Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12.08.2011

12 Aout 2013 : Festival d'Oppède

Le 12 Aout 2013 Serge lama chantait à Oppède

3102220604.jpg

Oppède est une petite ville du Lubéron. Michel Leeb a crée voilà 5 ans ce mini festival afin de récolter des fonds destinés à la restauration de  la collégiale Notre Dame D'Alidon

oppede le vieux.JPG

Notre Dame Dalidon DR-thumb-400x300-43819.jpg

 

La provence .com le 8 Aout 2013


Pour la 5e édition de l'Oppède festival, Michel Leeb aligne quatre soirées autour de la chanson et de l'humour au profit de la chapelle du village

 

Serge Lama  en concert "unplegged"

Lundi soir, vous serez sur scène en formation acoustique. Plutôt inhabituel, non ?
Serge Lama :
Pour être unique, il va être unique ! Le concert étant destiné à l'association, il a fallu rogner sur les coûts et se passer du bastringue habituel, avec deux musiciens au lieu de 8. On a dû tout réarranger, c'est un travail énorme, pour un seul soir, et un tour de chant de 2h très difficile. Mais Michel Leeb m'a fendu le coeur avec sa chapelle.

Vous détenez toujours le record de dates sur scène ?
S.L. :
Pendant 17 ans, j'ai donné 230 à 300 concerts par an. Aujourd'hui, c'est plus difficile, j'ai 70 ans, mais je suis un saltimbanque par nature, et je repars en tournée dès octobre.

Votre répertoire a-t-il changé ?
S.L. :
Un concert sans l'Algérie et Je suis malade, c'est inenvisageable. Mais certaines chansons sont redécouvertes, comme Mon ami, mon maître. Le public se rend compte que mon répertoire a du fond. Mais la culture française est en train de disparaître. La preuve : dans les années 70, j'étais un chanteur populaire, et je suis devenu une sorte de chanteur intellectuel. Je vais finir sur France Culture !



La provence .com le 12 Aout 2013

 

L'année 2013 a été celle de son grand retour sur scène. Celle d'une série de consécrations aussi. Serge Lama a fêté ses 70 ans dont 50 consacrés à la scène avec une tournée marathon qui se poursuit à la rentrée. Un disque La balade du poète, est venu rappeler ce que la chanson française devait à ce monstre sacré. Tandis que l'Académie Française lui remettait la grande médaille de la chanson française au mois de juin. Rencontre avec un homme comblé. Qui semble rester fidèle malgré le temps qui passe, à celui que l'on a connu et aimé.

Le concert que vous donnez ce soir à Oppède est-il le même que celui de votre tournée "anniversaire" ?
Serge Lama : C'est un spectacle qui n'était pas prévu dans le cadre de la tournée. Je viens simplement avec un accordéoniste et un guitariste, ce qui ne veut pas dire que je ne vais pas donner le maximum. Je vais essayer d'être à la hauteur du défi que je m'impose.

Le public retrouvera-t-il les grandes chansons de votre répertoire ?
S.L. : Oui. La trame est à peu près la même, il y aura juste une chanson nouvelle. Pour ceux qui me connaissent, ils s'y retrouveront.

Quel regard portez-vous sur votre carrière au moment où vous fêtez ces 50 ans de scène ?
S.L. : J'ai quelques fiertés et peu de regrets. Les regrets ne servent à rien de toute façon. Il y a eu des moments de haute montagne, des moments "colline" et des moments encore plus tranquilles.

La chanson que vous avez écrite pour Christophe Maé "Je veux du bonheur" a obtenu un certain succès. Comment l'expliquez-vous ?
S.L. : Je ne sais pas. D'ailleurs beaucoup de gens ne doivent même pas savoir que j'en suis l'auteur.

Dans quelles circonstances l'avez-vous rencontré ?
S.L. : Pendant une tournée des Enfoirés où on a chanté ensemble. Il m'a demandé de lui écrire un texte. C'est quelqu'un en qui je crois depuis longtemps.

Quel effet cela fait-il de recevoir la médaille de la chanson française, remise par l'Académie Française en juin ?
S.L. : Un grand plaisir. J'ai appris la nouvelle pendant que je chantais au Québec. C'est Jean-Loup Dabadie que me l'a annoncée, un homme pour lequel j'ai une grande admiration. Il a touché à des genres très différents dans l'écriture, ce que j'aurais aimé faire.

Ce soir, 21h30, festival d'Oppède

Commentaires

magnifique concert, soirée inoubliable sous le étoiles ( et avec les moustiques) Serge nous a comblés enchainant toutes ses grands succès avec brio, humanité,générosité et bien sur amour

mille fois merci de nous avoir autant régaler nous en repartons le coeur plein de mélodies

Écrit par : mc jahier | 13.08.2013

Les commentaires sont fermés.