Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26.03.2011

26 Mars 2013: La Montagne

Serge Lama en concert le 29 Mars 2013 au Zenith de Clermont Ferrand

1059177.jpeg

 

Lors de son dernier passage au Zénith d’Auvergne, fin 2011.? - photo pierre couble

 

50 ans de carrière célébrés sur la scène du Zénith d’Auvergne le 29 mars prochain

 
Certains de ses titres sont inscrits au patrimoine de la chanson française. Serge Lama a cinquante ans… de carrière derrière lui. Et regarde encore devant.

Un peu moins de bruit que Johnny. Et pourtant. Pas le même genre, évidemment, mais quand même. Serge Lama affiche cinquante ans de carrière, lui aussi. Il est de la famille de ceux qui restent. Et donne rendez-vous au public le 29 mars au soir du côté du Zénith d'Auvergne. L'occasion de souffler quelques bougies autant que de faire un voyage en terre de patrimoine. Serge Lama, au départ, c'est Barbara, la grande dame dont il assure les premières parties au cabaret l'Ecluse, en 1964.

Inscrit
au patrimoine

Le succès arrivera réellement avec la sortie de son premier album - on disait 33 tours à l'époque - en 1968, D'aventures en aventures. Lama c'était alors le temps-le temps béni de la rengaine, c'était le temps où les chanteurs avaient d'la voix ; tous les charmeurs chantaient la Tosca ou Carmen, on savait faire de la musique en ce temps-là ! Les succès suivront, les morceaux magnifiques également. Une Ile, Je suis malade, Les p'tites femmes de Pigalle, je t'aime à la folie ou encore Les amitiés particulières, l'Algérie, La Braconne, etc. La liste est aussi longue que subjective. Quoi qu'il en soit, Serge Lama a publié, en cinquante ans, une vingtaine d'albums studio et près d'une dizaine de live.

 

Son timbre de voix a peu bougé, sa passion pour les femmes et la chose amoureuse demeure la même, son rire reste de stentor, et son caractère toujours aussi entier. Il ne refusera pas par hasard, la Victoire de la musique que l'on voulait lui remettre à titre honorifique voilà quelques semaines, étranger à l'idée de faire partie de ses « anciens dont on se débarrasse » selon ses propres mots. Sa victoire, c'est sur scène qu'il la célèbre, et la partage.

Julien Dodon

Les commentaires sont fermés.