Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16.02.2009

16 Février 1974 : Télé 7 jours

Article publié en  1974 dans Télé 7 jours du 16 au 22 Février 1974

 

medium_11_fevrier_1973.JPG

Il est à noter que Serge Lama est passé pour la première fois à l'Ecluse le 11 février 1964 et non pas le 11 février 1963.

16 février 1974 : Télé Poche

Serge Lama était en couverture  du TELE POCHE du 16 au 22 février 1974.


TP_16_02_74 _C.JPG
TP_16_02_74 _C.JPG
 
TP_16_02_74.JPG
 

 


15.02.2009

1974:Je suis malade

La partition de "Je suis malade"

je suis malade.PNG

Je ne rêve plus,
Je ne fume plus,
Je n’ai même plus d’histoir’
Je suis sal’ sans toi,
Je suis laid sans toi,
Je suis comme un orphelin dans un dortoir
Je n’ai plus envie
De vivre ma vie
Ma vie cesse quand tu pars
Je n’ai plus de vie
Et même mon lit
Se transforme en quai de gar’
Quand tu t’en vas

Je suis malade,
Complètement malade
Comm’ quand ma mèr’ sortait le soir
Et qu’ell’ me laissait seul avec mon désespoir,
Je suis malade,
Parfaitement malade,
T’arrives on ne sait jamais quand,
Tu r’pars on ne sait jamais où
Et ça va faire bientôt deux ans
Que tu t’en fous

Comme à un rocher
Comme à un péché
Je suis accroché à toi,
Je suis fatigué,
Je suis épuisé
De faire semblant d’être heureux quand ils sont là
Je bois tout’s les nuits,
Mais tous les whiskys
Pour moi ont le même goût
 Et tous les bateaux

Portent ton drapeau,
Je ne sais plus où aller,
Tu es partout

Je suis malade,
Complètement malade,
Je verse mon sang dans ton corps
Et je suis comme un oiseau mort quand toi tu dors,
Je suis malade,
Parfaitement malade,
Tu m’as privé de tous mes chants,
Tu m’as vidé de tous mes mots,
Pourtant, moi j’avais du talent
Avant ta peau

Cet amour me tue,
Si ça continue
Je crév’rai seul avec moi
Près de ma radio
Comme un gosse idiot
Écoutant ma propre voix
Qui chantera...

Je suis malade,
Complètement malade
Comm’ quand ma mèr’ sortait le soir
Et qu’ell’ me laissait seul avec mon désespoir,
Je suis malade,
C'est ça je suis malade,
Tu m’as privé de tous mes chants,
Tu m’as vidé de tous mes mots
Et j’ai le coeur complètement malade,
Cerné de barricades,
T’entends, je suis malade

22:18 Publié dans 1974, Chansons | Lien permanent | Commentaires (0)

11.02.2009

11 Février 1974: Anniversaire de Serge

11 Février 1974,Serge Lama sur la scène de l'Olympia fêtait ses 31 ans

numérisation0022.jpg

10.02.2009

10 Février 1974:Bonne soirée

Scan0001.jpg

Scan0002.jpg

Scan0003.jpg

LIRE

Scan0004.jpg

LIRE

Scan0005.jpg

LIRE

Scan0006.jpg

LIRE

Février 74 :Poésie et chansons

Cécile Barthélemy lui consacre une monographie dans la collection Poésie et chansons de Seghers.

Dans ce petit livre on trouve une biographie, des photos et les textes des chansons

Il existe une réédition plus tardive (couverture noire) sans photos.

 

 

859640250_L.jpg

 

Quelques photos

 

numérisation0004 [640x480].jpg

Photos D.R.

Avec joseph Kessel.jpg

Avec Joseph Kessel

Photo Jacques Aubert

 

avec Alphonse Boudard.jpg

Avec Alphonse Boudard

Photo claude Delorme

 

Février 74 : Flash Nous deux

A cette époque Serge se produisait à l'Olympia, un article du supplément de Nous Deux lui était consacré

 

Nous deux fev 74 couverture.jpg

 

Nous deux fev 74.jpg

Cliquez ici pour lire

 

08.02.2009

8 Février 1974:Le monde

Capture.JPG

 

SERGE LAMA À L'OLYMPIA

Par CLAUDE FLEOUTER

L'Olympia fêtait mardi soir ses vingt ans de music-hall sous la direction de Bruno Coquatrix. Rien ne laissait prévoir cette longévité en 1954 quand cet auteur-compositeur prenait possession d'une salle qui depuis 1929 était devenue un cinéma. Prompt à saisir ce qui sera demain dans l'air, jouant à l'occasion le rôle de moteur, pratiquant une politique de têtes d'affiche mais en suivant à la trace les jeunes, celui-ci a su mener à bien le vaisseau du boulevard des Capucines.

L'Olympia de Bruno Coquatrix a son épopée qui commence dès son ouverture avec la découverte de Bécaud, se poursuit avec le brusque triomphe populaire de Bechet, avec Piaf, Aznavour, Brel, Hallyday, la violence gratuite du rock qu'on appelait alors en France le " yé-yé " et la remise à la mode de la rengaine demi-séculaire.

Ce directeur le sait mieux que personne, un chanteur " dure " six ou sept ans et disparaît d'un seul coup ou alors c'est vingt-cinq ans d'affilée. Nouvelle tête d'affiche de l'Olympia, Serge Lama fête les premières dix années d'une carrière où chaque étape a été franchie lentement, imperturbablement. Lama appartient à cette race d'auteurs-interprètes qui aiment chanter pour chanter, qui y prennent un plaisir fou, une véritable jouissance. Tout est prétexte à chanter, à faite une chanson, simplement dix notes soudain rassemblées. Il n'évite ainsi ni les facilités ni les clichés. Mais il y a le tempérament, le punch, il y a l'évidente affirmation d'un talent.

8 Fevrier 1974: femmes d'aujourd'hui

Article sur Serge lama au moment de  son passage du 5 au 17 Février 1974, sur la scène de l'Olympia

 

numérisation0003.jpg

LIRE.

 

numérisation0004.jpg

LIRE.

07.02.2009

Fevrier 1974: France loisirs

Voici la page de France Loisirs qui proposait quelques nouveautés.

france loisirs 1974.jpg

LIRE