Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01.08.2011

1 Aout 2013: Marc Chevalier

Marc Chevalier un des fondateurs du cabaret l'Ecluse qui a permi entre autre à Serge Lama de débuter est décédé le 18 Juillet 2013 à 93 ans.

Serge Lama lui rend hommage

 

51RquvVRCbL._.jpg


J'ai appris avec tristesse la disparition de Marc Chevalier, qui, avec Brigitte Sabouraud, Léo Noël et André Schlesser, fut aux commandes du cabaret « L'Ecluse » lorsque j’ai débuté.
Il me conseillait toujours avec un léger sourire, beaucoup de bienveillance, de justesse et une tendre humilité, en bon artisan du spectacle qu'il était. Il a fait partie des pionniers de ce que fut l'esprit « rive gauche » après la guerre. Cette semée qui a engendré tant de grands et vrais artistes, qui traînaient sous leurs pieds, la poussière de poésie et de folie qui collait aux pavés surréalistes de l'entre-deux-guerres. Quelque chose de beau, de pur, de vrai, un temps où même les salauds étaient sincères. Toute l'authenticité du rêve s'en va avec lui. Interminable est la liste de ceux qui doivent quelque chose à ce cher Marc Chevalier.
Si le Bon Dieu existe qu’il te conduise à travers ciel au Père éternel, et s’il n’existe pas, il ne sait pas qui il perd. Bien à toi. S.L

19.07.2011

19 Juillet 2013: Clip de Christophe Maé

Clip de Christophe Maé sur la chanson 'je veux du bonheur' signée de Serge Lama

 

Le 19-07-2013

 

Le clip de Christophe a évité les pièges de mon texte ultra positif. Il est tout sauf redondant, il prend le contre-pied de cette quémande et montre que son personnage de clown, s'il demande du bonheur, c'est justement parce qu’il en manque.... Dans ce clip très "artiste", très fellinien, Christophe démontre, en plus de ses prouesses physiques, des qualités de comédien et d'interprète que peut-être certains ne lui connaissaient pas. Bravo et merci à lui de prouver qu'un texte ne dit pas que ce qu'il dit.


S.L

19 Juillet 2013: Francofolies de SPA

Serge Lama était au Francofolies de SPA ( Belgique) le 19 Juillet 2013

 

 

624_341_66b08fdc3397663f85ce323a9d15aa62-1367926156.jpg

 

418905_10151808632300558_1894719405_n.png



Charles Gardier (co-directeur des Francofolies) :"On continue à être extrêmement attentif à tout ce qui se fait de nouveau d'abord et puis, on peut encore, après 19 ans, aller chercher un artiste comme Serge Lama qu'on n'avait jamais eu l'occasion d'avoir et on avait déjà essayé quelques fois.On l'a enfin et Serge Lama est un grand artiste".

 

 

img_1188.jpg.h600-3fbfacc.jpg

 


Le 22-07-2013
 
Je suis revenu à Spa comme à mes origines, des spectacles partout, avant après. Le public vient comme dans une grande fête, pour le bonheur de regarder partout à la fois et de découvrir. Ce fut un exercice de style que je n'avais pas pratiqué depuis bien longtemps, des improvisations inhabituelles que seul l’instant inspire.
La joie spontanée de ce public debout depuis des heures pour certains, le cadre à la fois urbain et rural, cet enclos, cet écrin conçu par les organisateurs pour sertir des Julien Clerc, jaune comme un soleil que sa musique si artiste disperse dans le coeur de ces bras, de ces voix qui l'accompagnent. J'étais sur le côté, ému, me souvenant qu’en 70 j'avais assuré sa première partie. Grand seigneur il est venu me saluer dans ma loge, complicité d'artistes qui ont les deux cinquante ans de carrière, qui les deux ont encore des rêves et des dents. Il porte beau le Julien, il mourra jeune, très tard.
Le petit génie de l'imitation, Gregorio, passait juste après moi. Il imite tout, il s'identifie, il ratisse large, il ne lui manque que les insectes, mais pour les guitares, les femmes et les voix d'hommes improbables il excelle. Un grand que ce petit bonhomme.
Pour moi, ben j'ai retrouvé mes galas de jeunesse en plein été, en plein air, les cirques, les arènes, les bruyantes foires, tous ces quotidiens que l'enthousiasme endimanche. Le monde est beau pour les artistes dès qu'il trouve un public.
Et me voilà rentré dans un Paris écrasé par la canicule, des confettis de visages plein la tête. Enfin bref, merci Spa, petit havre de joie à quelques kilomètres de liège. Liège c'est le bouchon, Spa c'est la bouteille.
Un éventail de merci, merci de m’avoir réenfancé.

 

13.06.2011

13 Juin 2013: Prix Nikos Gastos 2013

PARIS : Le chanteur Serge Lama reçoit le Prix Nikos Gatsos 2013

photo-Prix-Gatsos-2013-300x224.jpg

André Bonet, président du CML (Centre Méditerranéen de Littérature)… et la chanteuse Nana Mouskouri.

Le jury du Prix Nikos Gatsos réuni ce jeudi 13 juin 2013  à la Closerie des Lilas sous la présidence de Nana Mouskouri a attribué son prix 2013 à Serge Lama.

Le Prix Nikos Gatsos a été créé en 2012. Nikos Gatsos, qui fut le parolier et ami fidèle de Nana Mouskouri, est un des poètes populaires de la langue grecque, au sens le plus noble du qualificatif. Sa poésie trouva des musiciens sensibles et féconds et est chantée par tout son peuple.

En hommage aux qualités multiples de cet artiste, le Prix Nikos Gatsos récompense en alternance un poète et un parolier.

Le jury compte parmi ses membres des personnalités telles que Nikos Aliagas, Stéphane Bern, Dimitri Stefanakis et Gérard Davoust, président des Editions Raoul Breton.

 

L’an passé, le premier Prix fut attribué au poète algérien Amin Khan pour son recueil de poèmes Arabian Blues (Editions MLD)

 

Les 5 candidats en lice cette année étaient :La GrandeSophie, Gilbert Lafaille, Clarika et Henri Tachan.

 

Ce Prix récompense Serge Lama, un parolier et artiste qui fête cette année ses 50 ans de carrière par une tournée couronnée de succès partout en France, Belgique, Suisse et Québec.

 

Paru dans Ouillade, l'info en Roussillon qui coule de source

 

Réaction de Serge par SMS

 

Le 14-06-2013

Merci à Nana Mouskouri et aux éminentes personnalités qui l'entourent, pour le prix Nikos Gatsos. Prix décerné chaque année, soit à un parolier, soit un poète. Ce sont des prix qui sont attribués soit par des cœurs, soit par des intelligences et qui me touchent d'autant plus.

L'auteur étant pour moi l'argile dure sur laquelle s'est érigée la maison sur pilotis du chanteur.

Beaucoup de personnes ont vu mes ailes, peu de gens ont aperçu ma plume. Elle est pourtant celle qui dirige le voyage de l'oiseau migrateur que je suis.

S.L

                                                                 TWEETS

Grâce à Nana Mouskouri et à ses amis, j'ai reçu le prix Nikos Gatsos, pour la globalité de mon oeuvre de parolier. Merci Nana, merci. S.L

Merci à et à pour m'avoir parthénonisé... S.L

 

 

10.06.2011

10 Juin 2013: Album Christophe Maé

Christophe Maé sort un nouvel album "Je veux du bonheur'.

Ce titre qui a donné son nom à l'album a été écrit par Serge Lama, musique Christophe Maé-Maxime Nouchy.

 

94022-sortie-du-nouvel-album-de-christophe-mae-je-veux-du-bonheur.jpg

J'veux du bonheur, j'veux de la joie
Qu'on m'éclate le coeur d'hallelujah
Prends ma main je t'emmène
Je connais le chemin,
Il se montre sans peine et sans chagrin.

[Refrain]
Ah, dis-toi qu'il fait beau,
Et que le temps est aussi chaud qu'hier
Ouais, dis-toi qu'il fait chaud, oh
Et qu'on fera la peau à l'hiver
Oh, no.

Des milliers de coeurs résonnent au fond de moi
Peut-être un peu voleur, pour ne pas être froid
Prends ma main je t'emmène
Je connais un sentier
Il se montre sans peine et sans souliers.

[Refrain]

Danse comme si personne ne te regardait
Chante comme si personne ne t'entendait
Souris à la vie comme si elle te souriait
Oui vas-y danse comme si personne ne te regardait
Chante comme ci personne ne t'entendait
Souris à la vie comme ci elle te souriait

[Refrain]

Ouais dis-toi qu'il fait beau.

Je veux l'été à volonté
Casser les murs pour voir l'azur
Je veux voir mes parents longtemps, ouais
Pourquoi pas leur parler encore mille ans

Moi je veux voir pousser les fleurs et les enfants
Croiser l'amour à tous les carrefours
Me baigner dans les rivières de prières
Etre bénit des grands

Moi j'veux d'l'amour, j'veux d'la joie, j'veux d'la bonne humeur
Je veux du bonheur, ouais, je veux du bonheur.

Paroles trouvées ici : http://www.parolesdeclip.fr/je-veux-du-bonheur-christophe-mae.html



J'veux du bonheur, j'veux de la joie
Qu'on m'éclate le coeur d'hallelujah
Prends ma main je t'emmène
Je connais le chemin,
Il se montre sans peine et sans chagrin.

[Refrain]
Ah, dis-toi qu'il fait beau,
Et que le temps est aussi chaud qu'hier
Ouais, dis-toi qu'il fait chaud, oh
Et qu'on fera la peau à l'hiver
Oh, no.

Des milliers de coeurs résonnent au fond de moi
Peut-être un peu voleur, pour ne pas être froid
Prends ma main je t'emmène
Je connais un sentier
Il se montre sans peine et sans souliers.

[Refrain]

Danse comme si personne ne te regardait
Chante comme si personne ne t'entendait
Souris à la vie comme si elle te souriait
Oui vas-y danse comme si personne ne te regardait
Chante comme ci personne ne t'entendait
Souris à la vie comme ci elle te souriait

[Refrain]

Ouais dis-toi qu'il fait beau.

Je veux l'été à volonté
Casser les murs pour voir l'azur
Je veux voir mes parents longtemps, ouais
Pourquoi pas leur parler encore mille ans

Moi je veux voir pousser les fleurs et les enfants
Croiser l'amour à tous les carrefours
Me baigner dans les rivières de prières
Etre bénit des grands

Moi j'veux d'l'amour, j'veux d'la joie, j'veux d'la bonne humeur
Je veux du bonheur, ouais, je veux du bonheur.

Paroles trouvées ici : http://www.parolesdeclip.fr/je-veux-du-bonheur-christophe-mae.html

J’veux du bonheur,j’veux de la joie
Qu’on m’éclate le cœur, d’hallelujah
Prends ma main je t’emmène
Je connais le chemin,
Il se monte sans peine et sans chagrin.

Ah, dis-toi qu’il fait beau,
Et que le temps est aussi chaud qu’hier
Ouais, dis-toi qu’il fait chaud, oh
Et qu’on fera la peau à l’hiver
Oh, no.

Des milliers de cœurs, résonnent au fond de moi
Peut-être un peu voleur
Pour ne pas être proie
Prends ma main je t’emmène
Je connais un sentier
Il se monte sans peine et sans souliers.

Ah, dis-toi qu’il fait beau,
Et que le temps est aussi chaud qu’hier
Ouais, dis-toi qu’il fait chaud, oh
Et qu’on fera la peau à l’hiver
Oh, no.

Danse comme si personne ne te regardait
Chante comme si personne ne t’entendait
Souris à la vie comme si elle te souriait
Oui vas-y danse comme si personne ne te regardait
Chantes comme si personne ne t’entendait
Souris à la vie comme si elle te souriait. (x2)


Ah, dis-toi qu’il fait beau,
Et que le temps est aussi chaud qu’hier
Ouais, dis-toi qu’il fait chaud, oh
Et qu’on fera la peau à l’hiver

Ouais dis-toi qu’il fait beau.

Je veux l’été à volonté
Casser les murs pour voir l’azur
Je veux voir mes parents longtemps, ouais
Pourquoi pas leur parler encore mille ans
Je veux voir pousser les fleurs et mes enfants
Croiser l’amour à tous les carrefours
Me baigner dans les rivières de prières
Être bénit des grands

 Je veux de la joie, de l’amour, de la bonne humeur
Je veux du bonheur, ouais, je veux du bonheur.

 

 

 Extrait d'une interview de Christophe Maé du 7 Juin 2013 dans Metronews


L'album s'appelle Je veux du bonheur, ça reste votre philosophie ?


Oui, j'ai envie de démarrer ma journée avec le sourire et de partager cette envie autour de moi. J'ai appelé un jour Serge Lama, parce que je voulais qu'il m'écrive une sorte de mantra, quelque chose qui me fasse aller de l'avant. Il m'a envoyé quelques phrases par SMS et on a passé une journée ensemble à finir le texte de cette chanson qui a donné son titre à l'album.

 

Femme actuelle 27 Juin 213

 

La chanson-titre de l'album repose sur un texte de Serge Lama. Tu l'as rencontré dans votre label commun ?

Non, sur les Enfoirés, où je lui avais exprimé mon envie de chanter ses mots. En préparant cet album, j'ai eu envie d'un petit interlude un genre de mantra qui reviendrait entre les chansons, comme une ponctuation. Je lui ai proposé d'inventer ce leitmotiv. Il m'a envoyé quelques phrases par texto, une nuit à 3 heures du matin, et j'ai adoré. Au point que j'ai eu envie d'en faire une vraie chanson, finalement ! Il m'a proposé de passer chez lui, on a travaillé une journée ensemble, et voilà… ça va très vite avec Serge.

 

 

SMS de SERGE posté le 27 Juin 2013

 


Bonjour mes amis,

J’avoue que ma plus grande fierté actuellement est de tutoyer le sommet des « hits » par le truchement de ce jeune homme armé d’une âme, qui s’appelle Christophe Maé. Il y a dans son nom des sonorités mystiques et sacrées qui résonnent dans l’ensemble de son dernier opus. Quelle bonne idée d’avoir été chercher ses « autres » racines dans cette zone cognée, lézardée, dévastée de la Louisiane, où résonne une vie vissée à la voix des anciens. Bravo à ses autres auteurs et musiciens qui ont su, autour de cette voix unique, si particulière, proposer de nouveaux écrins. Qu’il sache que l’ancien que je suis est touché et flatté de faire un peu partie de leur « starabande ». L’authenticité et le vrai talent finissent toujours par triompher de la diablerie des mauvaises langues. Soit prophète en ton pays mon Christophe, mon petit qui fait tant d’ombre…

Serge Lama

 

et un Tweet

 


Maé est un verbe, je maée, tu maées, il maée, nous maéons, vous maéez, ils maéent... S.L

 


 

 

29.04.2011

29 Avril 2013: SMS

SMS de Serge Lama


Le 29-04-2013

 

Internet faut-il le maudire,

Est-ce un parler pour ne rien dire,

Est-ce rappeler à chacun,

L'existence de son parfum,

Est-ce un bien un mal je ne sais,

Est-ce un piège pour la pensée,

Trop immédiat trop volatil,

Comme un soleil du noir d'avril,

A quoi bon ma dissertation,

Sur cette infernale invention,

Elle existe c'est formidable,

Elle donne des mots au diable,

L'amoureux y mouche ses yeux,

Elle donne des mots à Dieu,

A mes vers autant qu'à mes notes,

Internet a mis des menottes,

Il dit l'ennui à la maison,

Et la liberté en prison,

Au final je le dis tout net,

Insecte pris dans internet,

Je sais que c'est mon avenir,

De m'y frotter et d'en mourir,

Un filet mieux qu'un hameçon,

Prend des kyrielles de poissons,

Certains s'inventent la douceur,

D'y deviner leur âme sœur,

Sur ce faux sur ce vague espoir,

Frères, sœurs je vous dis bonsoir,

Et si la nuit nos yeux sont sourds,

Frères, sœurs je vous dis bonjour !

 

S.L

24.12.2010

24 Décembre 2012: SMS

Un message de Serge en cette fin d'année 2012

 

Le 24-12-2012

Nous voilà déjà à la fin de l'année. Elle a été pour moi celle de toutes les souffrances et de toutes les résurrections. Il faut faire confiance dans les hommes de l'art et dans la fidélité de ses amis anonymes, qu'on nomme assez improprement, des « fans ». Ce sont eux réunis qui m'ont aidé à me surmonter et je l'espère, tout bientôt, à me surpasser pour eux, par qui et pour qui je vis depuis non pas 50 mais 60 ans. Depuis cette "balade du poète", cette première chanson qui scellait déjà mon mariage avec le public, car entre 11 et 21 ans (date de mes débuts) il y avait déjà des dizaines et des dizaines de chansons d'écrites, car je fus et reste un auteur avant d'être un chanteur, et maintenant, je suis un auteur interprète. Cela a eu lieu au long de cette "longue marche "qu'a été ma vie, c'était d'ailleurs le titre de mon premier "Grand échiquier " chez Jacques Chancel. Jacques ne savait pas, alors, qu'en sous-titrant son émission ainsi, il était prophète de ma vie.

Je boiterai cette marche vers vous, à côté de vous, jusqu'au 11 février prochain et bien plus loin encore. J'y serai un homme neuf, un enfant adulte, qui viendra cueillir la panacée de vos bravos pour un nouveau lustre de spectacles et de disques. En attendant, recevez mes vœux de bonne année. J'espère faire partie de ce souhait. Surtout ne craignez pas "les éclairs et les revolvers" mais soyez conscients, donc vigilants, dans cette décennie de tous les dangers. Sans angélisme, ni dangereuse idéologie, soyons ouverts aux autres, regardons les murs qui cachent le soleil et pensons à ceux qu'on y fusille. Nous ne serons pas éternellement protégés, mais nous avons le devoir d'être perpétuellement protecteurs. Notre pays montre le chemin de la liberté depuis la révolution, il doit aussi montrer celui de la solidarité qui pourra seule éviter le pire. Oui, je me veux optimisme malgré mon âme grise, j'aime trop les hommes pour les laisser s'abandonner à la résignation.

Les restos du cœur auront plus que jamais besoin de nous et si je n'en fais plus partie physiquement (trop de marches à monter), j'en fais partie dans l'esprit, auprès de mon homologue Jean-Jacques Goldman, qui en est la grande âme, responsabilité méritée car c'est un être humain exceptionnel, dont l'intelligence est au service de la justice jusque dans ses chansons. Voilà, bonne année à tous avec l'attente d'un fabuleux disque de Francis Cabrel lui-même, c'est comme ça les bonnes années. Ça fait donc une bonne année tous les quatre ou cinq ans.

10.11.2010

10 Novembre 2012: SMS

Le 10-11-2012,

Bonjour à vous tous,

Voilà, le disque est terminé. On est maintenant dans la période de l'embarras du choix et du doute.
Ce disque est un OVNI « un objet vivant non identifié ».
39 chansons en tout, dont 20 réenregistrées avec de nouveaux arrangements musicaux, rechantées, voire réécrites, comme par exemple, « Rien ne vaut vous » dont j'ai entièrement réécrit les couplets, « La fille dans l'église » à laquelle j'ai rajouté un couplet et même « D’aventures en aventures », où j’ai modifié trois phrases dans un couplet.
J'ai enfin osé enregistrer mes trois premières chansons. Une qui fait le titre du disque « La balade du poète », écrite à onze ans et demi. La deuxième, écrite entre douze et treize ans qui est ma première chanson d'amour. Rendez-vous compte, on est en 1955 et la fille se prénomme Dominique, ce qui est d’ailleurs le titre du troisième inédit, paillard « Dominika ». Que de souvenirs me sont remontés…
Pour ce double album, mon assistante et son équipe m'ont fabriqué l'une des plus belles pochettes de ma carrière.
Pardon, mais je parle de moi comme si j'étais un autre, car dans ce disque je suis tellement nombreux.
Ce disque est une balade entre les lieux, les titres anciens, mais également un tout nouveau (4ème inédit), qui m'est sorti de la tête comme une bombe et qu'on a fini au tout dernier moment.
Pardon pour mon incohérence, mais j'ai encore la tête qui tourne de tant d’effervescence subite.
En ce qui concerne l’Olympia, je veux qu’il soit comme une fête foraine, gris, rouge, bleu ,noir ,rose, tout en vrac, tout en « Je t'aime à la folie » et « D'aventures en aventures », « Je suis malade » mais viens « Chez moi » y a « Des ballons rouges », « Un ami, un maître », « Un peintre amoureux », « Une vie lilas », « Un enfant au piano » et « Un enfant d'un autre » , un vieil enfant qui fait « La balade du poète », une flânerie où s'embrassent sans cesse le pire, la peur et le meilleur, « Les éclairs et les revolvers » et j'en dirais et j'en dirais…
Venez, mes bras seront grands ouverts du 8 au 17 février 2013 et ce sera toute l'année celle de mes onze ans…Car c'est eux que je fête.

S.L

09.10.2010

9 octobre 2012: SMS

Serge nous parle de son futur album qui sortira en Décembre 2012


Bonjour mes amis,

Je ne voudrais pas vendre la peau de l'ours avant qu'elle ne soit mise à terre, mais je puis vous assurer d'ores et déjà que la capacité d'arrangeur de Sergio Tomassi étincelle. Il a toujours eu du talent, mais là, il a parfois du génie. C'est certes un album où dominent les anciennes chansons, mais tellement rajeunies, qu'elles paraissent nouvelles. Je me suis également permis de retoucher, niveau texte, nombre d'anciens succès. Plus les trois inédits que j'ai écrits entre 11 et 13 ans, ça le fait, comme disent les jeunes !!!
Je n'ai plus qu'à déposer ma voix dans cet écrin. Souhaitez-moi bon courage, mes chers et tendres amis.

S.L

12.09.2010

12 Septembre 2012: SMS

50 ans de carrière, Serge nous annonce un nouveau disque


Le 12-09-2012,

Pour aimer ce que l'on fait, il faut faire ce que l'on aime, et le faire avec des gens que l'on aime ou qu'au minimum on apprécie. C'est le privilège que j'ai depuis 50 ans. Je suis né pour la seconde fois la première fois que je suis monté professionnellement sur scène le 11 février 1964. C'est cette naissance que je vais transcender à travers un nouveau disque qui sortira le 3 décembre 2012 et qui normalement s’appellera « LAMA, tel qu’en lui m’aime ». Je vais réenregistrer une quinzaine de titres, pas pour les moderniser, mais pour les embellir par rapport à des arrangements que certains tubes n'ont jamais eus.
Trois surprises, mes trois premières chansons écrites entre 11 et 13 ans. En tout, plus de trente chansons.
Quant à l’Olympia, je vais tenter d'être au plus près de vos désirs, des succès que pour certains je n'ai pas chanté depuis 30 ans. J’ouvrirai mes bras en grand, comme je l’ai fait en février 1973, quand pour la première fois j’étais en tête d’affiche de l’Olympia. J’aurai la même peur et le même enthousiasme. Bref, comme nous tous, plus je vieillis, plus je rajeunis, plus je me découvre, plus je m'invente, plus je suis moi et plus je suis un autre. Merci pour votre fidélité sans faille et de m'avoir offert de devenir ce que j'étais.
A très vite chers miroirs

S.L

18.07.2010

18 juillet 2012: SMS

Un nouveau message de Serge Lama posté sur son site officiel

 

Le number one, des number one

 

 Dieu qu’il faut en faire pour être vraiment reconnu ! Après deux ans et demi où on a lu partout que Fédérer était fini, voilà que l'équipe titre "le number one, des number one ». Et oui, n'en déplaise à certains, Fédérer est le plus bel escrimeur de dame raquette, il est cent coudées au-dessus de tous, il est le dompteur somptueux de l'espace et du rythme. Que les jeunes dont l'idéal est la force brute et la violence aient Nadal pour idole rien de plus normal, signe des temps prolégomènes de l'avenir. Les ralentis plaident pour la grâce et le style, les ralentis de la télévision votent tous Fédérer et pour longtemps, bien après que son élégance et sa grâce auront  disparus, il aura enchanté mon âge d'art.

Bravo Monsieur, merci Maître.

 

08.06.2010

8 Juin 2012 : SMS

Le 08-06-2012, Serge a la gentillesse de nous donner de ses nouvelles



Que vous dire de neuf ? Rien de plus répétitif qu'une rééducation. Les progrès en sont aussi rapides que lents et pourtant je le sens bien le pire est derrière moi. Mais étant superstitieux et un tantinet pessimiste, je n'ose me l'avouer, même en touchant du bois ... Enfin, j'avance le souffle parfois encore un peu court mais sans cannes. Il y a belle lurette que je n'avais pas bouffé autant de kms, bref… Mes amis je viens vers vous avec patience et détermination. Je lis, je pense, j'écris, mais surtout bon Dieu ! Je me lève et marche !

S.L