Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19.05.2009

19 mai 1974 : Soirée électorale – 2ème chaîne

1.png

Le 19 mai 1974, pour les résultats du 2ème tour des élections présidentielles, France 2 organise une soirée électorale avec une partie variétés animée par Jacques MARTIN et Danièle EVENOU à partir de 23h00.

 

Serge LAMA chante La Braconne, en direct, et rencontre des problèmes avec son micro.

vlcsnap-2018-04-07-17h45m09s671.png

05.05.2009

5 Mai 1974 : Sports en fête

 

Télé 7 jours N 0732 Sport en fête.jpg

Télé 7 jours

 

3.jpg

Depuis le 22 Octobre 1972, tous les dimanches après midi de 14h30 à 17h15 sur la première chaine était diffusée une émission dans laquelle alternaient retransmissions sportives et variétés. Elle était présentée par Michel Drucker un jeune homme tout droit sorti du service des sports.

4.jpg

Au programme de la partie variété de ce dimanche 5 Mai 1974:

- Francis Lemarque chante "Je n'entends rien".
- Serge Lama chante "les petites femmes de Pigalle".
- Patricia Lavilla chante "chante avec les oiseaux".
- Serge Lama chante "l'enfant d'un autre".
- Jacques Blanchard chante "le don juan du samedi soir".
- Francis Lemarque chante "Paris sur sable"
- Serge Lama chante "chez moi" , "La salle de bains" et "la braconne".

Et pour finir l'émission un pot pourri avec  Une île – Superman – Le gibier manque et les femmes sont rares.

5.jpg

 

EXTRAITS AUDIO

 

01.05.2009

1974: Infanterie de Lille

Les p'tites femmes de Pigalle, ce titre sera enregistré par... le 43ème Régiment d'Infanterie de Lille

(45 tours Déesse DDLX 85).

Le peintre Jean Moulin

Plusieurs pochettes de 33 tours de Serge Lama sont signées Jean Moulin.

 

Homonyme du célèbre résistant, ce peintre né à Saint Étienne, a exposé à Paris dès 1966. En novembre 1970, plus de trois cents de ses œuvres sont présentées aux Halles. Scandale : quarante d'entre elles sont saisies par la police pour « pornographie » et Jean Moulin est inculpé. La pochette du disque « rouge », de même que les portraits et tableaux des deux suivants, c'est lui. Serge et Jean Moulin se sont rencontrés au cours d'un vernissage.

 

 

Presse-papiers-10.jpg

Presse-papiers-12.jpg

Presse-papiers-7.jpg

 

Jean Moulin a également signé la pochette du double album 'Napoléon'

 

Presse-papiers-8.jpg

 

 

Jean Moulin parle de Serge Lama:

 

"Je l'ai rencontré au cours d'un vernissage et j'ai eu l'impression qu'il était moi et que j'étais lui. On se ressemble beaucoup, finalement. On a eu le même style d'enfance. La première chanson que j'ai entendue de lui, c'était "Les ballons rouges". Ayant passé mes jeunes années dans un orphelinat, c'était pour moi un geste de tendresse que j'attendais des gens. Serge est un timide. Il a peur de la foule;quand il dédicace dans sa loge il est de plus en plus tendu parce qu'il est de plus en plus seul. Son rire prouve qu'il est timide.Pour la première affiche de Serge, je n'ai pas fait une¦œuvre d'art; je ne me suis pas posé le problème d'un peintre mais d'un psychologue qui voulait montrer le visage d'un homme avec le moins de couleurs possible et le plus d'impact possible. Je l'ai fait laid volontairement parce que ça cadrait avec ses textes. Dans ses textes, Serge essaie toujours de dire qu'il n'est rien, tout en disant que chez lui c'est chaud, c'est brûlant. Il dit qu'il est de guingois en disant qu'il a une île. Un jour, je me suis amusé à brouiller ses textes : c'est fantastique la lecture qu'on peut en faire. Si j'ai fait une première d'affiche laide, la seconde je l'ai voulue un peu plus belle parce qu'il avait reçu une volée de tendresse qui lui était nécessaire. J'ai fait un portrait noir sur une gerbe de couleurs comme s'il avait une moisson de blé dans les mains. Le blé n'est pas pour moi un ruissellement dans le vent, c'est la vie, la naissance, le germe et puis aussi une fenêtre qui s'ouvre. Ses derniers textes l'ont prouvé. J'aime beaucoup "Toute blanche" c'est un grand poème d'une simplicité merveilleuse. J'aime moins "La french nana" ou "Le secrétaire de monsieur", je le lui ai dit. "L'esclave" c'est très beau. Le chanteur est le dernier jargon du cirque. Les êtres humains ont besoin du cirque. A l'Olympia on a relevé des moments de silence total,notamment quand Serge a chanté sans micro. Il touchait à l'ésotérisme. Je crois à des choses mystérieuses chez l'homme qui sont du domaine de la parapsychologie et il s'est passé dans la salle à ce moment là un courant d'une extrême intensité. Lama n'était plus Lama mais un verbe et la salle l'avait compris au delà des textes et de la voix. C'était le cirque dans la fête humaine. Un jour viendra où l'on pourra analyser les applaudissements par leur qualité et non plus par leur quantité. Les applaudissements sont une gerbe d'amour."

Propos recueillis dans La Fronde N°7 Mai-Juin 1974

 

numérisation0012.jpg

La maternité tableau de Jean Moulin

nu_Jean_Moulin2.jpg

Nu de Jean Moulin

 

 

 La chanson "Le peintre est amoureux" lui est dédiée.

 

 

Le peintre est amoureux

Le peintre est amoureux. ( dédiée au peintre Jean Moulin)

Le Peintre est amoureux,
il est plein de problèmes
Il a un grand "je t'aime
Qui lui barre les yeux
Et dans chaque tableau
Il déclare sa flamme
A l'impossible femme
Qui hante ses pinceaux

Le peintre est amoureux,
il sent son cœur s'éteindre
Et son envie de peindre
mourir à petits feux
Le peintre est amoureux
et sur sa toile blanche
Il ne voit que ses hanches
et sa bouche et ses yeux

Un jour cette peinture
s'achètera des millions
Un jour cette peinture fleurira ta maison
Et tu ne sauras pas
que pour ce tableau là
Mon peintre à moi
Il a failli mourir d'amour

Le peintre est amoureux
Et au bout de sa manche
Son pinceau se balance
Et ne peut rien de mieux
Le peintre est amoureux
Son génie l'abandonne
Il ne voit plus personne
il a le cœur qui pleut

Un jour cette peinture,
peut être après sa mort
Finira sur tes murs
ou dans tes coffres forts
Et tu ne sauras pas
Que pour ce tableau là
Mon peintre à moi
il a failli mourir d'amour

Le peintre est amoureux
il se cache il se terre
Il se couche il s'enterre
Il a mal au milieu
le peintre est amoureux
Il est sans espérance
Il peindrait "vive la France"
Si ça le rendait heureux
Le peintre est amoureux
Plus rien ne le console
Pas même mes paroles
Le peintre est amoureux.

 

 

En 1991, dans l'émission de Patrick Sabatier  'Tous à la une' un reportage lui était consacré

 

 

29.04.2009

29 avril 1974 : Oscar de la chanson

Le 29 avril 1974, Serge Lama reçoit, à l'Olympia, le premier Oscar de la chanson française pour sa chanson  "Les p'tites femmes de Pigalle"

 

serge lama

 Photo D.R.

 

28.04.2009

28 Avril 1974: Toutankhamont

 Serge Lama était présent dans cette émission de divertissement présentée par Marcel Amont

Télé 7 jours N 731 Toutankhamont.jpg

Télé 7 jours

 


Serge Lama La braconne par vieuxsnock

 

26.04.2009

26 Avril 1974:45 tours philips 6009 500

45 tours,2 titres.

 

Presse-papiers-1.jpg

 - Chez moi

- La Braconne

15.04.2009

Avril 1974: Tous les auf Wiedersehen

Couverture de la partition de la chanson " tous les auf Wiedersehen"

 

Presse-papiers-9.jpg

Je la voyais tous les premiers jeudis du mois,
Dans son studio, j'étais au chaud,
Comme chez moi,
Elle faisait brûler de l'encens,
Dans du mobilier mil-neuf-cents
En me racontant au fond du lit,
Avec un accent de Paris

Tous les "auf wiedersehen",
Tous les "goodbye my dear",
Tous ces hommes qui les gênent
Là où y a pas de plaisir.
Tous les "auf wiedersehen",
Tous les "goodbye my dear",
Tous ces hommes qui les gênent
Là où y a pas de plaisir.

Je la voyais tous les premiers jeudis du mois,
pour commencer, elle me faisait
Un p'tit repas,
Elle me câlinait comme une maman
Qui aurait pas pu avoir d'enfant
En m'racontant, pour que je rie,
Les exploits de ses p'tits maris

 

Tous les "auf wiedersehen",
Tous les "goodbye my dear",
Tous ces hommes qui les gênent
Là où y a pas de plaisir.
Tous les "auf wiedersehen",
Tous les "goodbye my dear",
Tous ces hommes qui les gênent
Là où y a pas de plaisir.

Je la voyais tous les premiers jeudis du mois,
Ce soir encore,
J'pense à son corps
Entre tes bras
Et je m'demande quelquefois,
Si elle m'aimait pas plus que toi
Que certains soirs au fond du lit,
J'entends avec mélancolie

Tous les "auf wiedersehen",
Tous les "goodbye my dear",
Tous ces hommes qui les gênent
Là où y a pas de plaisir.
Tous les "auf wiedersehen",
Tous les "goodbye my dear",
Tous ces hommes qui les gênent
Là où y a pas de plaisir.
En savoir plus sur http://www.paroles.net/serge-lama/paroles-tous-les-auf-wiedersehen#8IVstkgLEU9BcH6H.99

11:30 Publié dans 1974, Chansons | Lien permanent | Commentaires (0)

13.04.2009

Tournée printemps-été 74

numérisation0037.jpg

08.04.2009

1974: Panini Hit collection

Album Panini consacré aux vedettes de la chanson paru en 1974

 

875406444.jpg

 

Vignette auto collante Serge Lama

Presse-papiers-1 [320x200].jpg

Presse-papiers-12 [320x200].jpg