Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04.02.2009

4 février 2010: l'Est Eclair

Article publié après le concert du 4 Février 2010 à Troyes au théatre de champagne

 

« Ils en sont malades, complètement malades »

 

0000422317-0.jpg

Serge Lama a enchanté les spectateurs du théâtre de Champagne ( Photo Ludovic PETIOT)

 

 Pas besoin de créer le buzz ou de faire la une des magazines people, son seul nom suffit à remplir les salles de spectacle. Impatients, les Troyens n'auraient manqué pour rien au monde la venue de leur idole. 20 h 45, l'artiste aux quarante-cinq ans de carrière entre en scène en toute simplicité sous les applaudissements du public.

Serge Lama n'a rien perdu de sa superbe, ni de sa prestance. Costume noir, il s'avance, bouquet de fleurs à la main, et se lance a capella dans l'interprétation de Star. Non, les strass et les paillettes ne lui ont pas tourné la tête. Simple, il reste lui-même, prêt à se mettre à nu face aux 1 200 spectateurs du théâtre de Champagne. Les trois coups sont frappés, il est grand temps que « le vrai spectacle commence ». Pas la peine de le répéter. « Complètement malades » de leur Serge adoré, ils se laissent emporter d'« aventure en aventure », bercés par sa voix. « Ne t'en fais, c'est toujours comme ça », reprennent-ils en chœur en écho à leur idole. « Tous les soirs, c'est la première fois », lâche-t-il « sauf quand ça se gâte. » Mais entre les Troyens et Serge Lama, la belle histoire d'amour ne fait que commencer.

Drôle parfois, grandiloquent lorsqu'il chante Souvenirs, charmeur dans Les hommes, les femmes, entraînant avec un de ses plus grands tubes, Les petites femmes de Pigalle, il sait aussi être émouvant quand il se fend d'une interprétation grandiose de L'Algérie. Serge Lama, accompagné de ses deux musiciens, enchaîne les titres. À 67 ans, il assure le spectacle avec la fougue d'un jeune homme et offre un tour de chant exceptionnel, sous le regard fasciné des spectateurs. Moins médiatique que d'autres chanteurs de sa génération, son charisme et ses talents d'auteur et d'interprète ont fait de lui une figure incontournable de la scène musicale française. Et, même s'il confie « rester un grand enfant », hier, soir, l'artiste a bel et bien atteint L'âge d'horizons.

Aurore CHABAUD 

26.01.2009

26 Janvier 2010: La voix du Nord

Article paru dans la voix du Nord après les concert du 24 et 25 janvier 2010 donnés à la salle culturel Danièle Balavoine

 

index.png

 

 

Un inoxydable Serge Lama a rempli deux fois la salle Balavoine

 

 Prévu d'abord pour un seul concert, Serge Lama a rempli deux fois de suite la salle Balavoine, à Arques. Pour un répertoire mêlant tendresse, humour et réflexion.

 

PAR JEAN-MARC SZUBA

 

Serge Lama affiche 67 printemps, mais il n'a pas d'âge. Comme son public qui a rempli, dimanche et hier, la salle Balavoine à Arques, pour écouter un des piliers de la chanson française. L'artiste, dans un premier temps, ne devait assurer qu'un gala. Mais devant le tsunami des réservations, une deuxième séance fut programmée.

Si certains chauffent tout de suite leur salle, Serge Lama commence a capella par l'histoire d'une star, un être bien plus fragile que ce statut laisse souvent croire. N'est-il pas un peu ce personnage ? Pas le temps de gamberger qu'il présente avec humour ses deux musiciens, également des complices, dont le guitariste « qui joue de la guitare ». Deux virtuoses. celui à l'accordéon arrive à produire toutes sortes de son. Le guitariste passe d'un instrument à un autre avec le même bonheur, quel que soit le nombre de cordes.

Un peu de commentaire sur la société avec une nouvelle chanson qui fustige « des personnages de la République, l'école qui enseigne l'ignorance, les bibliothèques qui se vident, ceux qui vont donner du boulot pour Nicolas Hulot ».

La salle reprend ensuite le refrain de Ne t'en fais pas. Depuis le début, ma voisine chante des passages en même temps. Elle connaît tout le répertoire de Serge Lama.

Retour à un ton intimiste avec « Tous ces procès que tu m'as intentés, alors qu'on s'est tant aimé ». Les paroles sont renforcées par ses gestes, ses regards sur le côté, vers cette femme absente.

Mais la bonne humeur reprend le dessus avec Les P'tites Femmes de Pigalle et un regard rigolard vers ses techniciens quand il parle des maquereaux.

Puis c'est une page douloureuse de l'histoire de la France qu'il évoque quand il chante « l'Algérie, une aventure dont on ne voulait pas ».A l'applaudimètre, c'est un sujet qui a aussi marqué une bonne partie de l'assistance.

Quand il se déplace sur la scène, Serge Lama a parfois la démarche hésitante mais la voix, elle, fonctionne à merveille, avec toujours son coffre de stentor, comme quand il interprète Chez moi, tu trouveras ce que tu as peur de quitter.

Puis la salle reprend le refrain de Je t'aime à la folie, la vie. Mais Serge Lama demande un plus en indiquant qu'il faut sourire en même temps.

L'artiste s'amuse des réunions Tupperware qui ont évolué vers la présentation d'autres objets, eux aussi en plastique. Notamment pour ceux qui rêvent de Matt Damon ou de Georges Clooney. « Serge Lama aussi ! », lance une spectatrice. « Je ne vous le conseille plus.

De toute façon, je n'assure plus le service après-vente. » Le concert se termine avec Je suis malade. Serge Lama ne se ménage pas. Il finit sans sonorisation, au prix d'un gros effort : il cherche appui sur un pied de micro. Le public est debout.

Pour son rappel, il revient vêtu d'une cape rouge, sans musiciens. Il finit comme il a commencé, a capella : « L'amour est toujours là-bas, là-bas », égrène-t-il avec de larges plages de blancs qui renforcent la magie des mots. •

05.01.2009

Tournée 2010

JANVIER 2010

-  9 Aurillac 15 - Le Prisme

-  10 à Clermont-Ferrand 63 - Maison de la Culture

-  23 Caen 14 - Zénith

- 24 à Arques 62 - Centre Culturel Balavoine

-  25 à Arques 62 - Centre Culturel Balavoine




FEVRIER 2010

-  3 à Chalon-s/Saône  71 - Salle Marcel Sembat

-  4 à Troyes 10 - Théâtre de Champagne

-  6 à Lille  59 - Théâtre Sébastopol

-  19 à Savigny-s/Orge 91 - Salle des Fêtes

-  20 à Melun 77 - Salle des Fêtes

- 21 à St-Marcel-de-Vernon  27 - Centre Culturel


-  27 à Porcieu-Amblagnieu  38 - Salle des Marinières

- 28 à Dijon 21 - Zénith




MARS 2010

- 10 à Biarritz 64- Gare du Midi

-  12 à Rodez 12 - Amphithéâtre

-  19 à Itteville 91 - Salle Marcel Cerdan

-  20 à Longjumeau 91 - Théâtre

- 21 à Orléans 45 - Zénith

-  30 à Voiron 38 - Le Grand Angle

-  31 à Roanne (Riorges) 42 - Le Scarabée




AVRIL 2010



-  23 à Belfort 90 - Maison du Peuple

-  24 à Divonne les bains

-  30 à Cholet 49 - Théâtre Interlude




MAI 2010

-  2 à Rennes 35 - Le Liberté

- 5 à Gap 05 - Le Cube

-  6 à Aix-en-Provence 13 - Le Pasino

-  7 à Nice 06- Palais de la Méditerranée

-  15 aux Mureaux 78 - Cosec

- 21 à Saint-Loubès 33 - Centre Culturel

-  30 à Tel Aviv (Israël) -