Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07.02.2012

7 Février 2014: sud Ouest

Article paru dans Sud Ouest avant le concert du 8 Février 2014 au Palio à Boulazac

 

 

1055054347.19.jpg

 

 

Serge Lama, chanteur populaire

Le Palio accueillera, samedi 8 février, l’une des dernières grandes gloires de la variété française. Le concert affiche déjà presque complet.

 

1454218_4175658_800x400.jpg

Serge Lama vient de fêter ses cinquante ans de carrière en grande pompe, au Grand Théâtre de Bordeaux, sa ville natale. Son jubilé. C'était il y a un peu plus d'un mois. Un moment particulièrement émouvant car son père Georges Chauvier, chanteur d'opérette, s'y est souvent produit.
Cette « tournée anniversaire » n'est pas une tournée d'adieu, mais quand même. Après cinq décennies sur scène et à 71 ans (il les aura mardi 11 février), se retourner sur les grands moments d'une carrière impressionnante n'est pas une injure à l'un des derniers « monstres sacrés » de la variété française.
Lui-même considère qu'avec Charles Aznavour, il ne reste plus grand monde qui fait des spectacles « entre variété et music-hall ». Et toujours avec succès : ses concerts se jouent le plus souvent à guichets fermés et devant 2 000 à 3 000 spectateurs. Son dernier « best of », où ses plus grandes chansons ont été réenregistrées, est même disque d'or. Une véritable performance.

La passion des mots

Serge Lama, c'est aussi une passion pour la langue française. « Tristement, j'ai l'impression que l'amour des mots se perd. Peut-être que l'école ne transmet plus l'amour de la langue française comme autrefois. J'ai toujours été fasciné par les mots eux-mêmes, plus encore que par les livres. Les oiseaux qui sont dans les branches m'intéressent beaucoup plus que les arbres. » Et c'est probablement pour ça que ses paroles, aussi bien que ses mélodies, sont toujours dans les têtes de nombreux fans ou simples amateurs de chanson française.

Napoléon

Le chanteur cultive aussi une certaine image d'insoumis avec un franc-parler qui a du poids, du haut de sa grosse voix et de son rire si théâtral, reconnaissable entre mille. Dans certaines de ses interviews, et notamment dernièrement pendant cette tournée, on note que Serge Lama n'a rien perdu de ce franc-parler. Il a même été jusqu'à avouer qu'il n'avait jamais voté et qu'il ne croyait plus à la démocratie directe ! C'est peut-être là que l'on doit trouver l'inspiration qu'a eue le chanteur bordelais pour l'un des projets les plus fous de sa carrière : sa comédie musicale (en deux parties) sur Napoléon, dans les années 1980. Certaines des chansons de ses spectacles font aussi partie de l'anthologie des grandes chansons françaises populaires. Où, de toute façon, Serge Lama a une grande place.
« Serge Lama, mes meilleures chansons », samedi 8 février, à 20 h 30 au Palio de Boulzac. Il reste quelques places à 51 euros. Tél. 05 53 02 40 80.

 

 

Les commentaires sont fermés.