Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11.02.2011

11 Février 2013: Le journal des femmes

Presse-papiers-1.jpg

 

serge-lama-hauteur-people-evenements-1538200.jpg

© GUSTINE Gilles / FTV Serge Lama fête la Musique au Zénith, le 11 janvier 2013

Serge Lama, 70 ans : joyeux anniversaire l'artiste !


Toujours fringant, Serge Lama investit la scène de l'Olympia jusqu'au 17 février pour célébrer ses 50 ans de carrière. Portrait d'un grand monsieur de la chanson française.


 

Serge Lama est, depuis 50 ans, l'auteur et l'interprète des plus belles chansons françaises. Histoires d'amour, mélodies entraînantes, thèmes populaires... son répertoire est riche et toujours d'actualité.
Serge Chauvier (son vrai nom) voit le jour à Bordeaux, le 11 février 1943, dans un environnement artistique. Son père, Georges, est chanteur d'opérettes. Serge est admiratif devant celui que l'on appelle " le prince charmant de la chanson". Inspiré, le gamin écrit ses premiers poèmes à neuf ans, à douze ans, sa première chanson : la ballade du poète. A 16 ans, le jeune Serge  fait partie de la troupe de théâtre amateur de son lycée et suit les cours de dessin publicitaire de l'école Corvisart. Il quitte l'école sans diplôme, pour se consacrer à sa passion : la musique.
Remarqué par une professeur de chant, il interprète en novembre 1963 ses premières compositions dans une salle de Bagneux, dans les Hauts-de-Seine, ce qui lui ouvre les portes du conservatoire de Mireille. Après quelques auditions, il est pris le jour de ses 21 ans au cabaret l'Ecluse à Paris. Pour un cachet de 20 francs, il y chante tous les soirs. C'est là qu'il rencontre Liliane Benelli (la pianiste de Barbara, vedette de l'établissement dont il assure la première partie). Il tombe amoureux d'elle dès le premier regard... En mai 1964, Serge gagne le concours des Relais de la Chanson Française. Il peut alors se produire sur la grande scène de l'Alhambra-Maurice Chevalier, où il interprète À Quinze Ans et Le Bouffon du Roi. A cette période, il enregistre son premier album produit par Renée Lebas. L'année suivante, il part en tournée. Victime d'un grave accident de la route, dont il sort polytraumatisé, Serge Lama doit faire le deuil de sa fiancée Liliane, qui a trouvé la mort dans cette maudite voiture... Tant bien que mal l'homme se reconstruit, puis enchaîne les succès. D'aventures en aventures, Une Ile, Je suis malade, Les Glycines, Les P'tites femmes de Pigalle...:  Serge Lama signe quelques-uns des plus grands refrains de la Variété française, parfois à quatre mains avec sa complice Alice Dona.

En 1984, Serge Lama devient Napoléon, rôle-titre d'une comédie musicale dont il est l'auteur et qui restera à l'affiche près de deux ans, avant d'enchaîner des rôles à la télévision et au théâtre. En 2003, pour ses 40 ans de carrière, il s'offre Bercy et chante devant 12.000 spectateurs.

 

"J'ai fait des choses très diverses, ce qui m'a coûté très cher... Quand on a plusieurs cordes à son arc, les gens sont un peu perdus ", regrette Serge Lama dans une interview à l'AFP. "Je ne me suis privé de rien. Je n'aime pas le formatage. Je ne suis surtout pas carré: je suis rond, carré, triangulaire, tout à la fois. J'ai toujours défendu une liberté d'inspiration".

"Plus je vieillis, plus je rajeunis! Il y a une jeunesse pour chaque période pour la vie. Il faut juste savoir la détecter! (...) J'aborde cet anniversaire comme un débutant qui a tout à faire, à la fois avec ambition et modestie comme je l'ai toujours fait. J'ai 70 ans et quand je suis en scène, j'ai besoin d'aller au bout de chaque chanson comme si je jouais ma vie, par sacerdoce et conviction ", confie-t-il. "A chaque concert, je veux absolument tout donner, comme Piaf et Brel, ceux que j'appelle les 'suicidaires' car ils seraient morts sur scène, à s'arracher les tripes pour chaque chanson".

Serge Lama, qui a toujours revendiqué son indépendance, vient de refuser une Victoire de la musique d'honneur. "Cela donne l'impression d'être dans un paquet d'anciens dont on se débarrasse. C'est presque humiliant!", a-t-il expliqué au journal Le Parisien. Le chanteur aura toujours 20 ans...


Les commentaires sont fermés.