Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15.01.2009

1978: Alice Dona Album "Du ventre plat au ventre rond'

Comme les 2 années précédentes, Alice Dona complètement revenue sur le devant de la scène sort un nouvel album 'Du ventre plat au ventre rond"

 

113789371.jpg

De Serge Lama on trouve les titres suivants:

 

Du ventre plat au ventre rond

L'absence

Comme un petit soldat

Le premier qui passe

 

Du ventre plat au ventre rond

 

L'absence

 

Comme un petit soldat

 

Le premier qui passe

1977: Alice Dona Album "La Nana 77"

Nouvel album pour Alice Dona 'La Nana 77'

 

105351.jpg

105352.jpg

 Les titres suivants sont signés Lama:

Le chanteur

L'athlète

L'éducation sentimentale

Au chili comme à Prague

 

Serge Lama a de son coté enregistré "Le chanteur" et "Au chili comme à Prague".

 

Paroles de L'athète

Un garçon de cette envergure

Vous n'avez même pas idée

Quand ell's voient sa musculature

Les plus prudes ont l'air décidé

Il est fort et grand, quel athlète!

C'est une muraille de chair

Alors vous pensez qu'dans sa tête

Son cerveau est rudimentaire

 

Pas du tout,pas du tout, pas du tout,pas du tout

Pas du tout,pas du tout, pas du tout,pas du tout

Pas du tout,pas du tout, pa....

L'endroit atrophié, l'endroit qu'à pas l'pot

Ce n'est pas du tout l'cerveau

 

Quand il va s'faire faire des costumes

Les tailleurs se mettent en trois

Pour ensevelir son volume

Sans qu'il ait trop l'air à l'étroit

Quand il prend ma main dans sa patte

Je prie Dieu qu'il serre pas trop

Alors vous pensez, technocrates

Qu'son talon d'Achille est en haut

 

Ben, pas du tout,pas du tout, pas du tout,pas du tout

Pas du tout,pas du tout, pas du tout,pas du tout

Pas du tout,pas du tout, pa.....

L'endroit qu'est leger, l'endroit qu'est pas haut

Ce n'est pas du tout l'cerveau.

 

A lui seul c'est une pléiade

Quand quelqu'un lui cherche des poux

Il les réduit en marmelade

Rien qu'en leur caressant la joue

Nous les femm's ça nous met en transe

Quand on voit ce monstre bouger

Alors vous pensez qu'la carence

Doit être au niveau des idées

 

Ben, pas du tout,pas du tout, pas du tout,pas du tout

Pas du tout,pas du tout, pas du tout,pas du tout

Pas du tout,pas du tout, pa.....

L'endroit sacrifié,l'endroit qu'est zéro

Ce n'est pas du tout l'cerveau

 

La moindre petite amazone

Voudrait l'avoir comme étalon

Toutes les Dalila de la zone

Rêvent d'en faire leur Samson

S'il se refuse à les séduire

C'est qu'il n'est pas coureur de jupons

N'allez pas pour autant en déduire

Qu'étant fort et grand il est con

 

Ben, pas du tout,pas du tout, pas du tout,pas du tout

Pas du tout,pas du tout, pas du tout,pas du tout

Pas du tout,pas du tout, pa.....

L'endroit qu'est raté, l'endroit qu'est pas beau

Ce n'est pas du tout l'cerveau

Il est ,si j'ose dire, au niveau transitif

En un mot ,c'est pas un sportif

 

Janvier 2004:Album Nana Mouskouri

En 2004 sortait un nouvel album de Nana Mouskouri "Private collection" dans lequel on pouvait trouver une reprise d'une chanson de Serge Lama "Mes frères". L'enregistrement de cette chanson est noté comme datant de 1973.

coll_32a.jpg

coll_32b.jpg

 

10.01.2009

1976: Alice Dona Album 'Le sixième ciel'

Poussée par son mari et Serge Lama Alice Dona reprend du service ....et sort un album 'Le sixième ciel"

849074733_L.jpg

 

849074735_L.jpg

Sur cet album sur 12 titres  sont signés Serge Lama

 

L'institutrice

Un Oiseau chante

Pareille aux autres

D'aventures en aventures

L'antistar  (en duo avec Lama)

Chanson pour toi

L'amour dans l'ombre

L'homme de fer et de velours

 

L'institutrice

J'étais la dernière de la classe

Sauf au moment des récréations

Je n'étais première qu'en grimaces

Et ça me valait des punitions

J'avais des zéros plein mon cartable

Et de gros boutons par-ci par là

Les fill's me trouvaient insupportable

Les garçons me respectaient déjà

 

Malgré ça, malgrétout ça pourquoi

M'appelait on déjà

L'instituutrice

Malgré tout mes zéros bout à bout

M'appelait -on partout

L'institutrice

Bien que j'aie jamais causé français

Ma maîtress'me traitait

D'institutrice

Et le soir ,pleurant dans mon mouchoir

Je jouais dans le noir

L'institutrice

 

Les dernier's seront -elles les promises?

C'est la question que je me posais

A l'age où l'on va derrièr'l'église

Moi c'est dedans que je t'attendais

A l'age où l'on sent bouger son âme

Quand les filles font de longs discours

Pour dire qu'ell's sont devenues des femmes

Les garçons me respectaient toujours

 

Mais pourquoi tous les hommes déjà

Retrouvaient-ils en moi

L'institutrice

Celle qui décid'rait de leur vie

Jusqu'au fond de leur lit

L'institutrice

Et puis tiens,est venu l'Italien

Celui qui a mis fin

A mon supplice

Il m'a prise sans d'mander mon avis

C'en était bien fini

D'Institutrice...

 

 

 

Un oiseau chante

 

 

 

 

L'homme de fer et de velours

 


Alice Dona L'homme de fer et de velour (1976) par RINGOWILLYCATISTHEBEST

 

Scan.jpg

La fronde N°13 1976

 

L'antistar

 

Messieurs, dames, mettez-vous à ma place
J'étais chanteuse et j'ai laissé ma place
A ceux qui avaient assez d'émotion
Pour vous chanter mes chansons

Messieurs, dames, mettez-vous dans ma tête
D'autres que moi vous ont fait mes pirouettes
D'autres que moi sont venus certains soirs
Vous racontez mon histoire

Moi, j'adore être derrière
Celui qui est devant
Celui qu'est l'plus grand
Celui q'est l'géant
Moi j'adore être derrière
Je préfère être à part
Je suis l'anti, l'anti, l'antistar

Messieurs, dames, qui aimez la romance
J'étais chanteuse et me voilà qui danse

 

Car j'avoue sans fausse modestie, c'est vrai
Je n'ai jamais su chanter

Messieurs, dames, qui aimez les légendes
J'ai remis ce soir ma robe en guirlandes
Les enfants adorent les déguisements
Et je suis restée enfant

Car j'adore être derrière
Celui qui est devant
Celui qu'est l'plus grand
Celui q'est l'géant
Oui moi j'adore être derrière
Je préfère être à part
Je suis l'anti, l'anti, l'antistar

Elle adore être derrière
Celui qui est devant
Celui qu'est l'plus grand
Celui q'est l'géant
Oui elle adore être derrière
Elle préfère être à part
Elle est l'anti, l'anti, l'antistar

Oui moi j'adore être derrière
Je préfère être à part
Je suis l'anti, l'anti, l'antistar

 

03.01.2009

3 janvier 2007 : Sortie de Sentiment Sexe Solitude

Sortie le mercredi 3 janvier 2007 aux éditions Anne Carrière du recueil de poèmes  appelé Sentiment Sexe Solitude , signé Serge Lama.

 

serge lama

Voici la présentation signée Serge Lama :

Sentiment, sexe, solitude sont intimement associés… À l’origine, il y eut probablement le sexe, qui, mû par la préférence d’un être pour un autre, a inventé ce que l’on nomme communément le sentiment. Lorsqu’il y a divorce entre ces deux amis ennemis, le mot solitude apparaît, soit comme une délivrance, soit comme une punition. D’ailleurs, peut-être la solitude était-elle avant le sexe… Peut-être est-elle le sobriquet de Dieu… Dieu s’ennuyait, il a inventé le monde, ce qui fait de lui le premier grand Solitaire.

C’est en Majesté que je vous propose quelques vers autour de ces trois grands S qui font et défont nos destinées depuis le grand S du serpent de la Bible :

Sa Majesté le Sentiment
Sa Majesté le Sexe
Sa Majesté la Solitude

On aboutit curieusement à l’acronyme SMS, qui est le SOS des temps modernes — un moyen de communication qui m’a d’ailleurs beaucoup servi pour composer ce recueil, tant mes copines étaient friandes de mes textos versifiés et incitatifs. Certains d’entre eux ont contribué à réveiller la virilité défaillante de leurs compagnons… Ah ! que c’est bon de ne pas se sentir inutile !

Quand vous les aurez lus, comme on disait à l’école, « passe à ton voisin ».
J’aurais tendance à dire : « à ta voisine ».

Serge Lama

 

 

serge lama

photo corbis

 

 

01.01.2009

Janvier 2007: Album Laurence Jalbert

Sur l'album de cette chanteuse Québécoise Laurence Jalbert un titre 'Comme tu me l'as demandé 'est signé Serge Lama.

Musique Laurence Jalabert-Guy Rajotte

51keNPSQhZL._SS500_.jpg

J'ai oté de mes doigts les bagues
Comme tu me l'as demandé
Enlevé l'écume à mes vagues
Comme tu me l'as demandé

J'ai jeté les fards et les crèmes
Les frusques dont je m'attifais
J'avais pris les doigts pour diadème
De tes mains qui me décoiffaient

Je me suis faite toute petite
Comme tu me l'as demandé
Tes regards furent mes pépites
Tes baisers furent mes colliers

J'ai oté de mes yeux les masques
Comme tu me l'as demandé
Pleuré mes larmes dans les vasques
Où tes statues me regardaient

On a fait l'amour devant l'âtre
Comme tu me l'as demandé
Devant des miroirs de théâtre
On jouait le plaisir aux dés

J'ai vidé toutes mes armoires
Comme tu me l'as demandé
J'ai éteint toute ma mémoire
Je ne suis plus que ton reflet

J'ai tatoué tous tes visages
à mes endroits les plus secrets
Pour que t'y boives ton image
Comme tu me l'as demandé

J'ai bouché toutes les fenêtres
Pour le soleil je l'ai chassé
Pour que toi seul tu me pénètres
Comme tu me l'as demandé

J'ai fait tout ce que tu voulais
Et plus encore
Pourquoi donc t'es-tu envolé
De tout mon corps


Tu as déraciné mes nerfs
Tu as effiloché ma chair
Je suis pire nue qu'un caillou
Rends-moi tout

J'ai tatoué tous tes visages
à mes endroits les plus secrets
Pour que t'y boive ton image
Comme tu me l'as demandé


J'ai bouché toutes les fenêtres
Pour le soleil je l'ai chassé
Pour que toi seul tu me pénètres
Comme tu me l'as demandé

Maintenant rends-moi tout
Maintenant rends-moi tout