Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18.02.2009

18 Février 1974: Ici Paris

Après son triomphe à l'Olympia ici Paris consacrait sa première page à Serge Lama

 

numérisation0003.jpg

numérisation0002.jpg

L'autre soir, quand il est entré sur la scène de l'Olympia, aucun des spectateurs qui emplissaient la salle n'aurait pu se douter qu'il a une jambe plus courte que l'autre de 3 centimètres. Mais deux  heures  plus tard, après avoir chanté trente cinq chansons dont la plus émouvante 'toute blanche' il boitait en regagnant les coulisses.

Serge Lama c'est d'abord un rire homérique, énorme, contagieux, qui donne envie de rire avec lui.Ce rire triomphant résume à lui seul l'histoire d'un homme qui a vaincu , par un miracle de volonté, le malheur et l'adversité. La célébrité c'est sa revanche contre la fatalité.

Le 13 Aout 1965- c'était un vendredi- sur la route nationale, à l'entrée d'Aix en Provence, une 404 lancée à toute allure s'écrasait contre un platane. Son conducteur épuisé s'était endormi au volant une fraction de seconde... Dans ce fait-divers malheureusement banal , deux personnes trouvaient la mort: le frère d'Enrico Macias, Jean Claude qui était au volant et une jeune femme, Liliane Benelli , la pianiste. Quand au troisième passager, il vivait encore mais n'était plus qu'un pauvre pantin disloqué lorsque l'ambulance le transporta à l’hôpital d'Aix. Il s'agissait de Serge Lama, un garçon de 22 ans qui tentait de se faire un nom dans la chanson.

Cette nuit- là, le chirurgien qui l'opérait se montra pessimiste. Devant Serge , qui gisait sur la table d'opération le bassin fracturé,les jambes et la mâchoire en miettes avec en plus le crâne défoncé il dit d'abord:"ce garçon est perdu puis il ajouta, de toute façon si jamais il s'en sort jamais il ne remarchera"

Déjouant ces noirs pronostics, Serge lama survécut pourtant à ses terribles blessures et il encaissa courageusement "la dure vérité". Au lieu de désespérer, il jura de marcher à nouveau un jour.

Son martyre dura deux ans....

Deux interminables années pendant lesquelles il subit plus d'une dizaine d'opérations.

Chaque fois qu'il remontait sur le billard, il savait qu'il ne se réveillerait peut être pas.

" C'était pile ou face, dit il et je reviens de loin. Mais je crois bien que sans cet accident, jamais je n'aurais trouvé le courage de me battre comme je l'ai fait pour que mon nom soit en haut de l'affiche.

"Durant les deux ans où je suis resté couché à plat sur des planches, je n'ai pas cessé de penser que je prendrais ma revanche...Au médecin qui m'avait prévenu, avec toutes les précautions,que mes jambes ne me serviraient plus et qu'à cause de ma mâchoire en compote , je n'arriverais même plus à sortir une note, j'avais répondu: C'est à voir... J'avais tellement envie de m'en sortir! Mais ça n'a pas été facile.

989829269.jpg

Pas facile du tout, même car Serge n'avait pas que son handicap physique à remonter, il était aussi cruellement touché moralement. L'accident avait couté la vie à son meilleur ami Jean Claude Macias et à son grand amour Liliane Benelli.

Pendant longtemps dit il , j'ai eu le cœur mort....

Il devait pourtant revivre , ce cœur et se remettre à battre . Alors que Serge, ramené à Paris était hospitalisé à l’hôpital Cochin, il reçut la visite d'une journaliste. Elle était accompagnée d'une amie Daisy Brun... En décembre 1968 , miraculeusement rescapé, ils se mariaient mais pour se séparer ensuite.

Ca dit il, c'est la vie et après tout ce n'est pas tellement grave. Moi du moment que je chante, je suis heureux. Chanter à toujours été chez moi, plus qu'un désir: une obsession.

Une obsession qui le poursuivait depuis son adolescence. Bien avant son accident, Serge avait déjà décidé de devenir célèbre pour que son père Georges Chauvier, réalise à travers lui le rêve de gloire qu'il n'avait jamais atteint.

Mon père était artiste lyrique à Bordeaux raconte Serge. il chantait l'opérette classique( il a même obtenu un prix) mais ça n'allait pas fort.Espérant que ça irait mieux à Paris, il a décidé un jour que nous nous y installerions. Nous avons donc quitté Bordeaux pour échouer, mes parents et moi dans un petit hôtel du 7 ème arrondissement. Rien du trois étoiles, je t'assure. la chambre était tellement petite que lorsque le lit où je dormais était déplié, il fallait que mes parents l'enjambent pour se coucher à leur tour.

Le jour papa courait le cachet et décrochait, de temps en temps,un engagement. Bref , ça ne marchait pas mieux qu'à Bordeaux. Il a fini par tout lâcher parce qu'il voulait que je fasse de bonnes études. J'étais élève - pas brillant- au lycée Michelet et ça m'a fait mal de le voir abandonner la scène...Je lui ai dit: "un jour je te vengerai"

 

numérisation0004 [320x200].jpg

Georges Chauvier

 

Je voulais déjà être chanteur et j'écrivais des petits poèmes. Mon premier gala, le l'ai donné à la maire du 18 ème. J'avais 17 Ans.

Maintenant j'en ai trente et je suis célèbre. J'ai tenu parole et quand je vois mon père debout dans les coulisses de l'Olympia m'écouter et me regarder avec des larmes dans les yeux, je pense que oui, je l'ai bien vengé.


 

numérisation0001.jpg



Ce triomphal passage à l'Olympia a représenté pour Serge un véritable tour de force. Bien que totalement rétabli, il a été trop durement touché pour ne pas souffrir encore de ses terribles blessures. Ses jambes le font souffrir quand il reste trop longtemps debout. Pourtant malgré les conseils de son médecin, il a refusé de chanter quelques unes de ses chansons assis. Et pour la "dernière", comme s'il voulait défier le mauvais sort, il en a chanté exactement cent dans la même journée.

Ce marathon était une folie, dit il, mais je voulais me prouver que j'en était capable. Quand on est passé par où je suis passé, on ne capitule pas parce qu'on a un peu mal dans les jambes... Et j'ai réussi une autre performance , j'ai perdu 20 kg.

Pascal Sevran

 

 


16.02.2009

16 Février 1974 : Télé 7 jours

Article publié en  1974 dans Télé 7 jours du 16 au 22 Février 1974

 

medium_11_fevrier_1973.JPG

Il est à noter que Serge Lama est passé pour la première fois à l'Ecluse le 11 février 1964 et non pas le 11 février 1963.

16 février 1974 : Télé Poche

Serge Lama était en couverture  du TELE POCHE du 16 au 22 février 1974.


TP_16_02_74 _C.JPG
TP_16_02_74 _C.JPG
 
TP_16_02_74.JPG
 

 


15.02.2009

1974:Je suis malade

La partition de "Je suis malade"

je suis malade.PNG

Je ne rêve plus,
Je ne fume plus,
Je n’ai même plus d’histoir’
Je suis sal’ sans toi,
Je suis laid sans toi,
Je suis comme un orphelin dans un dortoir
Je n’ai plus envie
De vivre ma vie
Ma vie cesse quand tu pars
Je n’ai plus de vie
Et même mon lit
Se transforme en quai de gar’
Quand tu t’en vas

Je suis malade,
Complètement malade
Comm’ quand ma mèr’ sortait le soir
Et qu’ell’ me laissait seul avec mon désespoir,
Je suis malade,
Parfaitement malade,
T’arrives on ne sait jamais quand,
Tu r’pars on ne sait jamais où
Et ça va faire bientôt deux ans
Que tu t’en fous

Comme à un rocher
Comme à un péché
Je suis accroché à toi,
Je suis fatigué,
Je suis épuisé
De faire semblant d’être heureux quand ils sont là
Je bois tout’s les nuits,
Mais tous les whiskys
Pour moi ont le même goût
 Et tous les bateaux

Portent ton drapeau,
Je ne sais plus où aller,
Tu es partout

Je suis malade,
Complètement malade,
Je verse mon sang dans ton corps
Et je suis comme un oiseau mort quand toi tu dors,
Je suis malade,
Parfaitement malade,
Tu m’as privé de tous mes chants,
Tu m’as vidé de tous mes mots,
Pourtant, moi j’avais du talent
Avant ta peau

Cet amour me tue,
Si ça continue
Je crév’rai seul avec moi
Près de ma radio
Comme un gosse idiot
Écoutant ma propre voix
Qui chantera...

Je suis malade,
Complètement malade
Comm’ quand ma mèr’ sortait le soir
Et qu’ell’ me laissait seul avec mon désespoir,
Je suis malade,
C'est ça je suis malade,
Tu m’as privé de tous mes chants,
Tu m’as vidé de tous mes mots
Et j’ai le coeur complètement malade,
Cerné de barricades,
T’entends, je suis malade

22:18 Publié dans 1974, Chansons | Lien permanent | Commentaires (0)

11.02.2009

11 Février 1974: Anniversaire de Serge

11 Février 1974,Serge Lama sur la scène de l'Olympia fêtait ses 31 ans

numérisation0022.jpg

10.02.2009

Février 74 :Poésie et chansons

Cécile Barthélemy lui consacre une monographie dans la collection Poésie et chansons de Seghers.

Dans ce petit livre on trouve une biographie, des photos et les textes des chansons

Il existe une réédition plus tardive (couverture noire) sans photos.

 

 

859640250_L.jpg

 

Quelques photos

 

numérisation0004 [640x480].jpg

Photos D.R.

Avec joseph Kessel.jpg

Avec Joseph Kessel

Photo Jacques Aubert

 

avec Alphonse Boudard.jpg

Avec Alphonse Boudard

Photo claude Delorme

 

Février 74 : Flash Nous deux

A cette époque Serge se produisait à l'Olympia, un article du supplément de Nous Deux lui était consacré

 

Nous deux fev 74 couverture.jpg

 

Nous deux fev 74.jpg

Cliquez ici pour lire

 

08.02.2009

8 Février 1974:Le monde

Capture.JPG

 

SERGE LAMA À L'OLYMPIA

Par CLAUDE FLEOUTER

L'Olympia fêtait mardi soir ses vingt ans de music-hall sous la direction de Bruno Coquatrix. Rien ne laissait prévoir cette longévité en 1954 quand cet auteur-compositeur prenait possession d'une salle qui depuis 1929 était devenue un cinéma. Prompt à saisir ce qui sera demain dans l'air, jouant à l'occasion le rôle de moteur, pratiquant une politique de têtes d'affiche mais en suivant à la trace les jeunes, celui-ci a su mener à bien le vaisseau du boulevard des Capucines.

L'Olympia de Bruno Coquatrix a son épopée qui commence dès son ouverture avec la découverte de Bécaud, se poursuit avec le brusque triomphe populaire de Bechet, avec Piaf, Aznavour, Brel, Hallyday, la violence gratuite du rock qu'on appelait alors en France le " yé-yé " et la remise à la mode de la rengaine demi-séculaire.

Ce directeur le sait mieux que personne, un chanteur " dure " six ou sept ans et disparaît d'un seul coup ou alors c'est vingt-cinq ans d'affilée. Nouvelle tête d'affiche de l'Olympia, Serge Lama fête les premières dix années d'une carrière où chaque étape a été franchie lentement, imperturbablement. Lama appartient à cette race d'auteurs-interprètes qui aiment chanter pour chanter, qui y prennent un plaisir fou, une véritable jouissance. Tout est prétexte à chanter, à faite une chanson, simplement dix notes soudain rassemblées. Il n'évite ainsi ni les facilités ni les clichés. Mais il y a le tempérament, le punch, il y a l'évidente affirmation d'un talent.

8 Fevrier 1974: femmes d'aujourd'hui

Article sur Serge lama au moment de  son passage du 5 au 17 Février 1974, sur la scène de l'Olympia

 

numérisation0003.jpg

LIRE.

 

numérisation0004.jpg

LIRE.

07.02.2009

Fevrier 1974: France loisirs

Voici la page de France Loisirs qui proposait quelques nouveautés.

france loisirs 1974.jpg

LIRE