Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01.09.2009

Septembre 1974:45 tours Charlotte Julian

Avec Alice Dona Serge Lama écrivait la chanson 'Quand on découvre que l'on est moche ' pour Charlotte Julian. Chanson sortie en 45 tours en Septembre 1974

79042.jpg

 

Quand on découvre qu'on est moche
Il faut bien que l'on s'arrange à s'arranger
Quand on n'a plus un sou en poche
Il faut bien que l'on s'arrange à travailler

Ceux qui disent
"La beauté ça n'a pas tellement d'importance"
Ils sont beaux !
Ceux qui disent que l'argent fait pas l'bonheur
Ils en dépensent beaucoup trop
Ceux qui disent qu'être femme dans la vie c'est une chance
J'aimerais bien
Qu'ils me disent pourquoi donc ils préfèrent toujours
Sortir avec les copains

{Refrain:}
Quand on découvre qu'on est moche
Il faut bien que l'on s'arrange avec ce qu'on est
Quand on n'a plus rien dans la poche
Il faut bien que l'on s'arrange avec ce qu'on a
Quand on découvre qu'on est moche
Il faut bien que l'on s'arrange à s'arranger
Quand on n'a plus un sou en poche
Il faut bien que l'on s'arrange à travailler

Ceux qui disent qu'être seul ca évite bien des problèmes
Ils sont deux !
Ceux qui disent qu'il faut tout donner aux autres
Eux ne sont guère généreux
Ceux qui disent que les hommes préfèrent les femmes intelligentes
Hmm j'aimerais bien
Qu'ils me disent pourquoi donc
Ils sont toujours avec des stars qui disent rien

{Au Refrain}

Si tu découvres que t'es moche
Ne passe pas ton temps à te le répéter
Si tu n'as plus un sou en poche
Fais comme ceux qui sont toujours à espérer
Joue ta chance et p't'êt' qu'un jour
Tu vas gagner

lalala lalala lalala ...


 

14.08.2009

14 Aout 1974: Foire aux vins de Colmar

 

 

FAV-1974.jpg

Reportage de France 3 Alsace sur Serge Lama qui participait à la 27 ème Foire aux vins de Colmar

 

01.08.2009

Aout 1974:Modes de Paris

Une double page sur Serge Lama dans Mode de Paris en Aout 1974

 

Scan0002.jpg

LIRE

Scan0001.jpg

LIRE

30.07.2009

Serge Lama, cuvée 1974

Article de 1974 - Auteur et journal non identifié.

serge,lama

 

Il   a  trente  et  un   ans.  L'âge des premiers bilans. Côté passif : de rudes épreuves assumées avec une volonté de fer. Côté actif : un vieux rêve devenu réalité, « tête d'affiche » à l'Olympia. Et ce, deux années consécutives.

Pour ce combatif au regard très doux, février, le mois de sa naissance, est décidément un mois fétiche. Déjà, en février 1964, il passait de l'anonymat le plus complet au célèbre cabaret de «L'Ecluse». Et c'est encore en février l'année dernière qu'il était promu vedette de l'Olympia. Il récidive, vous vous en  doutez...  en février, avec un emploi du temps chargé, puisqu'il assumera, du 5 au 17, les matinées et les soirées de l'Olympia sans même souffler le lundi, jour cependant sacro-saint de relâche.

Des chansons plein la tète et la tète bien faite, Serge Lama n'est. Dieu merci, pas victime de ses succès. C'est ainsi qu'il continuait de se produire il y a peu de temps encore au « Don Camillo » un cabaret de la rive gauche, à la grande surprise du patron, persuadé de ne jamais le revoir après la consécration du grand music-hall : « Je suis un déterminé. Je fais un choix et je m'y tiens. Dans mon travail, comme en amitié. Mes copains sont restés les mêmes : ceux que j'avais avant de chanter, ceux que je me suis fait après ». Et l'amitié pour ce solitaire occupe une place fondamentale bien qu'il consacre les trois quarts de sa vie à son métier.

Actif, déterminé, Serge Lama pourrait donner des leçons de courage s'il n'avait cette modestie des  orgueilleux.  Quelques jours après son terrible accident en août 1965, le médecin lui dit: «Dans la meilleure hypothèse vous marcherez avec une canne, mais vous ne pourrez pas reprendre votre métier. » La réponse de Serge a claqué comme un fouet entre les murs blancs de sa chambre d'hôpital :  « Non  seulement je marcherai  - et sans canne – mais je reprendrai mon métier et je deviendrai une vedette ».

Quand on exerce un métier, quel qu'il soit, il vient toujours un moment où l'on s'interroge sur le bien-fondé de son choix, où l'on se pose des questions. Serge Lama le tourmenté, Serge Lama le tendre, n'y a pas échappé : « L'accident m'a fait éclater, m'a libéré. J'avais peut-être inconsciemment des doutes. Ils ont été  laminés. Plus rien ne pouvait m'arriver de pire. J'étais au bord de la mort. J'ai  compris  qu'il  me  fallait prendre mes distances, que je me ramasse en quelque sorte pour mieux sauter. Vous savez, tout se fait par hasard, mais il faut être prêt au moment  où il  frappe à la porte. Le hasard ne sourit ni aux gens qui dorment ni aux sourds. Il faut savoir passer les caps et se tenir en main. »

On peut lui faire confiance. Toutes ses idées fixes ont abouti : « A l'école, j'avais décidé d'être  toujours le premier en français. Cela m'était relativement facile puisque j'adorais ça. J'étais fasciné par les mots, les phrases. Alors je n'ai rien trouvé de mieux que de compliquer les choses pour ajouter à ma gloire, en commençant la rédaction de mes textes bien après le second de la classe... pour finir en même temps que lui, quand ce n'était pas quelques minutes avant! Il fallait voir la tète de mes petits camarades au  moment  du classement ».

Lucide sur lui-même, sur son métier, face aux événements qui nous concernent tous, il dit : «Je suis vigilant. J'ai simplement décidé d'épouser les événements».

 
 

 

 

29.07.2009

29 juillet 1974: Europe 1

$_12.JPG

Émission d'Europe 1 présentée par Jacques Ourevitch dans laquelle Serge Lama interprétait des chansons qui ne faisaient pas partie  de son répertoire habituel.

radio1962.jpg

Scan.jpg

La fronde N°8 Septembre 1974

 

 

18.07.2009

18 juillet 1974 : lendemain de concert à Vienne

Article publié après le concert de Serge Lama à Vienne le 17 juillet 1974


medium_18_7_74.jpg

17.07.2009

17 juillet 1974 : Serge Lama à Vienne

Artcle publié le 17 juillet 1974 dans le journal "Le progrès"

 

medium_17_7_74.jpg

 

06.07.2009

6 Juillet 1974: Top à Maxime Le Forestier

Le 6 Juillet 1974, l'émission Top à était consacrée à Maxime Le Forestier.

 

 

Télé 7 jours N 741 Top à Maxime Le Forestier.jpg

Télé 7 jours du 6 juillet 1974

2362687788.9.jpg

Télé 7 jours du 6 juillet 1974

01 Maxime le FORESTIER.jpg

Parmi les invités Serge Lama interprète "Mon ami mon maitre " et en duo avec Le Forestier "Les joyeux bouchers " de Boris Vian

06 Serge LAMA.jpg

 

01.07.2009

La braconne

la braconne.jpg

Partition.jpg

Juliette, Françoise ou Simone
Quelque soit le nom qu'on leur donne
Qu'elles soient p'tites ou grandes, cheveux raides ou frisés
J'ai toutes envie de les embrasser
Mais hélas que Dieu me pardonne
Mon cœur n'appartient à personne
Mon cœur, il est fou, il têtonne, il juponne, il braco-o-o-onne
J'ai le respect des demoisell-elle-les
Pourtant je ne suis pas fidè-è-le
Chacune à ses trucs et c'est jamais pareil
Pour me mettre le cœur en éveil
Celle-là est longue et chéti-i-ve
Celle-là dodue et lasci-i-ve
Cette biche-là cache des dents de loups
Or toutes les trois me rendent fou...
Juliette, Françoise ou Simone
Quelque soit le nom qu'on leur donne
Qu'elles soient p'tites ou grandes, cheveux raides ou frisés
J'ai toutes envie de les embrasser
Mais hélas que Dieu me pardonne
Mon cœur n'appartient à personne
Mon cœur, il est fou, il têtonne, il juponne, il braco-o-o-onne
C'est pas une vie pour un ho-om-me
D'aimer croquer toutes les po-om-mes
Comme dit ma maman "ça crève ma santé"
Y a des soirs j'ai du mal à chanter
Mais bon Dieu tant que l'on est jeu-eu-ne
C'est pas le moment que l'on jeû-eû-ne
Venez toutes à moi chacune à votre tour
Et merci pour votre élan d'amour...
Juliette, Françoise ou Simone
Quelque soit le nom qu'on vous donne
Les p'tites et les grandes, les ch'veux raides les frisés
J'ai toutes envie de vous embrasser
Mais hélas que Dieu me pardonne
Mon cœur n'appartient à personne
Mon cœur, il est fou, il têtonne, il juponne, il braco-o-o-onne
{Chœur:}
Juliette, Françoise ou Simone
Quelque soit le nom qu'il nous donne
Qu'on soit brune ou blonde, cheveux raides ou frisés
Il voudrait toutes nous embrasser
Mais hélas que Dieu lui pardonne
Son cœur n'appartient à personne
Son cœur, il est fou, il têtonne, il juponne, il braco-o-o-onne...

08:30 Publié dans 1974, Chansons | Lien permanent | Commentaires (0)

30.06.2009

30 juin 1974 : L’inconnu du dimanche – 1ère chaîne

1.jpg

 

L'inconnu du Dimanche est une émission hebdomadaire diffusée durant les mois de juin à octobre 1974.

3.png

L'émission est présentée par Jacqueline Alexandre.

12j ter.jpg

Serge Lama participe à l'émission du 30 juin 1974 et interprète 2 chansons Le laveur de carreaux et Tous les aufwiedersen.

12l.jpg

 

EXTRAIT AUDIO