Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20.10.2011

20 Octobre 2013: Le bien public

Le 18 Octobre 2013 Serge Lama chantait sur la scène du Zénith de Dijon

 

1309768207_zenith_dijon-418975c.jpg

BXFjBqRCYAAgcXd.jpg large.jpg

 

Le 20 Octobre , le bien public nous offrait ce petit compte rendu


 

1055054347.7.jpg


 

 

 C’était monsieur Lama



Près de 2 000 personnes ont assisté au spectacle de Serge Lama, vendredi, au Zénith. Un spectacle parfaitement rôdé d’un grand monsieur de la chanson française.

Les dernières notes de L’Algérie viennent de se perdre dans les travées du Zénith. Serge Lama, les bras ouverts, reste de longues secondes ainsi face à son public. Un public debout pour une standing ovation largement méritée car le tour de chant de ce monstre sacré de la chanson française a tenu toutes ses promesses. Impeccable dans un costume noir d’abord, puis blanc, Serge Lama a ravi son auditoire. Il a fait défiler au gré de deux heures de spectacle tous ses plus grands succès. Des ballons rouges en ouverture à Je suis malade en clôture, seul sur scène avec son accordéoniste fétiche, Sergio Tomassi, il a déroulé toute sa vie d’artiste devant un public conquis, l’interpellant souvent avec pas mal d’humour.
Il n’en fallait pas plus pour contenter des fans qui ne manquaient pas une occasion de l’accompagner de la voix ou en tapant des mains.
Les petites femmes de Pigalle , D’aventures en aventures , Chez moi , Femmes, femmes, femmes… sans oublier de magnifiques hommages à ses parents et Barbara, il faut bien plus que ses dix doigts pour répertorier tous ses standards. Il en chantera une trentaine en tout et pour tout, soutenu impeccablement par le fidèle Sergio Tomassi, un guitariste acoustique, un batteur, un quatuor à cordes et une pianiste.
Et sa voix ? Elle n’a quasiment pas pris une ride en cinquante ans de carrière. D’ailleurs, il terminera son spectacle a cappella et sans micro, s’il vous plaît. « Une chanson, ce sont quelques notes amoureuses sur des mots », glissait l’autre soir Serge Lama. Des notes amoureuses, il en a distribué toute la soirée et le public le lui a bien rendu




Les commentaires sont fermés.