Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01.10.2016

1 Janvier 2018:Mot de Serge

Message de Serge Lama pour cette nouvelle année 2018

26055784_10156046914013007_283445273741776100_n.jpg

Mes amis,

En cette nouvelle année 2018, ceux qui ont tout se doivent de penser à ceux qui n’ont rien. Et je sais, je suis sûr, que parmi vous, il y en a qui n’ont pas beaucoup. Et cependant vous faites l’effort de venir me voir dans mes spectacles. Je vous en suis reconnaissant comme vous ne sauriez vous l’imaginer. Quand je vois à la fin du spectacle vos bonnes bouilles éclatantes de soleil, je me dis que peut-être je vous ai remboursé en partie.

Vous savez, vous, mes fidèles, que sans vous je ne suis rien, que sans l’amour que vous m’avez porté depuis plus de 50 ans, je n’aurais jamais rien été.

Le public est tout, c’est notre ami, c’est notre maître, il peut être aussi notre juge, il l’est certainement d’ailleurs, et quand je rentre sur scène chaque soir, c’est en pensant à tout cela que je me motive. J’ai besoin de vous, vous avez besoin de moi je l’espère.

On use abusivement du mot amour, mais je pense que c’est ce qu’il y a toujours eu entre vous et moi « ma plus longue histoire d’amour c’est vous », je vous le dis à la fin d’ « Une île » chaque soir, mais je le pense profondément.

Un artiste qui fait une longue carrière n’est pas un homme comme les autres. C’est quelqu’un qui a déplacé son amour vers le public, quand d’autres l’offrent tout à leur famille ou à leurs amis. Ce qui fait de nous un peu des êtres à part, car avec son public on trompe toujours plus ou moins ceux qui vous touchent de près, malgré le sentiment qu’on a de les aimer.

Cette année s’annonce sous des auspices internationaux difficiles, voire pire. Sans fermer nos yeux, sans boucher nos oreilles, essayons tout de même d’être heureux, c’est le mieux qu’on puisse faire. Le bonheur se reproduit, donc quand on est heureux, on rend service à la planète.

Je ne veux pas davantage faire de morale, ni proclamer des sentences qui dépassent mes compétences, néanmoins efforçons-nous de faire le bien autour de nous pour que le mieux arrive. On n’est pas habilité à régler les problèmes qui nous dépassent, mais à notre humble niveau si.

Donc mon maître-mot pour commencer cette année sera : bonheur à tout va, avec un bon rire qui part du ventre et une belle émotion qui part du cœur.

N’ayons pas honte d’être ce que nous sommes.

Si je le pouvais, je vous étreindrais tous sur mon cœur, mais je n’ai pas les bras assez longs.

À bientôt mes amis et bonne, très bonne année 2018.

Serge

Écrire un commentaire