Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01.02.2009

Février 2004: Livre sur les 50 ans de l'Olympia

Pour les 50 ans de l'Olympia(1954-2004) un magnifique ouvrage est publié par Jean Michel Boris, Jean François Brieu, Eric Didi. Toute l'histoire de ce célèbre music hall au travers de tous les artistes qui s'y sont produits, voilà ce qui est écrit sur Serge Lama

 

 

022 [640x480].JPG

 

023 [640x480].JPG

 

 

Il lui aura fallu 10 ans pour conjurer le mauvais sort, pour remonter la pente depuis ce fameux accident de voiture de 1965 qui a failli liquider sa carrière. Et puis, petits pas par petits pas , Serge Lama est revenu. Avec les ballons rouges(1967), évocation d'une jeunesse passée dans les rues de Bordeaux, suivi de ce nouveau grand départ que marque son arrivée chez Philips l'année suivante. Depuis les tubes se sont enchainés,D'aventures en aventures (1968), Une île (1969), Superman (1971), Dans l'espace (1972) , je suis malade, les petites femmes de Pigalle (1973).....et pour cette année 1974, année royale: Chez moi, mon ami mon maître...

Serge est à l'Olympia pour cueillir enfin les grappes du succès lors d'un récital qui lui permet d'ajouter à ses classiques des titres plus émouvants et profonds comme la chanteuse a vingt ans, le 15 juillet à 5 heure, l'esclave.

 

Jean Michel Boris: "Serge fait partie de ces gens qu'on n'a pas perdus de vue, même si les rapports avec Bruno n'étaient pas formidables. Mon oncle avait laissé entendre qu'il ne croyait pas beaucoup en lui. Je l'ai vu reconquérir sa place à Bobino,puis au cabaret de la tour Eiffel. Je l'ai programmé en américaine de Nana Mouskouri et dans divers Musicorama. Avec ce récital de 1974, Serge a littéralement explosé.....mais c'est le Palais des Congrès qui a été sa salle par la suite, sans doute à cause de cette hésitation de Bruno à lui faire confiance."

"Pendant son Olympia, chaque dimanche, Serge, qui est un monument de courage et de volonté, donnait son récital trois fois dans la journée. Ce qui fait qu'il chantait près de cent chansons ce jour là. Peut être pas un record , mais une sacrée performance'

La presse parlera beaucoup et longtemps, de ce tour puissant et paradoxalement fragile'.

L'Olympia fêtait mardi soirs ses vingt ans de mucic hall, Serge lama, lui, fête les premières dix années d'une carrière où chaque étape a été franchie lentement, imperturbablement. Lama appartient à cette race d'auteurs-interprètes qui aiment chanter pour chanter, qui y prennent un plaisir fou, une véritable jouissance. Tout est prétexte à chanter, à faire des chansons"

Et ce plaisir d'avoir vaincu la mort, de savoir tourner la vie en ritournelles,qui ressemblent à des pièces de tragédie ou de boulevard, le public,qui fait une ovation quotidienne à serge lama, le sent et le lui fait savoir.

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.