Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03.05.2009

3 Mai 2011: La revue le coeur et l'action

Serge Lama : « Tour d’horizons » inépuisables…








D'aventures en aventures, l'histoire d'amour entre Serge Lama et son public québécois perdure depuis déjà 40 ans. Sa poésie romantique et son charisme magique ont une fois de plus conquis l'assistance lors de son passage au Théâtre du Vieux-Terrebonne, les 26 et 27 avril.


Se présentant seul sur scène, en début de spectacle, Serge Lama, tout de noir vêtu, l'air grave, a entonné «a capella» la chanson «Star». Des frissons parcouraient alors le public attentif et médusé, puis une salve d'applaudissements a retenti à la toute fin de l'intense interprétation.
Serge Lama venait de dresser la table pour son spectacle de plus de deux heures, inspiré de son dernier album, «L'âge d'horizons». L'artiste bordelais a également puisé dans son immense et riche répertoire. Ses «immortelles» étaient au rendez-vous, tout comme six de ses plus récentes compositions. Accompagné de son fidèle complice, Sergio Tomassi (à l'accordéon et à la direction musicale), Serge Lama nous réservait une surprise de taille : un jeune guitariste, Philippe Hervouet, dont les nouvelles couleurs musicales ajoutaient une touche de «jazz manouche», intervenait noblement et avec finesse pour soutenir les interprétations grandioses du chanteur inspiré. Et que dire des éclairages qui insufflaient une atmosphère magique à chacune des chansons.
Proposant une trentaine de chansons d'amour, chansons empreintes de nostalgie et quelques airs d'opéra, Serge Lama s'est toutefois permis un petit plaisir coupable en nous offrant «Objets hétéroclites (Tu te fais l'amour)» qu'il a lui-même qualifié de «chanson coquine et quelque peu grivoise». Cet intermède humoristique a amusé le public galvanisé qui, dès les premiers accords reconnus, accueillait généreusement chacune de ses interprétations par des «Oh!» et des «Ah!» accompagnés d'applaudissements.
Bref, une prestation monumentale sous le signe de l'émotivité, du romantisme et de la complicité.

Les commentaires sont fermés.