Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21.08.2009

Serge Lama parle de son accident

medium_lit_hopital.JPG« On m'a relevé avec la mâchoire fracturée, la jambe droite cassée, le bassin, la rate éclatée, les intestins perforés, les côtes enfoncées, la jambe gauche paralysée. Je n'étais plus qu'une chose sanglante... J'ai dû rester un an et demi couché, sans bouger. Sauf les bras et le crâne, tout était démoli... Mon docteur, qui avait vu la radiographie du total de mon squelette, ne cacha pas à mes proches que je ne pourrais jamais remarcher. Comme cette sentence m'avait été cachée, je me mis à la rééducation. Mais, réapprendre à marcher à l'âge de vingt-quatre ans, millimètre par millimètre, c'est vivre un martyre. D'autant que les progrès ne se voient pas. Ils sont internes. Les muscles se reforment, les os s'articulent de nouveau mais le malade l'ignore. Je suis resté trois mois à Valenton. J'en suis sorti avec des béquilles. Le docteur n'en revenait pas, car ma colonne vertébrale était atteinte. »

 

 

serge lama

Photo ici Paris n° 1493

 

 

 

serge lama

 

Voir aussi cet article de 1970

                                .......  Lecture pour tous

En 1988 lors d'une émission de prévention routière Serge revenait sur son accident

                                  ....... Voir 1988

 


 

RechercheWeb

Commentaires

Une volonté de fer... forgé notre Serge.

Écrit par : PATOU | 21.08.2006

Ça tu peux le dire, Patou!

Écrit par : Teresa | 21.08.2006

On peut dire : ce que Serge veut, Dieu le veut

Écrit par : danièle | 21.08.2006

C'est un exemple pour nous .Personnellement il m'avait donné l'envie de me battre pour pouvoir essayer de remarcher et de survivre en voulant faire ce que je voulais

Écrit par : jacqueline | 22.08.2007

merci à qui vous savez de l'avoir sauver

Écrit par : virginiedefezin | 21.08.2008

Tout à fait d'accord Virginie, le monde aurait été plus pauvre sans lui.

Écrit par : Teresa | 21.08.2008

De toute façon quand on est dans cet état là il y a deux solutions, on s'éfondre ou on trouve une raison de survivre et Serge Lama m'a aidé à avoir cette force de survivre.Dans ces cas là il faut avoir un but et s'y acrocher comme une boué en pleine mer

Écrit par : jacqueline | 21.08.2009

Les commentaires sont fermés.