Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05.11.2014

5 Novembre 2016:Mot de Serge

Serge s'adresse à son public au lendemain de la mort de Michèle

 

Mes chers amis,
Je cite en entrée ce quatrain célèbre de Gérard de Nerval :
« Je suis le ténébreux, le veuf, l'inconsolé
Le prince d'Aquitaine à la tour abolie
MA SEULE ÉTOILE EST MORTE, et mon luth constellé
Porte le soleil noir de la mélancolie »

Ce poème définit parfaitement mot par mot ce que je ressens aujourd'hui, à sortie de ce qui est probablement le meilleur disque de ma déjà longue carrière. Cabrel, Julien Clerc, Adamo, Christophe Maé, Yves Gilbert, Calogero, Bénabar, Davide Esposito, Gérard Lenorman, Maxime Le Forestier, Carla Bruni, Obispo, Bruel, tous m'ont offert le meilleur de leur talent, leurs notes d'âme et je suis d'autant plus triste que Michèle, ma chère épouse disparue subitement, tenait absolument à n'entendre cet album que définitivement terminé, avec pochette et tout. Ce qui fait que je n'ai pas eu l'opportunité de lui offrir cet ultime cadeau. Elle adorait « Les Muses » et « Bordeaux », les deux seules chansons qu'elle connaissait par le biais de la télé.

Je fais interview sur interview pour essayer de noyer ma peine sous le travail mais ça ne marche qu'à moitié. Je sais, je sens qu'elle est au-dessus de moi, qu'elle tente de m'apaiser comme elle l’a fait depuis 45 ans. Je sais même qu'elle est fière de moi et du travail que j’ai accompli avec Sergio Tomassi, mon génial réalisateur, sans lequel ce disque n'aurait pas cette cohérence musicale.

J'ai beau me répéter toutes ces certitudes, mon coeur est « comme une étoile au fond d'un trou ».

Public, cher public, avec mes deux fils, Fréderic et Nicolas, vous êtes ma dernière, ma seule famille. Si le ciel le veut, je viendrai vers vous dans exactement un an.

N'hésitez pas à me dire ce que vous pensez de cet enfant unique.

Je vous aime

Commentaires

je vous écrit au nom de ma soeur qui n'a pas internet elle s'appelle Michelle Meslin elle a 66 ans et depuis le début de votre carrière vous est fidèle malheureusement handicapée et presque sourde elle ne peut plus aller vous voir sur scène. je lui est recopié votre lettre et si vous lui répondez je lui transmettrai.ma soeur et moi somme boulercée par ce nouveau drame qui vous accable. merci de ce message emprunt de chagrin mais aussi d'espérance.nous aussi ON VOUS AIME... n; étant pas une pro de l' ordi je vous envoie ce mail comme une bouteille à la meresp"rant de tout coeur quil vous parviendra. Danielle de la part de sa petite soeur Michelle...

Écrit par : danielle meslin | 14.11.2016

Écrire un commentaire