Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01.06.2009

Mot de Serge dans le journal la Fronde N° 22

Publié dans la fronde numero 22 : été 1979

 

1979.jpg

été 1979: Billet humoristique

Publié dans la fronde numéro 22 de l'été 1979


tit-1979e-39203d5.jpg

LIRE


 

30.05.2009

30 mai 1979 : double album live Palais des Congrés 1979

30 mai 1979 : sortie d'un troisième double album en public enregistré au Palais des Congrès. Philips 6681.010

Cette série de représentation au Palais des congrès ( soixante-dix représentations, trois cent mille spectateurs ) vaudra à Serge Lama de figurer dans le livre des records.

 

serge lama

Disque 1

 La Fronde

Entre parenthèse

Les pas beaux, les pas belles

Y'a ceux qui descendent

Seul tout seul

Le joyeux fêtard

Moyennant quoi

Toi c'est pas pareil

l'orphelin

Mon enfance m'appelle

Quand je pars quand je m'en vais

 

 Disque 2

L'esclave

Soirée sympathique

Le café du lycée

Les amitiés particulières

Au chili comme à Pragues

Mon frère

Les petites fées

A quelle heure

La fille dans l'église

Femme femme femme

 

 

17.05.2009

17 Mai 1979:Le soir illustré

numérisation0033.jpg

numérisation0034.jpg

numérisation0035.jpg

LIRE

numérisation0036.jpg

numérisation0037.jpg

LIRE

numérisation0039.jpg

LIRE

numérisation0038.jpg

numérisation0041.jpg

LIRE

numérisation0040.jpg

04.05.2009

Marie Dubois dit de Serge Lama

medium_mdubois1.jpgLama la générosité, Lama la tendresse, Lama l'amitié, Lama force de la nature, Lama la mélancolie, Lama à qui il suffit de regarder une femme en scène pour qu'elle se sente la plus belle, la plus désirable, la plus aimée, Lama qui sait écouter et voir, Lama la lucidité - tel tu parais, sans truc, mais avec une sincérité formidable qui balaie tout.
Tu impressionnes, tu imposes le respect, tu es quelqu'unqui rend meilleur.
Je suis fière d'être ton amie.

Marie Dubois - 1979

02.05.2009

Françoise Mallet Joris dit de Serge Lama

medium_malletjoris.jpgL'amour de la scène est toujours un peu l'amour du risque. Serge Lama l'affirme par son corps à corps avec le public, tendre et violent, par son équilibre miraculeux sur le fil d'argent qui sépare le rire de la vulgarité, la poésie de la confusion, la violence de l'emphase : il le prouve encore par le grand nombre de chansons nouvelles avec lesquelles il attaque son public et remet en cause des habitudes qui nous étaient déjà chères. Ce n'est pas un public conjugalement acquis qu'il veut, c'est un public toujours reconquis, toujours étonné et remis en cause, parce que ce public, il en est amoureux et qu'il l'exige aussi doué que lui-même, aussi présent, aussi épris de la chanson sous toutes ses formes. Il l'aura.

Françoise Mallet Joris - 1979.

01.05.2009

Marlène Jobert dit de Serge Lama

medium_p79_12.jpgAvec une voix pleine d'éclats de soleil...
Un rire qui ferait fondre un ordinateur...
Il a la force de la douceur.
C'est une vague qui dépasserait toutes les vagues pour venir éclabousser avec affront et bonne humeur.

Marlène Jobert - 1979

22.04.2009

22 Avril 1979: Emission Sophia Loren

Le 22 Avril 1979, l' émission "l'invité de FR3" de Paul Giannoli sur France 3 était consacrée à Sophia Loren .

Cette dernière avait souhaité la présence de Serge Lama et d'Alice Dona

s-l1600 - Copie.jpg

Télé 7 jours du 21 Avril 1979

 

Dans son livre "Quelques cerises sur mon gâteau" Alice Dona évoque cette rencontre:

Vers la fin du printemps 1979, je suis conviée avec Serge Lama à participer à une émission spéciale de Paul Giannoli sur FR3 qui sera consacrée à Sophia Loren. Admiration, respect et fascination pour la belle ,la grande, la célèbre, la majestueuse!

Il ne m'en faut pas plus pour me laisser ,submerger par le trac en chantant "DU VENTRE PLAT AU VENTRE ROND" sous le regard,attendri certes,mais pire que le plus puissant des projecteurs de la star internationale qui a tenu absolument à ce que j'interprète cette chanson dans son émission. Un titre qui lui rappelle chaque fois avec beaucoup d'émotion dit elle, ses deux maternités.

Serge et moi apprenons le même jour, à notre grande stupéfaction (et une certaine autosatisfaction) que l'actrice a pour habitude de recopier dans des cahiers d'écolier les textes des chansons qu'elle apprécie tout particulièrement. Parmi celles-ci, un grand nombre d'entre elles sont signées Lama-Dona.(...)

Force est de constater ce jour là qu'il n'y a qu'à regarder Sophia Loren pour trouver qu'elle peut ressembler soudain à une petite fille-notamment quand Paul Giannoli lui donne la parole et qu'elle ne peut s’empêcher d'adresser compliment sur compliment à Lama qui, inhibé par ce retournement de situation ne trouve rien à répondre.(..)

15.04.2009

15 avril 1979 : les rendez-vous du Dimanche

dimanche.png

 

Le 15 avril 1979, Serge Lama est l'invité principal de l'émission Les rendez-vous du dimanche présentée par Michel Drucker.

Serge Lama interprétera plusieurs titres

 

dimanche1.png

 

- Serge LAMA, accompagné d'un orchestre, chante "Toi, C'est pas pareil", "Mon Enfance m'appelle",
- Catherine BARDIN, en régie et en plateau, chante "Le Pont des soupirs" (Séquence réalisée par Claude LAMBERT).
- Serge LAMA chante "Au Chili comme à Prague".
- Isabelle AUBRET chante "Le Disque tourne".
- Dominique VAL (??), à la guitare, chante "Ma Ville s'éveille"(??).
- Carole LAURE accompagnée de Lewis FUREY au piano, chante "J'ai une chanson".
- Jean GUIDONI chante "Je jure qu'elle m'a tout appris".
- Serge LAMA chante "A Quelle Heure". Il interprète, à la caméra, "Le Café du lycée" et "Moyennant quoi".

 

EXTRAIT DE L'EMISSION

 

15 avril 1979 : Top Club Dimanche

 

serge lama

serge lama

Télé poche du 14 Avril 1979

 

Top Club est une émission musicale quotidienne produite et animée par Guy Lux et réalisée par Georges Barrier. Chaque semaine une vedette de la chanson chante ses six chansons préférées accompagnée d'un chanteur différent chaque soir.

La semaine du 9 avril 1979, Georges Brassens est l'invité de Guy Lux.

Une émission spéciale est diffusée le dimanche après midi.

 

Ce jour là Serge Lama interprète en duo avec Brassens "Le bulletin de santé" puis "La Marche nuptiale" et un extrait de "Bonhomme".

 

 

 


 

10.04.2009

Avril 1979 : Hommage Bruno Coquatrix – Olympia

1.png

 

Bruno Coquatrix est décédé le 1er Avril 1979. Dans les jours qui suivirent, plusieurs artistes lui ont rendu un hommage en se produisant sur la scène de l’Olympia. Serge Lama a fait récital et a donné le même spectacle qu’au palais des congrès. Les concerts ont tous été retransmis, en direct, sur RTL avec Max Meynier, comme présentateur.

 

2.png

 

EXTRAIT

podcast

 

08.04.2009

8 Avril 1979: L'express

index.png

Le 8 Avril 1979, Serge Lama terminait sa série de concerts au palais des congrès par trois représentations données le même jour .

numérisation0008.jpg

numérisation0009.jpg

LIRE

01.04.2009

Texte manuscrit de Serge dans la fronde N° 21

Publié dans la fronde numero 21 du printemps 1979

numérisation0075.jpg

numérisation0076.jpg


Avril 1979:Podium

Poster de Serge Lama dans le magazine Podium d'Avril 1979

 

podium.JPG

Un peu plus tard, un peu plus tôt
Par l'avion ou par le métro
Ou simplement en prenant tout son temps
Les gens comme nous ne savent pas
Ce qui fait avancer leurs pas
Mais, on s'en va, on s'en va
Pour Paris ou pour Tombouctou
Pour chez elle ou pour n'importe où
Quand on a le cœur à genoux
La destination, on s'en fout
On dit qu'on s'en fout, mais mon œil
Chaque remariage est un deuil
Les gens comme nous, ils sont tout seuls
Seul, tout seul
Pas plus que ceux
Qui sont cocus, mais qui se taisent
Pour ne pas couper en deux
La table, l'armoire, les deux chaises
Seul, tout seul
Pas plus que certains
Qui boivent pour oublier qu'ils boivent
Et qui, quand ils sont à jeun
Traitent les ivrognes d'épaves
Seul, tout seul
Pas plus que ceux
Qui ont bâti les cathédrales
Et qui, le ciel plein les yeux
Meurent d'une indigestion d'étoiles
Seul, tout seul
Pas plus que le fils de l'homme
Au pied du calvaire
Qui sait que sa mort ne peut
Que servir l'orgueil de son père
Seul, tout seul
Pas plus que ceux
Qui pédégient d'un air très grave
Puis qui vont dans d'autres lieux
Se faire fouetter comme des esclaves
Seul, tout seul
Pas plus que celles
Qui vont de névroses en névroses
Qui d'hôpital en bordel
Crèvent un soir d'une overdose
Seul, tout seul
Pas plus que moi
Qui vis ma vie sous les lanternes
Pour cacher qu'il y a en moi
Un cœur gris comme une caserne
Seul, tout seul
Tout le monde est seul
Tout seul, tout seul, tout seul