Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19.07.2011

19 Juillet 2013: Francofolies de SPA

Serge Lama était au Francofolies de SPA ( Belgique) le 19 Juillet 2013


 

624_341_66b08fdc3397663f85ce323a9d15aa62-1367926156.jpg


418905_10151808632300558_1894719405_n.png



Charles Gardier (co-directeur des Francofolies) :"On continue à être extrêmement attentif à tout ce qui se fait de nouveau d'abord et puis, on peut encore, après 19 ans, aller chercher un artiste comme Serge Lama qu'on n'avait jamais eu l'occasion d'avoir et on avait déjà essayé quelques fois.On l'a enfin et Serge Lama est un grand artiste".

SITE DES FRANCOFOLIES ICI


 

img_1188.jpg.h600-3fbfacc.jpg

 


Le 22-07-2013
 
Je suis revenu à Spa comme à mes origines, des spectacles partout, avant après. Le public vient comme dans une grande fête, pour le bonheur de regarder partout à la fois et de découvrir. Ce fut un exercice de style que je n'avais pas pratiqué depuis bien longtemps, des improvisations inhabituelles que seul l’instant inspire.
La joie spontanée de ce public debout depuis des heures pour certains, le cadre à la fois urbain et rural, cet enclos, cet écrin conçu par les organisateurs pour sertir des Julien Clerc, jaune comme un soleil que sa musique si artiste disperse dans le coeur de ces bras, de ces voix qui l'accompagnent. J'étais sur le côté, ému, me souvenant qu’en 70 j'avais assuré sa première partie. Grand seigneur il est venu me saluer dans ma loge, complicité d'artistes qui ont les deux cinquante ans de carrière, qui les deux ont encore des rêves et des dents. Il porte beau le Julien, il mourra jeune, très tard.
Le petit génie de l'imitation, Gregorio, passait juste après moi. Il imite tout, il s'identifie, il ratisse large, il ne lui manque que les insectes, mais pour les guitares, les femmes et les voix d'hommes improbables il excelle. Un grand que ce petit bonhomme.
Pour moi, ben j'ai retrouvé mes galas de jeunesse en plein été, en plein air, les cirques, les arènes, les bruyantes foires, tous ces quotidiens que l'enthousiasme endimanche. Le monde est beau pour les artistes dès qu'il trouve un public.
Et me voilà rentré dans un Paris écrasé par la canicule, des confettis de visages plein la tête. Enfin bref, merci Spa, petit havre de joie à quelques kilomètres de liège. Liège c'est le bouchon, Spa c'est la bouteille.
Un éventail de merci, merci de m’avoir réenfancé.


Les commentaires sont fermés.