendre en douceur même si ce tournant s'avère être un virage. J'ai été voir chanter Tihyad, la créature libanaise et talentueuse que Yves Gilbert a porté sur les fonts baptismaux d'un cabaret du marais. L'enfant se porte bien et le parrain aussi, il chante son autobiographie, avec talent et respect pour ses parents adoptifs. Voilà, je vis et le monde tourne. Je vous aime de ce temps que vous m'avez consacré.

PS : Merci aux fans des forums pour leurs messages de soutien. Signé: Serge Lama, l'imprévisible… "
 

Merci, Serge Lama pour avoir tout donné. Tout de bon à vous, que votre opération de la hanche se passe le mieux du monde et qu'elle ne soit plus qu'un mauvais souvenir lorsque vous remonterez sur scène, à l'Olympia de Paris, du 8 au 17 février 2013. Dans un tout nouveau tour de chant, vous partagerez les plus belles chansons de votre vie et fêterez vos 70 ans et vos 50 ans de carrière avec le public qui vous aime tant. L'envie, l'énergie et l’authenticité restent vos marques de fabrique vous l'auteur-interprète issu d’une race d’artistes unique et indémodable.

 

REPORTAGE SUR CE CONCERT DIFFUSE SUR LA RSR


podcast

07.11.2009

7 Novembre 2011: SMS

Nouveau message de Serge à son public

 

Le 07-11-2011,

Je reçois encore et toujours des messages d'amitié pour mon Olympia d'il y a, DIEU comme le temps passe, déjà un mois.
Sachez que j'ai fait Arras, Tour et Nantes depuis. Sachez que je travaille beaucoup pour des textes, pas forcément pour moi. Moi je suis loin encore dans la perspective de mon disque où de la rentrée, mais j'essaie de donner un ultime tournant à ma carrière, j’espère le prendre en douceur même si ce tournant s'avère être un virage. J'ai été voir chanter Tihyad, la créature libanaise et talentueuse que Yves Gilbert a porté sur les fonds baptismaux d'un cabaret du marais. L'enfant se porte bien et le parrain aussi, il chante son autobiographie, avec talent et respect pour ses parents adoptifs. Voilà, je vis et le monde tourne. Je vous aime de ce temps que vous m'avez consacré.
PS : Merci aux fans des forums pour leurs messages de soutien.

Serge Lama, l'imprévisible…

05.11.2009

5 Novembre 2011: La nouvelle république

Interview de Serge lama avant le concert du 5 Novembre à TOURS

logo_2804.jpg

 

Spectacles Serge Lama : '' C'est l'envie qui fait la différence ''

 

Le chanteur des '' P'tites Femmes de Pigalle '' arrive bientôt à 70 ans, dont 50 ans de scène, mais continue néanmoins les concerts. Interview.

 

Comment fait-on pour avoir une telle longévité artistique ?

C'est un peu un mystère pour nous aussi. Ça se fait petit à petit, on ne se rend pas vraiment compte. On commence un jour, et 50 ans après, on est toujours en place. J'ai débuté en 1964, on est en 2011, je suis toujours là. Mais c'est difficile à expliquer : on passe par tellement de haut, de bas, de chemin de traverses...

Vous avez toujours envie de monter sur scène après autant de temps ?


Oui, heureusement. Je ne pense pas que ce soit possible de monter sur scène si on n'en a pas l'envie. C'est l'envie qui fait la différence, qui fait que vous serez plutôt bon ou plutôt mauvais. Quelqu'un qui n'a pas envie ne sera pas impliqué, ça ne donnera pas grand-chose. Moi, je voulais faire ça depuis tout petit, c'était viscéral. Et je pense que j'ai progressé au fil des années et des expériences.
Après « Napoléon », après le théâtre, je suis revenu différent. J'avais une autre façon d'interpréter, de chanter. J'ai mis l'auteur en avant, aussi, ce que je ne faisais pas au début de ma carrière. Ces évolutions permanentes ont fait que je ne me suis jamais ennuyé dans ce métier. Et l'écriture est un aspect très important de ma vie. Chanter et écrire, c'est pour moi deux choses très différentes. Le fait d'aller chanter, s'exhiber, c'est un travail de comédien. L'écriture, c'est quelque chose de beaucoup plus personnel, beaucoup plus profond. Pour moi, je fais deux métiers différents, auteur et interprète.

Quelles sont les chansons qui ont le plus marqué, dans votre répertoire ?


Moi, j'aime les chansons en demi-teinte, comme « Le 15 juillet à 5 heures » ou « La Vie lilas », qui sont très proches de mon univers. Le public, lui, réclame les chansons qu'il connaît, celles que les radios ont passées. « Je suis malade » est devenu un classique. Elle a été reprise par Lara Fabian, c'est devenu une chanson de concours avec la Star Academy... « L'Algérie », aussi, est devenu presque le plus gros succès de mon tour de chant, sans que je comprenne vraiment pourquoi.

Recueilli par
Thierry Soulard

 

 

01.11.2009

1 Novembre 2011: La voix du Nord

Article paru dans le magazine la voix du nord à la suite du concert donné par Lama au casino d'Arras le 29 Octobre 2011.

index.png

Serge Lama ovationné au Casino, samedi

serge-lama-ovationne-au-casino-samedi-1408959.jpg

Visiblement, Serge Lama souffrait de la hanche. Mais il a tout donné...

PHOTO ARCHIVES «LA VOIX DU NORD»

 

GRANDE CLASSE !!

Les années passent et Serge Lama ne change pas ! il est toujours aussi populaire et adoré. ...

 

Samedi soir, au Casino, sa prestation n'a pas laissé insensible l'assistance, un tout petit peu clairsemée à de rares endroits, mais les absents ont eu tort.

Une heure quarante de poésie et de chansons reprises en grande partie par un public de connaisseurs, c'est ce qui a été vécu. Arrivé d'un pas précis par le côté de la scène, accompagné de deux musiciens prodigieux, l'artiste a chanté la ritournelle de ses succès entrecoupée de nouvelles romances, avec les points forts habituels en solo et a capella, qui ont fait vibrer et pleurer certains. Le public a été plus que conquis.

La fin du concert fut pourtant difficile pour ce monstre sacré, qui donna tout à son public, titubant, usé par une hanche douloureuse, le grand Serge entama, un « Je suis malade, complètement malade », qui fit frémir la salle. Le public, debout depuis bien longtemps, en redemanda, mais Serge avait trop donné auparavant. Il revint, pourtant, avec une grande serviette sur le dos, en forme de cape, pour lire un poème d'Alfred de Musset, et dire un au revoir aux Arrageois, pas près d'oublier ce moment intense et exceptionnel. • ALAIN DESFACHELLES (CLP)

 

29.10.2009

29 Octobre 2011: Télé matin

Presse-papiers-1.jpg

Un reportage sur Serge à l'Olympia était diffusé dans cette émission et présenté par Fréderic Zeitoun

 

index.jpg

 

 

16.10.2009

16 Octobre 2011: Vivement Dimanche.

Presse-papiers-1.jpg

 

L'émission du dimanche 16 Octobre 2011 était consacrée à Didier Barbelivien

 

201011061371_w350.jpg

Serge lama faisait partie des invités et a interprété la chanson "Souvenir Attention Danger"

 

12.10.2009

12 Octobre 2011: journal Télévisé de 20h de TF1

Presse-papiers-1.jpg

Au cours du journal télévisé de 20h , un petit reportage était diffusé sur Serge lama à l'Olympia: "La vie plus fort que tout"